Raymond Queneau : biographie




Chronologie synthétique de la vie et l'oeuvre de Raymond Queneau (1903-1976). Romancier et poète Français, co-fondateur de l'Oulipo et de la collection « La Pléiade », toujours curieux de rapprocher la littérature de la langue parlée et des mathématiques. Rendu célèbre grâce à Zazie dans le métro, aux Exercices de Style et aux Mille milliards de poèmes, son oeuvre reflète la curiosité et l'engouement d'un esprit riche et fécond.

1903 - Naissance (21 février). Enfance privilégiée de fils unique dans un milieu de la petite bourgeoisie commerçante catholique. Etudes au Lycée du Havre où il obtient le prix d'excellence en Philosophie 

1920 – Etudie la Philosophie à  Paris, à la Sorbonne et à l'Ecole pratique des hautes études. Suit notamment les cours d'Alexandre Kojève sur Hegel

1922 - Séjour en Angleterre

1924 – Début de la collaboration avec les Surréalistes

1925 - Service militaire parmi les Zouaves en Allemagne, en Algérie puis au Maroc

1927 - Se lie d'amitié avec Jacques Prévert, Yves Tanguy, Marcel Duhamel, tous dissident du mouvement surréaliste

1928 - Epouse Janine Kahn, sœur de Mme André Breton

1929 - Rupture avec André Breton et les surréalistes

1930 - Année noire, déprime et recherches sur les fous littéraires. Voyage en Grèce.

1934 - Naissance de Jean-Marie, son fils unique. Travaille à son encyclopédie des sciences inexactes (refusée, sera la base du roman Les Enfants du Limon)

1938 - Entre aux éditions Gallimard comme traducteur d'anglais.

1939 – Mobilisé contre son gré dans une unité non combattante

1940 - Démobilisé

1941 - Nommé secrétaire général des éditions Gallimard

1944 - Participe à la lecture de la pièce de Picasso Le désir attrapé par la queue 

1945 - Devient journaliste professionnel et se consacre de plus en plus à la radio. Signe le premier contrat de l'Encyclopédie de la Pléiade pour le volume Histoire de la Science

1947 - Mort de son père.

1948 - Nommé membre de la Société mathématique de France.

1949 - Les Exercices de style sont mis en scène par Yves Robert. Juliette Gréco interprète le poème Si tu t'imagines sur une musique de Joseph Kosma rencontré sur l'initiative de Jean-Paul Sartre

1950 - Voyage aux  Etats-Unis : New York, Boston, Philadelphie

1951 - Elu à l'Académie Goncourt et entre au collège de pataphysique

1952 - Jury du festival de Cannes.

1954 - Devient directeur de l'Encyclopédie de la Pléiade chez Gallimard. Participe à la fondation de la revue Volontés  

1955 - Ecrit les dialogues de Monsieur Ripois et les chansons de Gervaise, deux films mis en scène par René Clément ainsi que les dialogues français de La Strada, le film de Fellini

1956 - Séjour en Russie sur invitation de l'association France- URSS.

1958 - Ecrit le commentaire d'un court métrage d'Alain Resnais, Le Chant du Styrène

1959 - Adapte les dialogues en français de Certains l'aiment chaud (Some Like it Hot), film de Billy Wilder

1960 - Adaptation de Zazie dans le métro par Louis Malle. Fondation de l'OuLiPo (Ouvroir de la Littérature Potentielle) avec notamment François Le Lionnais : atelier littéraire préconisant l'utilisation de structures mathématiques dans la création littéraire

1964 - Travaille à une analyse matricielle du langage.

1970 - Quitte le jury Goncourt.

1972 - Mort de sa femme Janine

1976 - Décès (25 octobre) d'un cancer du poumon. Il est inhumé au cimetière ancien de Juvisy-sur-Orge (Essonne). 

La Bibliothèque municipale du Havre conserve le fonds Queneau


Bibliographie

1933 - Le Chiendent (roman, Prix des Deux Magots - créé spécialement pour lui par ses amis...)

1934 - Gueule de pierre (roman),  Le Mystère du train d'or d'Edgar Wallace, avec sa femme Janine, sous le pseudonyme  de Jean Raymond (traduction)

1936 - Les Derniers Jours (roman)

1937 - Odile (roman – parodie de son expérience avec les Surréalistes, André Breton apparaît sous le nom  d’Anglarès), Chêne et chien (poésie)

1938 - Les Enfants du limon (roman)

1939 - Un rude hiver (roman)

1941 - Les Temps mêlés [Gueule de pierre II (roman)]

1942 - Pierrot mon Ami (roman)

1943 -  Les Ziaux (poésie)

1944 - Loin de Rueil (roman)

1946 -  L'Instant fatal (poésie)

1947 - On est toujours trop bon avec les femmes (roman), Analyse logique (poésie)

1948 - Saint-Glinglin (roman)

1949 - Peter Ibbetson de George du Maurier (traduction)

1950 - Le Journal intime de Sally Mara (roman), Petite cosmogonie portative (poésie), Bâtons, chiffres et lettres (essais)

1952 - Le Dimanche de la vie (roman), Si tu t'imagines (reprise de ses trois premiers recueils de poésie)

1953 - L'Ivrogne dans la brousse (The Palm wine drinkard) d'Amos Tutuola (traduction),  Cela ne peut arriver ici (It Can't Happen Here) de Sinclair Lewis (traduction)

1956 - Pour une bibliothèque idéale  (essai)

1959 - Zazie dans le métro (roman, prix de l'Humour noir)

1961 - Cent mille milliards de poèmes (poésie)

1962 - Entretiens avec Georges Charbonnier (entretiens)

1963Bords (essai)

1965 - Les Fleurs bleues (roman), Le Chien à la mandoline (poésie)

1966 -  Une Histoire modèle (essai)

1967 - Courir les rues (poésie) 

1968 - Le Vol d'Icare (roman), Battre la campagne (poésie)

1969 - Fendre les flots (poésie)

1973 -  Le Voyage en Grèce (essai)

1975 - Morale élémentaire (poésie)

1993 - Traité des vertus démocratiques (essai - posthume)


Loïc Di Stefano
Aucun commentaire pour ce contenu.