Igitur, de Stéphane Mallarmé : L’expérience de la mort et de la fiction

Igitur, de Stéphane Mallarmé : L’expérience de la mort et de la fiction

Igitur , de Stéphane Mallarmé : L’expérience de la mort et de la fiction Le néant, la mort, la fiction, l’absurdité, l’absence, le vide, la folie… constituent le noyau dans la pensée de Stéphane Mallarmé. C’est, ces thèmes qui permettent à Mallarmé... Lire la suite

Éphéméride -  9 septembre 1898 : Mort de Stéphane Mallarmé

Éphéméride - 9 septembre 1898 : Mort de Stéphane Mallarmé

Né le 18 mars 1842 à Paris, professeur d'anglais chahuté, Stéphane Mallarmé écrit des poèmes, rencontre les Félibres, Verlaine, Rimbaud, les Parnassiens, Victor Hugo. Adepte d'une poésie ésotérique, il tient un salon littéraire tous les mardis dans... Lire la suite

Un essai réellement intelligent sur Mallarmé

Un essai réellement intelligent sur Mallarmé

Lire des essais est une tache ingrate, bien souvent on y trouve guère son compte, et quelques pages, quelques lignes parfois, arrivent seules à trouver grâce à nos yeux. Un nouvel essai sur Mallarmé court grandement ce risque… Jacques Rancière, avec... Lire la suite