Les Mouches de Jean-Paul Sartre : résumé

il y a 41 mois Suivre (1) · Utile · Commenter

Jean-Paul Sartre fait jouer en 1943, l'année même de la publication de son grand œuvre existentialiste L'Etre et le néant, Les Mouches, à la demande de Charles Dulin au Théâtre de la Cité — Théâtre Sarah Bernhardt rebaptisé par l'Occupant allemand pour cause de judéité... Il remanie le mythe grec d'Oreste pour y insuffler son point de vue existentialiste et mettre en avant la Liberté contre la Culpabilité. Plusieurs modifications par rapport au texte initial, dont ces mouches (les Erinyes) qui écrasent la ville d'Argos et symbolisent le sentiment de culpabilité, et un Zeus au caractère ironique et méprisable.

 

La situation en Argos évoque au public de 1943 l'occupation allemande de Paris et les dilemmes (subir ? résister ?) qui en découlent. Clytemnestre parle d'une quarantaine, une sorte de peste infectieuse (l'image sera reprise plus tard par Camus). Dans une situation de quasi emprisonnement, seule le retour d'une estime de soi permet à l'homme de se sauver, de se protéger du mal alentour, c'est le de vue existentialiste sur la Liberté que Sartre met en œuvre ici. Et Sartre, ne pouvant attaquer directement l'Occupation ni Vichy, utilise la tragédie grecque pour porter son message. 


"Nous n'avons jamais aussi libre que sous l'occupation"

(Sartre)

 

Clytemnestre rejoint le régicide Égisthe et soutient sa politique répressive. Égisthe, c'est l'occupant allemand, tandis que Clytemnestre représente le gouvernement collaborationniste de Vichy. Les Mouches est donc un appel allégorique à se libérer de l'oppresseur et à faire valoir sa liberté.


RESUME


Oreste et son tuteur arrivent à Argos. Le tuteur se plaint que la ville est désagréable et que les Argiens sont hostiles, mais Oreste dit qu'il y est né. Jupiter s'approche d'eux déguisé en homme et leur raconte l'histoire d'Argos : il ya quinze ans, la reine Clytemnestre et le roi actuel Égisthe ont assassiné Agamemnon, le vieux roi et le mari de Clytemnestre. Les Argiens savaient tous ce qui allait arriver, mais n'ont pas essayé de l'empêcher. Pour les punir, les dieux ont envoyé les mouches les tourmenter. Depuis l'assassinat, les Argiens vivent dans le remords et tentent en vain d'expier leurs péchés.

 

Jupiter leur apprend qu’Agamemnon avait un fils nommé Oreste, et exprime l'espoir que, si jamais Oreste revient à Argos, il n'interférerait avec le remords de son peuple, car ce remords plaît aux dieux. Quand Jupiter sort, Oreste se plaint à son tuteur qu'il sent qu'il n'appartient à rien, il n'a pas de vraie maison et pas de vraie famille. Il rêve de pouvoir "appartenir" à son lieu de naissance, Argos.

 

Electre apparaît et exprime l'espoir que son frère Oreste viendra un jour venger la mort de son père et libérer Argos. Oreste se présente à elle sous le nom de Philebus. Elle lui dit que sa mère a fait d'elle une servante et qu'elle déteste le roi et la reine. Oreste lui dit que les Argiens pourraient vivre heureux sans remords loin de la ville.

 

La reine Clytemnestre apparaît et dit Electre qu'elle doit venir à la cérémonie du jour annuel des morts. Electre explique à Oreste que ce jour-là les morts sont laissés sur une immense grotte afin qu'ils puissent torturer la ville pour une journée entière, vengeant les péchés que les vivants ont commis. Electre accepte de venir à la cérémonie. Elle demande à Oreste de rester assez longtemps pour y assister. Clytemnestre demande à Oreste de quitter Argos parce que sa présence est bouleversante pour elle ; elle menace de provoquer un désastre. Oreste décide de rester pour la cérémonie.

 

Accompagné de Jupiter, Oreste arrive à la cérémonie. Les Argiens annoncent publiquement leurs péchés et s'effraient de la façon dont les morts vont les torturer. Égisthe dit aux gardes de trouver Electre, mais ils ne peuvent la localiser. Il commence la cérémonie, rappelant aux Argiens tous leurs péchés. La grotte est ouverte et les morts sont libérés. Soudain Electre apparaît, vêtue de blanc. Les Argiens la conspuent de ne pas respecter les morts, mais elle commence à danser, et à raconter que les gens dans d'autres villes vivent heureux avec aucun remords, et les morts préféreraient voir la vie soit heureuse, pas de remords.

 

Comme les Argiens commencent à écouter Electre, Jupiter fait rouler une grosse pierre loin de la grotte. Terrifiée, les habitants maudissent Electre de les avoir tenté de pousser Égisthe à quitter Argos pour toujours. Une fois seuls, Oreste se rapproche d’Electre et tente de la convaincre de partir avec lui. Elle lui dit qu'elle doit rester dans Argos, car elle attend son frère et elle doit l'aider à mener à bien sa vengeance. Oreste lui révèle alors son identité. Electre est surprise, elle attendait un guerrier...

 

Comme elle sait maintenant qu’Oreste n'est pas un guerrier qui peut l'aider à se venger, Electre lui dit de partir et qu'elle doit rester. Oreste demande à Zeus de lui adresser un signe pour savoir s’il devrait vraiment quitter Argos comme un lâche. Oreste prend conscience qu'il doit rester et libérer le peuple d'Argos. Il ne veut pas obéir aux ordres des dieux. Réalisant enfin que c'est vraiment son frère qui est venu pour l'aider à tuer le roi et la reine, Electre accepte de se joindre à lui.

 

Jupiter entre dans le palais et commandes à Égisthe d’arrêter Oreste et Electre immédiatement. Égisthe refuse, arguant qu'il est fatigué de mentir à ses sujets et mourrait plutôt que de continuer. Jupiter lui dit qu’Oreste est dangereux : il sait qu'il est libre, ce qui pourrait bouleverser l'ordre établi par Égisthe dans Argos. Oreste et Electre sortent alors de leur cachette et Oreste tue Égisthe. Electre perd son sang-froid et tente de l'arrêter, mais Oreste poursuit son œuvre et tue Clytemnestre. Le frère et la sœur décident de se cacher dans le sanctuaire d'Apollon pour la nuit, mais Electre voit que les mouches autour d'eux se sont transformés en déesses du remords.

 

Oreste et Electre se réveillent dans le sanctuaire, le lendemain matin, et Electre est horrifiés par ce qui s'est passé. Elle rejette Oreste, en disant qu'il a apporté la culpabilité sur elle par sa violence. Le Mouches harcèlent Electre qui se livre à leurs tortures pour échapper à sa culpabilité. Jupiter entre en promet à la fratrie qu'il leur donnera le salut et le trône d'Argos s'ils se repentent de leur crime. Oreste refuse.

 

Jupiter dit à Oreste qu'il est complètement seul et qu'il a violé la loi des dieux. Oreste répond qu'il est libre et qu'il peut suivre ses propres lois, même si cela signifie qu'il doit être seul pour toujours. Electre repousse Oreste et court après Jupiter. Complètement seul, Oreste parle aux Argiens qui se sont rassemblés à l'extérieur pour le tuer. Il leur dit qu'il est Oreste, leur roi légitime, et qu'il en est venu les libérer des mouches et leurs remords. Il a pris ses péchés sur lui et ils doivent maintenant apprendre à créer leur vie en toute liberté. Il quitte la ville et les mouches le suivent.

 

LES PERSONNAGES

 

Oreste


Personnage principal de la pièce, Oreste veut appartenir à Argos, sa ville natale, après avoir été élevé à Athènes et avoir appris de son tuteur à ne jamais s'engager en rien. Quand il voit la vie servile des Argiens, vivent et rencontre sa sœur Electre, Oreste décide de désobéir aux lois des dieux et Égisthe de meurtre et de Clytemnestre pour libérer la ville. Sa force réside dans la reconnaissance qu'il est libre et peut faire ce qu'il pense être juste au lieu de suivre quelqu'un d'autres règles morales. Parce qu'il comprend que les valeurs morales printemps de la liberté humaine et lui seul peut juger si ses actions sont bonnes ou mauvaises, Oreste ne se sent pas de remords et menace l'ordre des dieux.

 

Jupiter


Jupiter est le roi des Dieux. Adversaire le plus important d'Oreste, Jupiter représente les systèmes moraux imposés aux êtres humains par d'autres forces. Voulant maintenir l'ordre, Jupiter a consacré son existence à faire en sorte que l'humanité ait peur de lui et suive ses lois. Il soutient Égisthe et Clytemnestre, qui maintiennent le contrôle de leur ville par la peur. La faiblesse de Jupiter, c'est qu'il n'a aucun pouvoir sur ceux qui savent qu'ils sont libres et n'ont pas peur de lui. L'intimidation est sa seule arme, et en conséquence il ne peut pas forcer Oreste pour expier son crime.

 

Electre


Sœur d'Oreste, Electre est maltraitée par sa mère Clytemnestre. Electre attend le jour où son frère viendra pour la libérer et venger l’assassinat de leur père Agamemnon par Égisthe. Electre passe ses journées à ruminer sa haine d’Égisthe, qui la  puni sans cesse pour avoir refusé de se repentir de ses crimes, comme le reste des Argiens. Depuis Electre fantasme sur sa vengeance, elle ne peut pas supporter de vivre sous la loi actuelle. Après avoir aidé Oreste tuer Égisthe et Clytemnestre, Electre se retourne contre lui, se repent de ces meurtres, et se livre à Jupiter.

 

Égisthe


Actuel roi d'Argos, Égisthe a assassiné Agamemnon il y a quinze ans et a pris son trône. Pour se maintenir au pouvoir, Égisthe a cultivé un profond sentiment de remords dans le peuple d'Argos. Permettre à chacun de se croire complice de l'assassinat d'Agamemnon parce qu'il ne peut pas accepter la culpabilité par lui-même, Égisthe pousse ses sujets à se repentir pour le crime qu'il a lui-même commis. Dans sa tentative de se maintenir au pouvoir, cependant, Égisthe a perdu son âme. Il se voit seulement tel que ses sujets le voient et ne sait pas qui il est, il a perdu sa propre identité.

 

Clytemnestre


Auparavant femme d'Agamemnon et maintenant marié à Égisthe, la reine a aidé son mari à maintenir l'atmosphère de remords. Elle est généralement calme et ne joue pas un rôle majeur dans la pièce. Clytemnestre déteste sa fille Electre et ne tente pas de la protéger d’Égisthe. Dans la mythologie grecque, le crime le plus horrible d'Oreste était d’avoir assassiné sa mère mais Sartre se préoccupe moins de matricide que de la Liberté, il minimise donc la présence de Clytemnestre pour montrer ce changement d'orientation.

 

Le Tuteur


Le Tuteur a éduqué Oreste, il lui a appris à toujours être sceptique de tous les mœurs et croyances irrationnelles. Le tuteur croit qu'il a donné à Oreste la liberté en lui apprenant à éviter les engagements. Oreste rejette finalement cela comme une fausse vision de la liberté. Sartre croit que les êtres humains eux-mêmes et leurs valeurs créent par action libre. La notion de l'instructeur de la liberté est une liberté d'action plutôt que la vraie liberté, celle d'agir et de créer.  Il représente une vision passéiste et erronée de l’éducation morale et politique, contre laquelle va se révolter Oreste.

 

Les Mouches - Erinyes


Contrairement aux Erinyes de la mythologie grecque qui punissent les crimes contre la famille, les mouches de Sartre sont les déesses de la repentance. Jusqu'au moment où Oreste et Electre commettent leur crime, les Erinyes se manifestent comme des mouches. Elles sont partout en ville, mordent ses habitants pour les punir de leurs péchés. Les Argiens accueillent les mouches et demandent à être punis pour leurs crimes. En parlant avec Electre, les Erinyes confondent l'amour et la haine : ils détestent les pécheurs et de devoir les punir, mais ils le font par amour afin d'aider les pécheurs à expier leurs crimes.

 

Le Grand Prêtre


Le Grand Prêtre contribue à maintenir l'atmosphère répressive de repentance mis en place par Égisthe. Il est le symbole de l'autorité morale religieuse tout comme le roi représente l'autorité morale politique. Le Grand Prêtre n'apparaît qu'une seule fois dans la pièce pour diriger la cérémonie des morts. Il appelle la mort pour punir les vivants de toutes les souffrances qu'ils ont infligées. Quand Jupiter fait se déplacer la pierre pour faire taire Electre, le prêtre crie que c'est la vengeance de la mort, et que les Argiens doivent se repentir d'avoir écouté la tentatrice.

 

Le garçon idiot


Le garçon idiot apparaît seulement au tout début de la pièce. Il est assis stupidement sur ​​la place tandis que les mouches sucent le pus qui s'échappent de ses yeux. Le garçon idiot représente l'idéal des Argiens : demeurer complètement passif et subir sa punition sans se plaindre.

 

Les habitants d’Argos


Les Argiens sont les hommes et les femmes d'Argos qui acceptent entièrement leur soumission à Égisthe. Ils vivent dans la repentance de leurs péchés, ne parlent ni n’agissent d’une manière qui pourrait déplaire aux dieux. Les Argiens admettent publiquement leurs péchés et se jugent les uns les l'autre. Égisthe a  fait naître chez ses sujets le sentiment qu’ils sont observés tout le temps, qu’ils sont jugés, même dans leurs moments d’intimité. Les Argiens, complètement inconscients qu'ils sont libres, ne réalisent pas quel service Oreste leur a rendu en tuant l’oppresseur. La peur et la repentance leur ont appris à toujours chercher le jugement externe de sorte qu'ils ne pensent jamais à regarder en eux-mêmes et à assumer leur propre liberté.

 

Les soldats


Les soldats obéissent au roi. Ils sont ses exécuteurs, mais ont rarement besoin d'agir parce que les Argiens sont très obéissants. Une scène au milieu de la pièce fait apparaître les soldats dans un intermède burlesque, conçu pour se moquer de la puissance du trône qu'ils gardent et la solennité du système moral qu’Égisthe leur a imposé. Bien que les soldats parlent très sérieusement de la mort, leurs commentaires sont calculés pour faire ressortir l'absurdité du système répressif dans lequel les gens ont peur que des esprits invisibles les jugent et les punissent.


il y a 41 mois Suivre (1) · Utile · Commenter
Le salon littéraire
à suivre sur le salon littéraire










● LE MEILLEUR DES LIVRES

La sélection d'Annick Geille des meilleurs livres de la période avec des extraits exclusifs.





● LES RENCONTRES DU SALON
Retrouvez les interviews du Salon littéraire. 

 NE LISEZ PAS CES LIVRES !
Et si les écrivains eux-mêmes vous donnaient dix bonnes raisons de ne pas lire leurs livres !

biographies et résumés d'oeuvres
 BIOGRAPHIES D’AUTEURS
Panorama de la littérature de tous temps et de tous pays. Biographies d'auteurs.

 RÉSUMÉS D’ŒUVRES
Résumés et analyses des grandes œuvres de la littérature classique et moderne.

retrouvez nous aussi sur