Hésitation ne rime pas toujours avec masturbation

Longtemps, j'ai hésité à me remettre aux chroniques littéraires. Oui, franchement qu'ai-je de plus à dire que les autres sur les livres que je lis? Un blogger de plus, un critique supplémentaire ne me paraissait vraiment pas nécessaire. D'ailleurs mon absence à ce sujet pendant plus de deux ans n'a vraiment manqué à personne...vraiment? Alors, vous me direz: « Eric pourquoi tu reviens à ce petit job? Pour recevoir des livres gratis? Pour pouvoir mettre en avant les copains? Pour le plaisir? » Honnêtement un peu tout ça... je rigole.


Et puis me vient la révélation, la raison du pourquoi du comment. J'ai envie de mettre en avant ceux dont on parle peu.

C'est vrai, par facilité j'aurais pu parler de la rentrée littéraire des stars. Vous dire le plus grand bien de Police d'Hugo Boris ou de California Girls de Simon Liberati, mais non? Bien que j'ai adoré les lire, ils n'ont pas besoin de moi. 

Mes premières chroniques concerneront "Adios" de Thomas Morales, "La Fuite" de Eve Chambrot, "Brigitte Bardot, Art de déplaire" de Marie Céhère (si du moins Marie pense à moi), "Un Fauve" de Enguerrand Guépy, ...

Oh, je n'ai pas la prétention de croire que mes chroniques changeront quelque chose au destin de ces livres, mais si je peux aider...

Maintenant n'attendez pas de moi que je me cantonne à des avis positifs. Je n'hésiterai pas à dire tout le mal que je pense d'un livre quand cela me paraitra nécessaire, mais toujours dans le respect. Sans oublier une petite touche d'humour, oui vous savez l'humour ce truc un peu oublié de nos jours.

Bon j'arrête, assez parlé de moi. Place aux livres!

A très vite

Sur le même thème

Aucun commentaire pour ce contenu.