Midi, de Cloé Korman : Été meurtrier

Midi, de Cloé Korman : Été meurtrier

L’été de leurs vingt ans, deux filles arrivent en gare de Marseille : elles vont aider une bande d’enfants défavorisés à monter sur scène une pièce de Shakespeare , la Tempête . Et elles se retrouveront elles aussi en pleine tempête, celle d’abord du... Lire la suite

Esther-Sarah Bulle : Pointe à Pitre song

Esther-Sarah Bulle : Pointe à Pitre song

Pour un premier roman, c’est un coup de maitre, récompensé par le prix Stanislas à Nancy.  Là ou les chiens aboient par la queue nous emmène en Guadeloupe, avec une tante qui se nomme Antoine, indomptable et fière et toute une famille, partagée entre... Lire la suite

Toutes les femmes sauf une, de Maria Pourchet : La maternité sans tabou

Toutes les femmes sauf une, de Maria Pourchet : La maternité sans tabou

« Dans une mare de sang, de pisse et d’eau, je viens d’apprendre la vérité : je suis un animal. » Que les lecteurs facilement effarouchés passent leur chemin. Le nouveau livre de Maria Pourchet, que l’on hésite à nommer roman tant l’autofiction y est... Lire la suite

À son image de Jérôme Ferrari : Troublante absence

À son image de Jérôme Ferrari : Troublante absence

Antonia est allée jusqu’en Yougoslavie pour prendre les photos de la guerre, cherchant la vérité de l’image. Mais c’est sur une route de sa Corse natale qu’elle s’est tuée, dans un banal accident de la route. Son oncle, qui est également son parrain,... Lire la suite

Adeline Dieudonné : Un conte très siphonné

Adeline Dieudonné : Un conte très siphonné

On ne parle que d’elle. Cette primo-romancière belge fait sensation avec un conte cruel et grinçant récompensé justement par le prix Fnac. Dans la famille que décrit Adeline Dieudonné, il y a le père qui frappe, la mère aux abonnés absents tant elle... Lire la suite

L’amie, la mort, le fils : Requiem pour une amie défunte

L’amie, la mort, le fils : Requiem pour une amie défunte

« Je n’ai pas écrit un livre sur mon amie : c’est elle qui s’est imposée, imparablement, et je n’y suis pour rien, dans le sillage qu’elle laisse. Cette mort parle au-delà de la mort. » L’amie dont parle l’auteur, c’est Anne Dufourmantelle, la... Lire la suite

Pleurer des rivières de Alain Jaspard : rififi chez les gitans

Pleurer des rivières de Alain Jaspard : rififi chez les gitans

Il n’y a pas d’âge pour le talent. À plus de 75 ans, le réalisateur Alain Jaspard signe son premier roman et c’est un texte d’une juvénilité, d’une énergie rare. On découvre Frank et Mériem, qui appartiennent à la communauté des gens du voyage comme... Lire la suite

Un fils obéissant de Laurent Seksik : Son père, ce héros

Un fils obéissant de Laurent Seksik : Son père, ce héros

Pour être obéissant, Laurent Seksik que l’on connaît pour son travail sur Roman Gary, Eduard Einstein et Stefan Zweig , les trois pères d’adoption qu’il s’est choisis, l’est vraiment. Sa mère le voulait médecin, son père le rêve écrivain : le jeune... Lire la suite

Confessions d’une cleptomane de Florence Noiville : La vie à vol que veux-tu…

Confessions d’une cleptomane de Florence Noiville : La vie à vol que veux-tu…

Valentine de Lestrange a tout, comme on dit dans les romans de gare, pour être heureuse : un mari haut placé (ministre quand même) un appartement dans les beaux quartiers, un chauffeur. Elle ne travaille pas vraiment, un peu dans les arts, et possède... Lire la suite

L’Effroi Mousquetaire, de Jules Magret : Quand l’Histoire jaspine le jars…

L’Effroi Mousquetaire, de Jules Magret : Quand l’Histoire jaspine le jars…

François Cérésa adore jouer avec les mots. Il s’en saisit, les soupèse, choisit les plus dodus, les plus évocateurs. Les plus colorés. Il jongle avec eux, en compose des guirlandes, des feux d’artifice. Les plie à tous ses caprices. C’est le roi du... Lire la suite

Franck Maubert, L’eau qui passe : Cet enfant qu’il n’a pas été

Franck Maubert, L’eau qui passe : Cet enfant qu’il n’a pas été

« C’est l’intime qui veut parler en moi, faire entendre son cri face à la généralité et à la science », disait Roland Barthes . De la nécessité qu’il y a pour l’artiste de « laisser filtrer » des « indices personnels » et « d’entrouvrir son... Lire la suite

Deux mètres dix de bonheur ?

Deux mètres dix de bonheur ?

Il ne faut jamais mettre la barre trop haut. L’ambition favorise la performance. Le don de la Nature aussi. Mais il ne faut jamais en attendre plus. On ne décroche pas la lune impunément… C’est un peu la morale de cette histoire vraie . Le monde du... Lire la suite

La Maison Golden de Salman Rushdie ou le miroir aux alouettes

La Maison Golden de Salman Rushdie ou le miroir aux alouettes

Surtout ne vous arrêtez pas à la couverture : on a connu mieux inspiré et on est habitué depuis des années aux très belles trouvailles d’Actes Sud, alors là, une couverture aussi ringarde pour un écrivain aussi important, on se demande ce qui a trotté... Lire la suite

Marguerite Duras, le théâtre comme espace de création

Marguerite Duras, le théâtre comme espace de création

Le 3 mars 1996, celle pour qui la première raison d’être, comment le dire autrement, était l’écriture, s’éteignait à l’âge de 81 ans à Paris. Célèbre pour ses romans - qui ne peut citer au moins deux titres, Un barrage contre le Pacifique et L’amant ... Lire la suite

Et boire ma vie jusqu'à l'oubli

Et boire ma vie jusqu'à l'oubli

Betty a perdu son mari Simon et ne parvient pas à surmonter ce deuil. Simon était cet homme qui lui redonnait confiance en elle,  lui avait acheté une maison en cachette, l’avait aidé à tenter de résoudre l’énigme de la disparition de sa mère. Un beau... Lire la suite

Confession d'une cleptomane

Confession d'une cleptomane

Valentine de Lestrange, malgré son allure chic et son mode de vie très bourgeois a toujours eu un faible pour les atypiques, les derniers de la classe, la transgression. Ce goût remonte à son enfance, le jour où avec son cousin, elle a volé son... Lire la suite

Avec toutes mes sympathies

Avec toutes mes sympathies

Dans la famille, on se suicide comme chez les Hemingway, c’est chic, c’est atroce.   Il n’ y a pas de mot plus juste. Alex, le frère de la narratrice vient à 46 ans de se donner la mort, se jetant d’un pont à Montréal. Le drame avait été précédé de... Lire la suite

Anton Beraber : À la poursuite du personnage, ou la fiction retrouvée

Anton Beraber : À la poursuite du personnage, ou la fiction retrouvée

Parfois, lorsqu’on arrive quelque part, une réunion, un cocktail, une manifestation, une célébration, n’importe où, parmi un groupe de personnes, l’on rencontre parfois un être différent des autres. On s’approche. On le contemple. On l’écoute. On se... Lire la suite

Pour Brel, mourir n’est pas de mise

Pour Brel, mourir n’est pas de mise

Il a en assez. Dernier tour de chant. Pas de rappel, juste les titres prévus. Bonsoir-bonsoir. Il s’en va sous la pluie… L’Emmerdeur est à peine en post-production qu’il fait ses valises. Il en a assez. En nous ne sommes qu’en 1974. Mais il doit... Lire la suite

La grande idée littéraire d’Anton Beraber

La grande idée littéraire d’Anton Beraber

Chaque décennie révèle son petit génie  : il y eut Marien Defalvard en 2011 – Du temps qu'on existait écrit entre 2007 et 2010 demeura sans suite, une certaine lucidité l’ayant frappé il continua son parcours par la poésie, ayant sans doute tout... Lire la suite