La Nouvelle Héloïse de Rousseau : Résumé


Résumé : La nouvelle Héloïse de Jean-Jacques Rousseau (1760)

 

C’est un roman écrit sous forme de lettres et dont le sujet rappelle les amours d’Héloïse et d’Abélard. Jean-Jacques Rousseau s’est jugé lui-même sur la valeur morale de cette monstrueuse production. « Ce livre, dit-il dans la préface, n’est point fait pour circuler dans le monde, il convient à très peu de lecteurs. Toute fille qui aura lu une page de ce livre est une fille perdue… » L’auteur a placé la scène de son roman à Clarens, petite ville située sur le lac de Genève ; ce lieu lui a fourni l’occasion de peindre plusieurs tableaux ravissants de la nature suisse. Ce qui assure à ce roman une longue durée, c’est moins l’intérêt de l’action que l’éclat du style et les épisodes qu’il renferme. « Dans ce livre, dit Vinet, chacun disserte et quelquefois ces dissertations, comme celles sur le suicide, sur le duel, sont des chefs-d’œuvre. Mais ni l’éclat du style, ni les admirables descriptions de la nature ne pourront jamais racheter l’immoralité de cet ouvrage qu’il est prudent et sage de ne jamais ouvrir, comme l’auteur lui-même d’ailleurs nous le conseille. »

 

 

[D’après Daniel Bonnefon. Les écrivains célèbres de la France, ou Histoire de la littérature française depuis l'origine de la langue jusqu'au XIXe siècle (7e éd.), 1895, Paris, Librairie Fischbacher.]

 

»Voir la biographie de Jean-Jacques Rousseau


> Lire les résumés d'autres œuvres de Rousseau

2 commentaires

Je suis "une fille perdue", j'ai adoré ce livre, d'une richesse incroyable (réflexions philosophiques, psychologie des personnages, style inimitable de Rousseau... ). Je le recommande à tous ceux qui aiment la littérature, la beauté des phrases et des tournures, et une fois lu, vous n'oublierez jamais ce livre...

Très cool analyse.
J'adore  !!!!
100 %  analyse