Les sept divinités du bonheur : entre honneur et tradition

Les sept divinités du bonheur : entre honneur et tradition

Il apparaît à certains comme décalé, hors du temps. Mais ne serait-ce pas plutôt lui qui a raison ? Ce Japon ancestrale, cerclé de traditions, d’honneur et d’équité. Il est facile de le rayer depuis l’Occident. Mais notre ignorance de plus en plus... Lire la suite

Fiona Mozley l'exploratrice

Fiona Mozley l'exploratrice

Sur Soho une sorte de déluge s'annonce. Londres devient une ville de plus en plus prisée et ce quartier n'échappe pas aux prébendes de ceux qui veulent s'enrichir. Ils déploient leur puissance face à ceux et surtout celles qui résistent. Precious,... Lire la suite

L'aveuglé d'Anne Lorho

L'aveuglé d'Anne Lorho

Guillaume a perdu ses yeux et son nez alors qu’étant enfant, il s’était servi du four malgré l’interdiction parentale. Le four a explosé et l’a défiguré. Il a dû réapprendre à vivre. À New York où il habite après avoir quitté la France, il est devenu... Lire la suite

Droit au but !  avec Machinchouette

Droit au but ! avec Machinchouette

Dans une récente chronique intitulée Hommes de l’art, écrasez-vous nom de Dieu, c’est la rentrée littéraire ! , je fustigeais les mœurs de cette dernière, les imaginant même hardiment en tous points semblables à celles de la politique politicarde.... Lire la suite

Le temps perdu de Stéphane Carlier

Le temps perdu de Stéphane Carlier

C'est par un livre de poche laissé au salon Cindy coiffure que tout à commencé. Nolwenn et les autres employées du salon n'y ont guère prêté attention. Clara si. Mais pas tout de suite. Il lui a fallu comme à Proust (car c'est de lui qu'il s'agit) du... Lire la suite

Les agents : travailler plus pour...

Les agents : travailler plus pour...

L’univers dystopique offre de merveilleuses combinaisons : Grégoire Courtois nous plonge dans l’absurde, cocktail entre Les marcheurs et IGH , ces immeubles de grand hauteur que Ballard a su si bien dépeindre ; avec, ici, une pointe libérale issue... Lire la suite

Jusqu'à l'ivresse de Claire Boitel

Jusqu'à l'ivresse de Claire Boitel

Sous des parterres de roses Claire Boitel nous jette sans remparts au milieu de deux serial killers . Ils ne se ressemblent guère et c'est peut dire. L'un est doux, l'autre raide. Tous pour tuer l'ennui veulent qu’il se passe quelque chose. Être... Lire la suite

Svetlana Pironko : un début fulgurant

Svetlana Pironko : un début fulgurant

Quel auteur n’a rêvé d’un début fulgurant ? Non pas seulement une accroche, mais aussi une promesse. Ici, c’est ce que nous trouvons dans ce premier roman de Svetlana Pironko. Les deux premiers chapitres : Un gros mot , puis Dans la pénombre , nous... Lire la suite

La ligne de nage : "Je me souviens"

La ligne de nage : "Je me souviens"

Lente dérive au rythme du sablier. Vitesse ralentie du dernier névé qui fond au soleil. La dégénérescence prend son temps mais sait accélérer dans les virages pour garder la pole. Ça vous tombe dessus au hasard comme un moustique vous choisit au gré... Lire la suite

Hommes de l'art, écrasez-vous nom de Dieu, c'est la rentrée littéraire !

Hommes de l'art, écrasez-vous nom de Dieu, c'est la rentrée littéraire !

Pour la première fois depuis plus de 20 ans, paraît-il, le nombre de romans publiés – de mi-août à octobre seulement – en vue de la prochaine rentrée littéraire passe cette année sous la barre des 500 ; dont 90 premiers romans, sans qu’aucun de leurs... Lire la suite

Le thriller sicilien d'Yves Ravey

Le thriller sicilien d'Yves Ravey

En quelques 140 pages, Yves Ravey propose un roman dense et sans effet. Ce qui fait d'ailleurs toute sa subtilité. Un couple sur le point de se séparer, a décidé de s'offrir un voyage de réconciliation qui va prendre des proportions inattendu une... Lire la suite

Marina A : mon corps ma bataille

Marina A : mon corps ma bataille

L’art est-il utile, beau, politique, porteur de sens… on peut gloser longtemps puisque toutes les réponses se télescopent selon ce que l’on attend de l’art, ainsi les dérives s’invitent sous l’appellation, avec ou sans guillemets, et l’on a désormais... Lire la suite

Grandeur & dépendance

Grandeur & dépendance

On peut vivre heureux en étant caché. C’est, semble-t-il, le choix de M, romancière vieillissante. Retirée sur une île avec son mari. Lieu d’une grande beauté. La vie s’y écoule paisiblement. Jusqu’au jour où M est foudroyée par une peinture de L. Le... Lire la suite

Pour tout bagage : un énorme talent !

Pour tout bagage : un énorme talent !

La Noire est un monument, le temple d’une certaine forme de littérature : ce n’est pas un polar ni un thriller – même si le point nodal est un crime – mais une œuvre littéraire à part entière en résonance avec l’ombre portée qui pèse sur les épaules... Lire la suite

Les vies cabossées de Bérangère Cournut

Les vies cabossées de Bérangère Cournut

Poétique, éco-féministe, puissant, ce roman est doté d'un imaginaire poétique qui raconte des vies à l'écho des nôtres. Tout est à la fois cruel et doux. Sans être larmoyant ce roman aborde le deuil en prenant des airs de contes oniriques et on tombe... Lire la suite

Le Trésorier-payeur : après Dieu, tuer la mort ?

Le Trésorier-payeur : après Dieu, tuer la mort ?

Commençons par ce qui dénote histoire de terminer sur du positif : la première partie est inutile – ceux qui callent, propulsez-vous directement à la page 65, c’est là que débute réellement ce roman ; d’ailleurs Yannick Haenel le reconnaît lui-même à... Lire la suite

Pauline Delabroy-Allard : savoir – ou pas

Pauline Delabroy-Allard : savoir – ou pas

Pauline Delabroy-Allard étend ici la notion de roman des origines même si avant d'être enceinte, Pauline l'héroïne ne s'y était jamais intéressée. Tout part non au moment de la naissance mais dans ses environs : J’attends que quelque chose se passe.... Lire la suite

Grandeur et déchéance de l'inventeur

Grandeur et déchéance de l'inventeur

Dans une époque où l’on a tendance à inventer l’eau chaude et/ou à s’approprier les découvertes d’autrui, de préférence celles d’une femme – n’est-ce pas messieurs Lejeune et Duchamp  ? – il est toujours bon de remettre les pendules à l’heure. Ainsi... Lire la suite

La vie mode d’emploi

La vie mode d’emploi

Ce qui pourrait s’apparenter à la chronique d’une défaite, devient, au fil des pages, entre épreuves et découvertes, constats et résilience, une formidable machine à insuffler de l’énergie car, il ne faut pas se cacher derrière son petit doigt, il est... Lire la suite

Jean Rolin : pauvre Île de France

Jean Rolin : pauvre Île de France

Jean Rolin est l’observateur implacable de la déréliction d'un monde ignoré de l''Ile de France où se mélange zone urbaines et agricoles sans compter des espaces subsidiaires dont la présence et les rebuts témoignent d'une forme d'abandon de toute... Lire la suite