À l'école de regard de Linda Tuloup

Ce livre rare propose une liaison absolue entre le texte et l’image. Tout se joue de manière cosmique, allégorique mais aussi réaliste par la présence de la femme et de la grotte sous l'emprise du désir ardent qui réunit la passion de l'âme à celle du corps en une sorte d'appel implicite à une liberté hors des règles et codes de la socialisation.
La femme nue, sauvage,  première devient une image sinon pieuse du moins sacrée  là où,  grâce à Haenel, les notions de lyrisme comme de l'ut pictura poesis se transforment, éveillent et mènent droit au registre de l’avenir que seule accorde La Femme.
La nudité n'est pas un gouffre pas plus que la caverne dont la première est la gardienne L'artiste une nouvelle fois enflamme le corps exposé  à la nuit des forêts dans les plis ardents d'une lumière étrange.
Ce corps ne se touche non parce qu'il  ce qui est craint mais presque inespéré, là où l'à-peine perceptible est en quelque sorte embaumé en noir et blanc. Le tout selon une voyance créé par un œil reculé, physiologique mais tout autant cosmique.

Jean-Paul Gavard-Perret

Linda Tuloup, Yannick Haenel, La nuit souterraine, Éditions Les Petites Allées, mai 2023, 15€

Sur le même thème

Aucun commentaire pour ce contenu.