Le procès de Louis XIV, un adversaire méconnu du Roi-soleil

Un historien au travail

 

Charles-Édouard Levillain, professeur d’histoire britannique à l’université de Paris Diderot, a consacré ses travaux à l’Angleterre, la France et la Hollande du XVIIe siècle. Il a publié en 2010 Vaincre Louis XIV. Angleterre-Hollande-France. Histoire d’une relation triangulaire (1665-1688), et en 2014 Un glaive pour un royaume, la querelle de la milice dans l’Angleterre du XVIIe siècle. Avec Le procès de Louis XIV, il s’attaque à l’histoire intellectuelle de cette époque en traitant de la figure de François-Paul de Lisola, né en Franche-Comté et diplomate au service du saint Empire Romain Germanique. Dans la critique du souverain français et de ses visées « impériales », Lisola a effectivement laissé une trace plutôt remarquable.

 

Un ambassadeur de la cause antifrançaise

 

Lisola a été en poste dans toute l’Europe dans les années 1640-1670 et a pu intriguer en permanence, malgré des circonstances très difficiles (comme pendant la Révolution anglaise), contre la France. Il a pu rassembler l’ensemble de ses idées dans un pamphlet, Le bouclier d’Etat et de justice (1667) où il résume l’ensemble de ses griefs contre la France : usage immodéré de la force, violation du droit (Levillain consacre un passage à ce titre fort intéressant par rapport à la guerre de dévolution), etc… Il est ici fascinant de constater à quel point cet ouvrage fut repris dans les bibliothèques anglaises et néerlandaises, car l’auteur était un catholique fervent. C’est aussi un signe que les « passions pré-nationales » conjuguées à la raison d’Etat tendaient à faire passer la religion au second plan. Voici ici un ouvrage intéressant, consacré à un personnage inconnu du grand public : à découvrir.

 

 

 

Sylvain Bonnet

 

Charles-Edouard Levillain, Le procès de Louis XIV, Tallandier, octobre 2015, 400 pages, 24,90 €

Sur le même thème

Aucun commentaire pour ce contenu.