François parmi les loups

Marco Politi, vaticaniste et chroniqueur pour Fatto quotidiano, livre un essai informé au titre néanmoins provocateur voire, comme le notait Cécile Chambraud du Monde, alarmiste. 

A la manière d'un storyteller de qualité, le journaliste revient sur le geste inédit -mais pas inattendu- de Benoît XVI et le conclave qui a placé l'ancien archevêque de Buenos Aires au faîte du ministère pétrinien. Il laisse à voir ainsi, dès les prémices du nouveau pontificat, le nid de vipères qu'est la curie romaine et les casseroles de ses prédécesseurs (Vatileaks et la pédophilie spécifiquement) : "Les chefs de l'Eglise étaient souvent narcissiques, flattés et stimulés par leurs courtisans. La cour est la lèpre de la papauté."

Marco Politi dessine ainsi le portrait en action du Souverain Pontife que la base pastorale appelait de ses vœux. 
Qu'il s'agisse d'une réforme de la curie au profit d'un Conseil de la Couronne plus restreint (les neuf cardinaux, originaires des cinq continents, ont une influence et des attributs similaires à ceux d'un ministre d'Etat) ou bien de la présence des femmes dans l'Eglise, force est de constater que François s'est attelé à l'ouvrage. 
Concernant le rôle et la position des femmes, l'auteur a d'ailleurs une réflexion intéressante encore que trop audacieuse à mon goût. Selon lui, dans une Eglise en pleine crise des vocations, l'appel d'air d'un sacerdoce féminin permettrait d'envisager une nouvelle manière de structurer la communauté chrétienne du futur.

Certes les chantiers seront longs et François devra s'appuyer sur les différents synodes pour asseoir sa légitimité, lui à qui on a reproché en off' d'agir comme un "curé de campagne". En effet, ce pape qui a pris position contre le narcotrafic et le néo-libéralisme sauvage a vite compris que s'il voulait évacuer la curie, il allait devoir remporter un consensus parmi les évêques et s'en servir comme de courroies pour diffuser son enseignement.
Toutefois, pour nuancer le titre un brin racoleur mais si cher aux vaticanistes façon Froufrou de Saint-Chiffon, ce serait une erreur de penser que François est isolé et une erreur plus grande encore de ne pas lui reconnaître un authentique génie politique et communicationnel.
               

Epiphane


Marco Politi, François parmi les loups, Points, février 2016, 7,70 eur

Sur le même thème

Aucun commentaire pour ce contenu.