Luigi di Ruscio : le diable et le bon dieu

Luigi di Ruscio : le diable et le bon dieu

Natif des marches, fils de prolétaires, Kuigi Du Ruscio va vivre de petits métiers. Il publie à 23 ans son premier recueil où il pleure la mort de Staline. Nul n'est parfait. Mais à sa décharge, il est communiste depuis l'âge de 15 ans. Quittant... Lire la suite

Stéphane Sangral : le livre à venir, la pensée avenir

Stéphane Sangral : le livre à venir, la pensée avenir

La Préface de Sangral frise sans doute la perfection car son écriture épouse parfaitement le propos. A ce titre ce livre est le contraire d’un leurre mais n'empêche en rien une sorte de jouissance de lecture. L'auteur nous laisse pas sans "graal"... Lire la suite

Julien Battesti entre Michèle Causse et Bartleby

Julien Battesti entre Michèle Causse et Bartleby

Dans ce roman, le monde continue comme en absence (relative) du  narrateur – étudiant en théologie – coincée par la fin de vie et la faim de livres. Il ne bouge presque plus à cause d'un traitement qui lui donne une paradoxale autonomie inhumaine ou... Lire la suite

L’amour-passion au-delà du genre

L’amour-passion au-delà du genre

Une rencontre à Nantes, en 1909. Une jeune fille de dix-sept ans, toute timide, Suzanne Malherbe fille de médecin, fait la connaissance de Lucie Schwob. Elle a quelques années de plus. Mais surtout elle brille d’une folie particulière. On dit qu’elle... Lire la suite

Le salut et le rédemption dans le mouvement

Le salut et le rédemption dans le mouvement

C’est en partie ce que disait Jacques Brel, que le malheur provenait de l’inaction : pour être heureux il fallait bouger ; Nikos Kazantzaki conclut son roman sur un nouveau départ, portant l’allégorie dans le mouvement, sans toucher peut-être... Lire la suite

Les flammes de Robbie Arnott

Les flammes de Robbie Arnott

Premier roman déjanté. Un zest de SF sur fond de road-movie . Faut dire que chez les McAllister, un charme sévit. Ces Tasmaniens de longue date jouent aux revenants. Et ce n’est pas faute de tout faire pour qu’ils disparaissent pour de bon. Incinérés.... Lire la suite

Gabriel Matzneff : exercices de  liberté

Gabriel Matzneff : exercices de liberté

Quoique n'appartenant pas au cycle du "Journal", dont paraît le 11 novembre le tome XV L'Amante de l'Arsenal (Gallimard), La lettre au capitaine Brünner de Gabriel Matzneff raconte le doute d’un écrivain retraité de Saint-Germain des Prés. Ce... Lire la suite

Le couple en miroir des obsessions

Le couple en miroir des obsessions

Qu’est-ce que l’amour ? Une passade, une histoire qui dure trois ans, une manière de justifier des pulsions érotiques, un arrangement, un déni du vide, une quête de sens, une erreur, une fatalité, une catastrophe, une norme sociale qui justifie l’idée... Lire la suite

À l’Est, rien de nouveau : vraiment ?

À l’Est, rien de nouveau : vraiment ?

Certainement pas ! À commencer par ces jeunes écrivains qui rivalisent avec les plus grands auteurs – et que seules de petites maisons d’éditions courageuses publient – qu’ils soient polonais – à l’image de l’extraordinaire Szczepan Twardoch dont tout... Lire la suite

Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon

Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon

Dans une geôle canadienne, croupit Paul Hansen. On ignore pourquoi il en est arrivé là.  Il n’a pas l’air bien méchant, contrairement à son compagnon de cellule : un Hells Angel, prêt à couper en deux, tous les fils de putes qui se mettent en travers... Lire la suite

Huysmans en Pléiade, pour qu’un arbre ne cache pas toute la forêt

Huysmans en Pléiade, pour qu’un arbre ne cache pas toute la forêt

Oublions quelques instants, voulez-vous, cet À Rebours qui stigmatise toute l’œuvre d’Huysmans, concentrée, enfermée, réduite à un seul titre, un seul livre quand la forêt romanesque s’étend dans la diversité des thèmes et des styles, comme toute... Lire la suite

Littérature & poésie kazakhe sur le devant de la scène

Littérature & poésie kazakhe sur le devant de la scène

On a beau avouer être un dictateur éclairé , il n’en demeure pas moins que la culture kazakhe se doit d’être présente au grand banquet du monde globalisé. Ainsi en a décidé Noursoultan Nazarbaïev . Pour cela, un chéquier. Il y a du pétrole au... Lire la suite

Guelassimov : la bravoure par moins quarante

Guelassimov : la bravoure par moins quarante

Boulgakov avait un chat particulièrement coquin, Carroll un bien drôle de lapin, Tchekhov une mouette rieuse et Gogol une ribambelle de personnages déjantés…  Andreï Guelassimov – retenez bien ce nom, car il y a d'autres trésors à découvrir en Babel –... Lire la suite

Écrits spirituels du Moyen Âge

Écrits spirituels du Moyen Âge

Quatre parties principales construisent ce recueil : Les classiques de la spiritualité (Anselme de Cantorbéry et Bernard de Clairvaux), L’école du cloître (Hugues de Saint-Victor, Guillaume de Saint-Thierry, Bernard de Clairvaux, Richard de Saint... Lire la suite

Hemley Boum : dialogues des âmes

Hemley Boum : dialogues des âmes

L'écrivaine camerounaise poursuit sa route au côté des anonymes et des us et coutumes des populations ignorées, leur spiritualité et leur organisation sociale. Elle donne voix à celles et ceux qui n'en n'ont pas. Loin de l'exotisme jaillit la... Lire la suite

Edgar Mittelholzer : le blanc et le noir

Edgar Mittelholzer : le blanc et le noir

Ce roman d'épouvante ne distille son mystère et son venin que dans la chaleur de la nuit. Le narrateur y est progressivement soumis à des fièvres - qui ne sont pas du samedi soir - et a bien des troubles. Il devient la victime de son imaginaire qui... Lire la suite

Jonathan Littell, plus dure sera la suite

Jonathan Littell, plus dure sera la suite

Comment se relever après un tel coup ? Car il n’y a pas que les lecteurs qui furent assommés, estomaqués, retournés sous le choc – littéralement – après avoir lu Les Bienveillantes , tant ce livre extraordinaire, livre-somme, embrassait l’univers... Lire la suite

Pierre Péju et l'insomniaque

Pierre Péju et l'insomniaque

Pierre Péju  sur sa quatrième de couverture précise la "nature" de son héros : Tout au long de sa vie, Horace W. Frink fut un Américain intranquille. Enfant abandonné, étudiant tourmenté, il se fait psychanalyste, à New York, et pionnier de cette... Lire la suite

Quel génie Vinci ?

Quel génie Vinci ?

Être un touche-à-tout est bien souvent le revers de ce que l’on croit être une qualité, un don, et qui vous plombe une carrière, vous engloutit dans une apparence de survol, et devient criant le manque de rigueur, la persévérance, l’obstination qui... Lire la suite

Le patchwork littéral de Patrick Modiano

Le patchwork littéral de Patrick Modiano

Est-ce un constat d’époque ou une confrontation avec la réalité (Patrick Modinao n’a plus vingt ans) qui porte l’écrivain à se pencher sur les troubles et autres réminiscences de la mémoire, cette fausse amie qui n’a de cesse de nous jouer des tours... Lire la suite