Eugène Ionesco : le peintre en roi nu

Eugène Ionesco : le peintre en roi nu

Il  est arrivé un moment (de crise) où Ionesco opta pour la peinture car elle est silencieuse. Tout se passa comme si l’auteur (à l’époque vilipendé et contesté) en avait assez des mots, du bavardage, de l’écriture, des interprétations des acteurs,... Lire la suite

Frank Smith : Voix

Frank Smith : Voix

Frank Smith donne ici à ses semblables et frères (sœurs idem) remarques et conseils - même si l’impératif de chaque segment pourrait faire penser à des ordres. Le tout sous l’égide d’une injonction capitale : ne pas se conformer à un usage - soit-il... Lire la suite

Le théâtre didascalique de Philippe Jaffeux

Le théâtre didascalique de Philippe Jaffeux

1222 répliques pour 26 acteurs venant de la salle ou des cintres, côté jardin botaniques et cours des miracles : tel est l’enjeu de celles ou ceux  qui auront à incarné deux personnages dans un dialogue de sourds, de cire plus que de circonstance où... Lire la suite

Les jardins des délices de Georges Pérec

Les jardins des délices de Georges Pérec

  Un certain sens du rire - par celui de rites intempestifs - fait de l’oeuvre de Pérec la plus fantastique recherche de soi et du monde. Elle métamorphose l’auteur à la fois en un parfait opposé et un même de Proust. Sur un terrain premier... Lire la suite

Beckett et Camus, les mots de leur théâtre

Beckett et Camus, les mots de leur théâtre

Ils ont reçu l’un et l’autre le Prix Nobel de littérature, Albert Camus en 1957, Samuel Beckett en 1969. Le premier est né en 1913 à Mondovi, aujourd’hui Dréan, près d’Annaba, anciennement Bône, en Algérie. Le second est né en 1906, à Foxrock, au... Lire la suite

Une terne réactivation du mythe d'Oedipe à la Colline

Une terne réactivation du mythe d'Oedipe à la Colline

Une vielle voix éraillée, dans le noir, rappelle le rôle d’Œdipe : ses déterminations, ses souffrances ses ultimes abnégations. Sur quelques notes de guitare, se brosse le tableau d’un héros démenti, résigné, plein d’une lugubre sérénité qui le rend... Lire la suite

Place des héros ? Au creux de l'absence...

Place des héros ? Au creux de l'absence...

Une femme à la fenêtre, des paquets des chaussures, dans un décor défraichi qui a quelque chose de massif et d’irrésolu. L’atmosphère est pesante ; les couleurs sont ternes et le climat s’affiche comme défraîchi. On ne parle que par procuration ; d’un... Lire la suite

Roméo et Juliette ou la Comédie Française au cinéma

Roméo et Juliette ou la Comédie Française au cinéma

« Elle ne dit rien, monsieur ; mais elle pleure, » La nourrice, Roméo et Juliette , scène XIV. Le théâtre est une expérience toujours incroyable. Un rideau se lève, des lumières s’allument et une magie s’opère devant les spectateurs qui... Lire la suite

Shakespeare, les comédies dans la Pléiade

Shakespeare, les comédies dans la Pléiade

Shakespeare & Co[medy]   Words, words, words ? En cette période de Noël où les coffee table books remplis de photos sur papier glacé envahissent les présentoirs des libraires, il vaut peut-être mieux offrir quelques textes classiques.... Lire la suite

Un chambre en Inde ? Au soleil, la beauté sans le sens.

Un chambre en Inde ? Au soleil, la beauté sans le sens.

Aller au théâtre du soleil, cela reste un voyage. On y est accueilli chaleureusement, on s’installe dans une ambiance chaleureuse, on y retrouve ce climat feutré, de lente effervescence. Dans cet ailleurs, tout le monde se sent un peu chez soi.... Lire la suite

Krystian Lupa, "Utopia ‒ Lettres aux acteurs"

Krystian Lupa, "Utopia ‒ Lettres aux acteurs"

Lupa sur les planches Utopia ‒ Lettres aux acteurs est le journal intime et le journal de bord du metteur en scène de théâtre polonais (mais très international) Krystian Lupa. Entretien avec son traducteur, Erik Veaux. Ce n’est ni... Lire la suite

Interpréter le théâtre de Victor Hugo

Interpréter le théâtre de Victor Hugo

Dans la préface de Lucrèce Borgia , Victor Hugo écrit que « le théâtre est une tribune. Le théâtre est une chaire. Le théâtre parle fort et parle haut ». Des mots qui parcourent en quelque sorte toute l’œuvre théâtrale du grand auteur et y résonnent... Lire la suite

Splendid's, une stylisation de la subversion

Splendid's, une stylisation de la subversion

La représentation débute par la projection d’Un chant d’amour , le célèbre moyen métrage de Jean Genet, qui montre avec force la réserve impudique des corps contraints par la privation. La prison comme baisoir institué. Un film à fleur de chair,... Lire la suite

La Tempête sous un crâne est une envolée musicale sensible, populaire et enjouée.

La Tempête sous un crâne est une envolée musicale sensible, populaire et enjouée.

La scène est dépouillée, flanquée de deux musiciens, une pianiste, guitariste, chanteuse polyvalente et un batteur qui donnent son rythme et sa tonalité au spectacle. L’absence de décor, de costumes, les échanges de rôles, les répliques clamées à... Lire la suite

Un Richard III brillant entre rock et baroque

Un Richard III brillant entre rock et baroque

Richard III annonce la couleur, noire seule. Certes, son cheval trône un temps en blanc, mais il le perd vite, comme tout le reste. L’amour lui a été refusé dès avant sa naissance, c’est ce qu’il clame en prologue. Dès lors, un peu difforme et... Lire la suite

Racine la leçon de Phèdre, d'Anne Delbée

Racine la leçon de Phèdre, d'Anne Delbée

MARS 2016 : du jeudi au samedi à 19h30, dimanche à 15h  Racine ou La leçon de Phèdre Théâtre de la Contrescarpe Paris (75005) « La leçon de Phèdre » est une rencontre vivante avec un être de chair et de sang qui s’appelle Jean Racine. « Racine est... Lire la suite

Démons, une représentation sertie mais finalement peu incisive

Démons, une représentation sertie mais finalement peu incisive

C’est un univers luxueux et froid. Des allusions étranges installent une atmosphère sulfureuse. De façon indirecte, à travers des répliques caustiques, se développe l’aspect acerbe du dialogue entre deux amants que l’on découvre chez eux.  Peu à peu... Lire la suite

Coup de coeur : Les Trois derniers jours d'un facteur Poilu au Théâtre du Gymnase

Coup de coeur : Les Trois derniers jours d'un facteur Poilu au Théâtre du Gymnase

Au théâtre, la simplicité est parfois le meilleur parti pour toucher au cœur façon uppercut. C'est le pari lancé et réussi par Gérard Pirodeau qui met en scène son livre Les Trois Derniers Jours d'Un Facteur Poilu sur la scène du Théâtre du Gymnase -... Lire la suite

Les Géants de la Montagne : mise en scène réussie d'un texte ampoulé.

Les Géants de la Montagne : mise en scène réussie d'un texte ampoulé.

Un mystérieux cylindre lumineux laisse apparaître dans ses contours des personnages à l’accoutrement et au comportement peu lisibles. Suite à l’arrivée de visiteurs, s’engage un dialogue entre ceux d’ici et ceux d’ailleurs, parlant un langage tantôt... Lire la suite