Volker Braun, le questionnement incessant

Volker Braun, le questionnement incessant

Finalement, on parviendrait à trouver un bon côté à la politique absurde portée par l’idéologie soviétique, aussi bien en Pologne qu’en République fédérale d’Allemagne, car elle inspira aux poètes une langue extraordinaire imprégnée d’utopie et... Lire la suite

Vers un nouveau langage avec Henri Michaux

Vers un nouveau langage avec Henri Michaux

Les éditions Fata Morgana republient un des ouvrages des réalisations graphiques de Henri Michaus publié en 1984 : Par des traits . Comme dans l'autre livre de l'auteur sur le même sujet (Saisir ) celui-ci rassemble pages de textes, de dessins... Lire la suite

Christine Célarier : Histoire d'eau

Christine Célarier : Histoire d'eau

Le livre de Christine Célarier est une histoire de chimères. Enfin presque. Peu à peu elles se dissipent. Mais ne sont-elles pas remplacées par d'autres ? Rien n'est sûr pourtant. Il suffit non de passer le pont mais de plonger en ses eaux profondes... Lire la suite

Seamus Heaney  & la langue

Seamus Heaney & la langue

Quatrième écrivain irlandais nobélisé en 1995 – après Yeats (1923), Shaw (1925) et Beckett (1969), Seamus Heaney porte en lui toute la douleur irlandaise qui perdure dans la dramatique situation de la province du Nord toujours rattachée à... Lire la suite

Écrire après Auschwitz ?

Écrire après Auschwitz ?

Colette Lambrichs n’a pu se résoudre à couler une retraite méritée sous prétexte que des banquiers frileux et un propriétaire maladroit aient laissé la trésorerie des Éditions de la Différence s’enfoncer toujours plus dans le rouge carmin jusqu’à ce... Lire la suite

Michel Bourçon : de sa fenètre

Michel Bourçon : de sa fenètre

Dans le jeu d’oppositions que propose chaque page de son livre,  Michel Bourçon crée l'équation "regarder = imaginer". Mais regarder c'est alors imaginer le beau loin de toute abstraction. Le poète se laisse aller à la contemplation méditative et... Lire la suite

Jacques Cauda : cent domiciles fixes

Jacques Cauda : cent domiciles fixes

Le Trou dont il est question ici n’est pas celui qui donna à Jacques Becker la notoriété mais celui que tout hétérosexuel (ou binaire) honore ou au moins vénère et attends de ses vœux vénénoeuds . Le poète n’est pas raciste dans ses questions de... Lire la suite

Aldo Qureshi : à rebrousse poils

Aldo Qureshi : à rebrousse poils

Aldo Quresch n’y va jamais par le dos de la cuillère. L’éthique ici n’est même pas un toc. Et c’est rafraîchissant en nos temps où le moindre écart est une carabistouille (comme dit notre président) condamnable. Le poète est un « méchant homme » qui... Lire la suite

Stéphane Sangral : heures de nuit

Stéphane Sangral : heures de nuit

Dans ce livre la nuit fait masse. Mais Stéphane Sangral -  choisissant l’anonymat  du moi - permet de décliner l’existence sous des formes qui n’ont plus rien d’apathiques. Là où la nuit tombe – et Michaux le savait déjà – elle « remue ». le poète en... Lire la suite

Tout terriblement : la poésie de Guillaume Apollinaire

Tout terriblement : la poésie de Guillaume Apollinaire

Le 9 novembre 1918 la grippe espagnole emportait Wilhelm de Kostrowitzky, sujet polonais, né à Rome en 1880, plus connu sous son nom de plume de Guillaume Apollinaire ; et comme la faucheuse pratique un humour noir piquant, la foule grondait sous ses... Lire la suite

Lais narratifs désormais en Pléaide

Lais narratifs désormais en Pléaide

Voici désormais rassemblés l’ensemble des premiers contes et récits français traditionnellement appelés lais narratifs en un seul volume. Le lecteur aura ainsi une vue d’ensemble sur un courant littéraire qui s’inscrit dans une période restreinte... Lire la suite

Alcools : le cubisme poétique d’Apollinaire & Marcoussis

Alcools : le cubisme poétique d’Apollinaire & Marcoussis

Le 9 novembre 2018 marque le centenaire de la mort d’Apollinaire, à cette occasion Gallimard publie simultanément trois OVNI littéraires dont le premier est un fort joli coffret qui contient le fac-similé de l’exemplaire d’Alcools aquarellé par le... Lire la suite

Zéno Bianu : note bleue d'un fleuve jaune

Zéno Bianu : note bleue d'un fleuve jaune

Zeno Bianu ne cesse d’agir sur le moteur du monde selon une rhétorique première et solaire même lorsque ses textes jouxtent le sombre et le nocturne. Si bien que le poète ne cesse « de tomber dans le jour ». Mais plus que magie ou mystère jaillit le... Lire la suite

La divine traduction du tome 2 – Purgatorio

La divine traduction du tome 2 – Purgatorio

On ne reviendra pas sur les raisons de cet extraordinaire travail présenté lors de la parution du premier opus , en mai 2016, qui consiste, pour Danièle Robert, à appréhender le texte dans l’intégralité de la structure élaborée par Dante, cette... Lire la suite

Pétrarque et l’amour fou

Pétrarque et l’amour fou

Et si. Et s’il y avait un autre monument poétique que La Divine Comédie  ? Trop vite énoncé comme le référent total et absolu, le chef-d’œuvre de Dante mérite un pair : Pétraque ; qui, d’ailleurs, écrivit ses poèmes plus d’une vingtaine d’années... Lire la suite

Notes et contre notes : Denis Ferdinande

Notes et contre notes : Denis Ferdinande

Denis Ferdinande avec ses Astéroïdes crée un jeu d’écho : chaque texte y devient prétexte et pr-étexte à une note (signalée par un astérisque). Parfois elle précise un mot ou une phrase parfois la note elle-même. Et celle ci peut même devenir... Lire la suite

Lexique amoureux pour la paix de l’âme

Lexique amoureux pour la paix de l’âme

Des premiers émois sur les bancs de l’école aux aspirations élégantes que l’âge adulte facilite, l’Homme n’a de cesse de courir après l’amour sans connaître ni sa définition exacte ni la place qu’il lui accorde, sans pour autant parvenir à contenir... Lire la suite

Rémy Disdero : encyclopédie du chaos

Rémy Disdero : encyclopédie du chaos

Rémy Didero a renoncé très tôt à être le meilleur. Le meilleur, c'est toujours l'autre. Et l'auteur et dessinateur se veut un autre "autre" dont les os plus tard, bien plus tard deviendront des poussières d'étoiles. Pour l'heur il reste le rodeur... Lire la suite

Jacques Sicard : le visible et l'invisible

Jacques Sicard : le visible et l'invisible

Le livre de Jacques Sicard est d'une puissance poétique rare et impertinente. Le monde du cinéma s’ouvre aussi proche qu’abyssal par la force de l'écriture et les assises musicales que le titre indique (mais pas seulement). Est approfondie la vision... Lire la suite

Mathieu Riboulet : l’ici et l’ailleurs

Mathieu Riboulet : l’ici et l’ailleurs

Le court texte de Riboulet  engouffre en une forme de vertige spatio-temporel. Tout ce qui est proposé semble quasiment expérimental mais existentiel selon une figuration très particulière et en une suite de « lieux » dont la logique est cassée.... Lire la suite