L’ère du soupçon reste celui des muses : Olivier Matuszewski

L’ère du soupçon reste celui des muses : Olivier Matuszewski

A coup d’  « histoires d’angles » Olivier Matuszevski propose une poétique de l’insurrection face au peu que l’homme est dans la somme – forcément sommaire – de ses mots et ce qu’il tente de faire. Et ce jusque dans l’appel de l éros, de l’humour... Lire la suite

Bernard Noël : Prélude à la mort annoncée

Bernard Noël : Prélude à la mort annoncée

Le poème garde toujours chez Bernard Noël un côté mobile et flexible dans la dynamique d’une approche presque pulsionnelle de la mort et en même temps (comme dit Macron) d'une manière de s’en moquer - avec sérieux. L’auteur possède le don de flairer... Lire la suite

Trois verres de vodka, roman vrai de Dominique Schneidre.

Trois verres de vodka, roman vrai de Dominique Schneidre.

En verres et contre tous.  Trois verres de vodka. Un verre pour le cinéaste polonais Andrzej Zulawski, exilé en France dans les années soixante-dix ; un verre pour l'auteur, Dominique Schneidre, chez qui il logea pendant cette période ; et le... Lire la suite

Jacques Demarcq : Vol en piqué du verbe et de l’image

Jacques Demarcq : Vol en piqué du verbe et de l’image

Chez Demarcq les flots poétiques ne sont jamais calmes, ils sont absorbés d’un mot vers l’autre mais en étant fendus par des vignettes et des calligraphies. Rien de mieux pour évoluer loin de lyrisme. Le texte devient une suite de segments ou plutôt... Lire la suite

Emmanuel Laugier : du cœur de la ville au corps de la femme

Emmanuel Laugier : du cœur de la ville au corps de la femme

  Il arrive parfois que l’œil bandé n’est pas le bon. Et pour peu que l’être soit borgne cela se complique. Laugier prouve qu’il n’est pas besoin d’aller en cette extrémité dans la quête par l’image ou le texte du désir et du plaisir. Il arrive en... Lire la suite

Rutilius Namatianus, Retour en Gaule

Rutilius Namatianus, Retour en Gaule

Réédition aux Belles Lettres du poème de Rutilius Namatianus De Reditu (Retour en Gaule). Rutilius n’est ni Virgile ni Ovide et ne saurait être classé ailleurs que parmi les poetae minores, mais peut-être est-il minor parce que c’est Rome elle-même... Lire la suite

Gérard Arseguel : Poésie et existence

Gérard Arseguel : Poésie et existence

Les éditions Tarabuste ont la bonne idée de republier Esthétique de l'abandon  et Théorie de l’envol  précédé d’un texte plus récent et inédit Autobiographie du bras gauche  qui fait immanquablement penser au Bras cassé  de Michaux. D’autant que dans... Lire la suite

Serge Ritman : Tenir

Serge Ritman : Tenir

L’œuvre de Serge Ritman tente de dérober la disparition. Elle perpétue la femme disparue moins pour la célébrer que s’appuyer sur elle afin de se replacer dans le commencement que l’amour proposa. Contre la fin ruineuse surgit l’avènement. L’œuvre... Lire la suite

Jacques Clauzel l’abstracteur terrestre

Jacques Clauzel l’abstracteur terrestre

  Qu’apporte l’art sinon une manière d’interroger là même où il n’existe pas de réponses à tout ? L’affirmation des formes chez Clauzel fait où que là l’image noircit tout revient à partir de cette disparition. La création interroge, affirme par... Lire la suite

Réveillez-vous caricatures  : Denis Pouppeville

Réveillez-vous caricatures : Denis Pouppeville

  Pendant longtemps Denis Pouppeville s’est complu à se nommer « un peintre anecdotique ». De fait il ne cesse de cultiver une certaine sauvagerie de la vie urbaine mais en évitant tout pathos. Très impressionné par la peinture classique, entre... Lire la suite

Marion Schaller l'écorchée vive

Marion Schaller l'écorchée vive

  Détruite par la schizophrénie, Marion Schaller, en ses poèmes, a voulu croire à la rémission. Elle a tenté de rassembler un monde. Mais son unique livre n’a pu aboutir - à son corps défendant – qu’à un "précis de décomposition" loin de toute... Lire la suite

Arnaud Le Vac : l’être  et le néant

Arnaud Le Vac : l’être  et le néant

  Le livre de Le Vac fait partie de ceux où tout s’éclaire, où « la musique surgit / la peinture fait signe / la sculpture montre le pas ». Et même si le monde est souvent négatif, le poète l’œuvre pour proposer sa mise avec en aide ses créateurs... Lire la suite

Barbara Polla : une femme hors norme à La Rochelle

Barbara Polla : une femme hors norme à La Rochelle

  Libre, indépendante, boulimique Barbara Polla ose un érotisme qui n’a rien de voyeur ou d’étroit. Sa manière de l’aborder est politique, engagée même si les hôtesses et les hôtes sont bienveillants. Comme elles et eux, l’auteur crée des pièges :... Lire la suite

Christophe Bier et les effeuillées

Christophe Bier et les effeuillées

  Christophe Bier aime jouer les Princes Chamans dès qu’il rêve d’une Belle au doigt pas dormant. Au besoin il glisse son index pour le remplacer sans pour autant tomber dans le  plain-chant des abîmes même s’il affectionne une écriture... Lire la suite

Frank Smith : Voix

Frank Smith : Voix

Frank Smith donne ici à ses semblables et frères (sœurs idem) remarques et conseils - même si l’impératif de chaque segment pourrait faire penser à des ordres. Le tout sous l’égide d’une injonction capitale : ne pas se conformer à un usage - soit-il... Lire la suite

Rober Varlez : cassures et apnées

Rober Varlez : cassures et apnées

Créateur des Editions de l’Atelier de l’Agneau et du  Mensuel 25, Robert Varlez a défendu dans les années 70  les jeunes créateurs belges et étrangers dans les domaines de la littérature, de la poésie et des arts visuels. Il a  collaboré avec... Lire la suite

Marie-Paule Bargès : le rêve de la langue, le murmure des fontaines

Marie-Paule Bargès : le rêve de la langue, le murmure des fontaines

  « Fontaines » est l’histoire du partage absolu. L’éros se fait doux et violent dans l’encore que Marie-Paule Bargès psalmodie en osant oublier les anciennes mémoires pour atteindre la chambre où les regards se croisent avant que la langue ne... Lire la suite

Jacquie Barral : pointes

Jacquie Barral : pointes

Pour Jacquie Barral le dessin reste le premier des langages et le plus élémentaire moyen d’embrasser le monde. Du dialogue entre les mots et le crayon, le livre ne fait qu’un en un dessin de la pensée et une pensée du montage. Restent les images... Lire la suite

Jacques Canut : ce qui reste à dire

Jacques Canut : ce qui reste à dire

A qui perd grogne,  avec Jacques Canut les mots pérorent en pécores. Ils trouvent en leurs syllabes des épines au pied du logos,  un soupçon d’indignité ou un sceau à l’élastique. Enflés de vanités et même si sous leurs mises un marcel douteux les... Lire la suite

Julien Blaine : au commencement le répétitif

Julien Blaine : au commencement le répétitif

Julien Blaine est poète de cour, de ceux qui « ont la carte ». A savoir celle du tendre des réseaux poétiques officiels. A ce titre il ne ferait selon eux que des miracles. Voire... Héritier des formalistes post Tel Quel, il prétend renverser le logos... Lire la suite