Place des héros ? Au creux de l'absence...

Place des héros ? Au creux de l'absence...

Une femme à la fenêtre, des paquets des chaussures, dans un décor défraichi qui a quelque chose de massif et d’irrésolu. L’atmosphère est pesante ; les couleurs sont ternes et le climat s’affiche comme défraîchi. On ne parle que par procuration ; d’un... Lire la suite

Roméo et Juliette ou la Comédie Française au cinéma

Roméo et Juliette ou la Comédie Française au cinéma

« Elle ne dit rien, monsieur ; mais elle pleure, » La nourrice, Roméo et Juliette , scène XIV. Le théâtre est une expérience toujours incroyable. Un rideau se lève, des lumières s’allument et une magie s’opère devant les spectateurs qui... Lire la suite

Shakespeare, les comédies dans la Pléiade

Shakespeare, les comédies dans la Pléiade

Shakespeare & Co[medy]   Words, words, words ? En cette période de Noël où les coffee table books remplis de photos sur papier glacé envahissent les présentoirs des libraires, il vaut peut-être mieux offrir quelques textes classiques.... Lire la suite

Un chambre en Inde ? Au soleil, la beauté sans le sens.

Un chambre en Inde ? Au soleil, la beauté sans le sens.

Aller au théâtre du soleil, cela reste un voyage. On y est accueilli chaleureusement, on s’installe dans une ambiance chaleureuse, on y retrouve ce climat feutré, de lente effervescence. Dans cet ailleurs, tout le monde se sent un peu chez soi.... Lire la suite

Krystian Lupa, "Utopia ‒ Lettres aux acteurs"

Krystian Lupa, "Utopia ‒ Lettres aux acteurs"

Lupa sur les planches Utopia ‒ Lettres aux acteurs est le journal intime et le journal de bord du metteur en scène de théâtre polonais (mais très international) Krystian Lupa. Entretien avec son traducteur, Erik Veaux. Ce n’est ni... Lire la suite

Interpréter le théâtre de Victor Hugo

Interpréter le théâtre de Victor Hugo

Dans la préface de Lucrèce Borgia , Victor Hugo écrit que « le théâtre est une tribune. Le théâtre est une chaire. Le théâtre parle fort et parle haut ». Des mots qui parcourent en quelque sorte toute l’œuvre théâtrale du grand auteur et y résonnent... Lire la suite

Splendid's, une stylisation de la subversion

Splendid's, une stylisation de la subversion

La représentation débute par la projection d’Un chant d’amour , le célèbre moyen métrage de Jean Genet, qui montre avec force la réserve impudique des corps contraints par la privation. La prison comme baisoir institué. Un film à fleur de chair,... Lire la suite

La Tempête sous un crâne est une envolée musicale sensible, populaire et enjouée.

La Tempête sous un crâne est une envolée musicale sensible, populaire et enjouée.

La scène est dépouillée, flanquée de deux musiciens, une pianiste, guitariste, chanteuse polyvalente et un batteur qui donnent son rythme et sa tonalité au spectacle. L’absence de décor, de costumes, les échanges de rôles, les répliques clamées à... Lire la suite

Un Richard III brillant entre rock et baroque

Un Richard III brillant entre rock et baroque

Richard III annonce la couleur, noire seule. Certes, son cheval trône un temps en blanc, mais il le perd vite, comme tout le reste. L’amour lui a été refusé dès avant sa naissance, c’est ce qu’il clame en prologue. Dès lors, un peu difforme et... Lire la suite

Racine la leçon de Phèdre, d'Anne Delbée

Racine la leçon de Phèdre, d'Anne Delbée

MARS 2016 : du jeudi au samedi à 19h30, dimanche à 15h  Racine ou La leçon de Phèdre Théâtre de la Contrescarpe Paris (75005) « La leçon de Phèdre » est une rencontre vivante avec un être de chair et de sang qui s’appelle Jean Racine. « Racine est... Lire la suite

Démons, une représentation sertie mais finalement peu incisive

Démons, une représentation sertie mais finalement peu incisive

C’est un univers luxueux et froid. Des allusions étranges installent une atmosphère sulfureuse. De façon indirecte, à travers des répliques caustiques, se développe l’aspect acerbe du dialogue entre deux amants que l’on découvre chez eux.  Peu à peu... Lire la suite

Coup de coeur : Les Trois derniers jours d'un facteur Poilu au Théâtre du Gymnase

Coup de coeur : Les Trois derniers jours d'un facteur Poilu au Théâtre du Gymnase

Au théâtre, la simplicité est parfois le meilleur parti pour toucher au cœur façon uppercut. C'est le pari lancé et réussi par Gérard Pirodeau qui met en scène son livre Les Trois Derniers Jours d'Un Facteur Poilu sur la scène du Théâtre du Gymnase -... Lire la suite

Les Géants de la Montagne : mise en scène réussie d'un texte ampoulé.

Les Géants de la Montagne : mise en scène réussie d'un texte ampoulé.

Un mystérieux cylindre lumineux laisse apparaître dans ses contours des personnages à l’accoutrement et au comportement peu lisibles. Suite à l’arrivée de visiteurs, s’engage un dialogue entre ceux d’ici et ceux d’ailleurs, parlant un langage tantôt... Lire la suite

L'examen de conscience du grand écrivain dans "En Absence" de Joseph Vebret

L'examen de conscience du grand écrivain dans "En Absence" de Joseph Vebret

Un quart d'heure avant minuit, le soir du réveillon, un romancier à succès reçoit l'étrange visite d'une jeune femme a priori omnisciente et qui s'impose à lui. Essayant d'abord de la charmer, puis de la chasser, il va vite comprendre qu'il ne pourra... Lire la suite

La nuit et le moment, le libertinage façon grivoiserie

La nuit et le moment, le libertinage façon grivoiserie

Un temps de noir installe le public dans une atmosphère intime ; dame Cidalise se prélasse ostensiblement la nuit venue. Les quelques notes de piano qui constituaient le fond sonore sont interrompues par l’entrée brusque d’un homme qui ouvre un... Lire la suite

Le Mariage de Maria Braun, une redondance du film ?

Le Mariage de Maria Braun, une redondance du film ?

Au fond d’un salon, on projette des diapositives ; les acteurs, immobiles, debout, sont tournés vers le fond de la scène, comme au spectacle. Les images défilent, elles ont l’aspect d’un élan franc et brut : il s’agit des jeunesses hitlériennes. C’est... Lire la suite

Sœurs de Wajdi Mouawad

Sœurs de Wajdi Mouawad

Drôle de sœurs. Et drôle de pièce... Pas vue mais diablement visuelle à la lecture. Tellement qu'on à l'impression de lire un scénario. Certaines scènes s'apparentent plus au cinéma, d'ailleurs. On regrette de n'avoir pu découvrir comment furent... Lire la suite

Vaines affabulations à La Colline

Vaines affabulations à La Colline

Il y a un prologue : un homme prononce des phrases qui parlent du sens. Dans un une habitation vaste, peu différenciée, il est question de rêve, de la vie d’un couple, le discours manifeste une tendance à la logorrhée. Une guitare électrique... Lire la suite

"les Enfants du silence" ou Faut-il être sourd-muet pour interpréter un sourd-muet ?

"les Enfants du silence" ou Faut-il être sourd-muet pour interpréter un sourd-muet ?

Porte de la Muette Être ou ne pas être ? Tourment personnel d’Hamlet, mais aussi résumé de l’essence de l’art du comédien. Faut-il être sourd-muet pour interpréter un sourd-muet ? A cette question posée par une association… de sourds-muets, on... Lire la suite