Emily Dickinson : quand le silence se fait

Emily Dickinson : quand le silence se fait

Les éditions Unes ont choisi d’éditer la poésie d’Emily Dickinson en proposant de débiter l'œuvre par année à travers chaque fois des poèmes significatifs témoins des évolutions de son écriture poétique. Ce choix éditorial en vaut bien d'autres. Et... Lire la suite

Best'ioles par Nathalie Deschaux

Best'ioles par Nathalie Deschaux

Après Palarbres paru en mai 2020, Nathalie Deschaux revient vers le lecteur avec un autre exercice de style qui est le pendant du premier ; cette fois, donc, dans le registre des animaux à poils, à plumes, à écailles… La tendresse de l’auteur pour... Lire la suite

Ils d'Elle – Carole Carcillo Mesrobian

Ils d'Elle – Carole Carcillo Mesrobian

D'un Il à l'autre Carole Carcillo Mesrobian ne triche pas et livre ce que les autres écrivains ignorent ou taisent. L'auteure parle ici de son âme et de son corps. Elle dresse par sa poésie une vision en profondeur de qui elle est. Même parfois en un... Lire la suite

Daniel Bourdon de l'obscurité à la lumière

Daniel Bourdon de l'obscurité à la lumière

Comme s'il sortait vaincu d’un sommeil léthargique Daniel Bourdon médite sur les hantises de l’écriture et scrute les arcanes de son esprit en action. Soudain dans cet état de transition, les phrases subissent la tentation des songes mais les mots se... Lire la suite

L’Humain : entre nuit & brouillard, seulement ?

L’Humain : entre nuit & brouillard, seulement ?

Écrire ou ne pas écrire après la Shoah ? Adorno (qui interdit tout poème posthume classifié de barbare) vs Jorge Semprun (qui prédit qu’il restera des livres) : querelle de bac à sable tant semble illusoire le concept d’un arrêt de la création... Lire la suite

Me souvenant de Lucienne Desnoues

Me souvenant de Lucienne Desnoues

Biplace malgré son nom, au temps des années folles, le Trèfle de chez Citroën était une mini à la mode. Lui plus intemporel, le trèfle à quatre porte bonheur, dit-on. Ce à quoi, depuis toujours proche de la nature, Lucienne volontiers aimait croire... Lire la suite

Maël Guesdon : carte et territoire

Maël Guesdon : carte et territoire

Maël Guesdon a notamment publié Voire (José Corti). Avec Marie de Quatrebarbes et Benoît Berthelier, il coordonne la revue La tête et les cornes . Auteur d’une thèse consacrée à la ritournelle chez Deleuze et Guattari (EHESS, Paris, 2016), il... Lire la suite

Lire et voir l’Enfer

Lire et voir l’Enfer

Il l’appelait simplement La Comédie et la considérait comme un poème sacré. Dante Alighieri rédigea une bonne partie de son œuvre, commencée en 1303, en exil à Ravenne où il mourut en 1321. Ce n’est que plus tard, au XVIe siècle, qu’elle deviendra... Lire la suite

Le grand corps malade de Jean-Pierre Siméon

Le grand corps malade de Jean-Pierre Siméon

Voici l’amour convoqué au banc des études, catégorie "poésie" (sic ) : nouvelle théorie – poétique certes mais depuis quand la poésie est affaire de théorie ? – et toujours dans le même sens qui frise le mièvre tant ça dégouline comme poésie... Lire la suite

Alicia Gallienne : écrire c’est vivre

Alicia Gallienne : écrire c’est vivre

Tel que cela fut écrit sur la couverture de ses dossiers de poésie, lettres capitales et feutre noir rehaussé de rose : J’ÉCRIS JE VIS ; un peu comme si Alicia Gallienne s’imposait en tant que totale contraire au Pavese dont Le métier de vivre sonne... Lire la suite

Les traversées de Jean-Pierre Otte 

Les traversées de Jean-Pierre Otte 

Patrice Breno (directeur de la revue) offre plus qu'un aperçu sur Jean-Pierre Otte, sa vie, son œuvres , ses actions non seulement poétiques. Le tout dans le partage entre le nord et le sud, l'Ardenne et le Languedoc et aussi entre mythes et réalités.... Lire la suite

Christophe Mahy : sauve qui peut la vie

Christophe Mahy : sauve qui peut la vie

Christophe Mahy ouvre le monde de manière paradoxale car en immersion intérieure. C'est pourquoi nous ressentons une même temporalité, une même émotion d'autant que je, tu et nous se mêlent. Le poète remet à jour notre vie par un tel voyage autant... Lire la suite

Eric Brogniet : cohabitation de l'être et du monde

Eric Brogniet : cohabitation de l'être et du monde

Pour Eric Brogniet, la  poésie est une peau, peau limite, poche, diversion, immersion, immixtion, déchiffreuse de formes capables de donner au monde de nouvelles empreintes. Les textes de ces deux ensembles ne sont pas de l’ordre de la métaphore mais... Lire la suite

Anne-Lise Blanchard, le Haïku, le regard

Anne-Lise Blanchard, le Haïku, le regard

Le Haiku  Jacques Roubaud, et Anne-Lise Blanchard le prouve  Jacques Roubaud, est écrit pour savoir ce que fait la langue. À savoir comprendre les conséquences de son "incongruité" sur son rapport aux choses et aux êtres comme à celui de la propre... Lire la suite

Jean-Pierre Siméon poète déterminant

Jean-Pierre Siméon poète déterminant

Afin que la poésie veuille mal de mort à la froideur du concept et à l’esprit de système, Siméon  propose ce qui peut sembler un paradoxe puisqu'il parle de théorie. Mais pas n'importe laquelle. Son ambition n'a pas pour but d'imposer un logos mais... Lire la suite

Jacques Roubaud : théâtralité poétique des sortilèges quotidiens

Jacques Roubaud : théâtralité poétique des sortilèges quotidiens

Restes d'amour à Londres ou ailleurs, paysages toujours lointains (même près de Dijon) vus par le TGV, cinéma de quartier où se retrouvent des classiques avec le Bogart par exemple , tout est bon – et même l'expérience du Covid qui semble devenir le... Lire la suite

Les processus obviés de Cees Nooteboom

Les processus obviés de Cees Nooteboom

Cees Nooteboom raconte, s’amuse dans une poésie où l'esprit vagabonde très loin, dans des lieux mythiques reculés mais tout autant sur  l’île de Minorque, où il passe la moitié de son temps lorsqu’il n’est pas à Amsterdam ou dans le Bade-Wurtemberg.... Lire la suite

Pessoa et le jeune captif

Pessoa et le jeune captif

Né à Lisbonne en 1888, Fernando Pessoa passe sa jeunesse en Afrique du sud puis retourne dans sa ville natale en 1905 où il demeurera jusqu’à sa mort . Il participe à de nombreux mouvements littéraires portugais, et publie (même si la grande partie de... Lire la suite

Bernard Noël : retour aux sources

Bernard Noël : retour aux sources

Bernard Noël évoque son enfance et sa jeunesse aubraciennes, son attachement aux gens et aux lieux longtemps délaissés aidé par les photographies de sa fille Dominique. Né dans l'Aveyron et a vécu en Aubrac jusqu’à la vingtaine. Il y a couru les... Lire la suite

Pierre, l’autre Soulages

Pierre, l’autre Soulages

Pierre, ce prénom suivi de la virgule, et je vous prie d’un peu d’attention, de concentration, car rien ici n’est le fait du hasard ; en effet, dès le titre, par l’apparition de cette ponctuation, l’on comprend l’enjeu de la distance prise vis-à-vis... Lire la suite