Prix Virilo 2014 décerné à...

Cette année, la dotation de 11 euros du prix Virilo n’ira à personne.
Les jurés ont décidé lors des votes des finalistes de FAIRE LA GRÈVE.


En cause, une rentrée littéraire dominée par des livres médiocres (Zemmour, Trierweiler) ou peu enthousiasmants, pas beaucoup de passion et encore moins de fesses. Pourtant nous avions nourri quelques espoirs : le Goncourt promettait avoir changé : «on lit et on débat pour de vrai » disaient-ils fièrement. Et puis voilà, Foenkinos est finaliste…

Faut qu’ça change !
« Au moins avec la grève, on mangera de la saucisse ».
S’arrogeant le droit de tempêter au nom du peuple déçu, le Prix Virilo donne la parole aux éternels muets de la littérature : les lecteurs.

Dix revendications pour les prochaines rentrées littéraires :

1 - On exige la libération immédiate des trois bons écrivains encore retenus en otage chez Grasset : Sorj Chalandon, Amin Maalouf, sans oublier Sorj Chalandon

2 - On exige plus d'images dans les livres. Au moins dans les mauvais

3 - On exige que les livres craquent les coutures de leur format (sons / vidéos / interaction). Le cinéma n’a pas cessé d’être cinéma en passant à la couleur

Lire la suite des sur le site du prix Virilo.

Sur le même thème

Aucun commentaire pour ce contenu.