Jean-Paul Klee, la poésie inassouvie

Jean-Paul Klee, la poésie inassouvie

Jean-Paul Klée publie son onzième recueil de poésie, Décembre difficile . Un livre-cri sur les temps insoutenables à venir et un premier jalon mémorable pour la jeune maison d’édition parisienne Belladone, fondée par Aurore Guillemette, et pour son... Lire la suite

Dominique Quélen : fondations

Dominique Quélen : fondations

Dominique Quélen poursuit ses coups de dés pour trahir le hasard. Ici,  en deux cents poèmes en prose poétique même si l’auteur laisse planer le doute « la fausse ou vraie prose y sera. A traverser prose vraie ou fausse j’ai servi. »  Là où la... Lire la suite

Christian Prigent : quand bouge la langue

Christian Prigent : quand bouge la langue

« Tous les livres que j’ai faits ont vu le jour parce que le matériau qui les constitue s’est fait aspirer par une forme qu’il fallait accomplir » rappelle Christian Prigent. Et son livre devient l’exhumation des morceaux du processus de création de... Lire la suite

Patrice Blanc : épreuve du silence

Patrice Blanc : épreuve du silence

Praticien entièrement à part du médium poétique, Patrice Blanc en "ignore" volontairement certaines règles, afin de mettre à mal les leurres de son apparent "spectacle du monde". Le poète réduit l'impression de réalité en rejetant implicitement la... Lire la suite

Wittkop et les amantes mortes

Wittkop et les amantes mortes

En 1972, Gabrielle Wittkop fait scandale en publiant Le Nécrophile , où elle raconte les amours peu ordinaires de Lucien N., antiquaire épris des cadavres. La vie de l’auteur sort aussi des cadres et du conformisme : elle est tondue à la Libération... Lire la suite

Daniel de Montmollin, extases  « terrestres »

Daniel de Montmollin, extases  « terrestres »

  En quatre textes inédits Daniel de Montmollin présente sa vision de la poterie. Loin des recherches expérimentales, il retourne à l’essence d’un art par excellence premier puisque s’y rejoigne les quatre éléments fondamentaux : le tellurique et... Lire la suite

Jacques Cauda : traité d’éxécution générale

Jacques Cauda : traité d’éxécution générale

Il est des livres qui éructent. Et d’autres qui vont plus loin. Afin que la révulsion soit totale. Mais il y faut du talent voire une maîtrise immense et incomparable afin que l’immonde et l’abjecte fassent sens. Sauf bien sur pour les constipés du... Lire la suite

L’exil universel d’Adonis

L’exil universel d’Adonis

Né en Syrie, ayant achevé ses études à Beyrouth, découvert – et haï – New York, réussi à survivre à la guerre du Liban et désormais installé à Paris, Ali Ahmad Saïd Esber aura eu un destin digne d’un héros fitzgéraldien. Il a douze ans, il se rend... Lire la suite

Mue du matin en nuit américaine : Gabrielle Jarzynski  et Smith Smith.

Mue du matin en nuit américaine : Gabrielle Jarzynski  et Smith Smith.

                    Traces, preuves, références, indices, legs, fragmentent ou plutôt composent le livre-plateau d’amour et de mort de Gabrielle Jarzynski   et Smith Smith. Le noir sur blanc des mots de l’auteure porte chaque pensée au bord... Lire la suite

Interview Rémi Karnauch : « Une pulsion sans mots, qui se met en mots »

Interview Rémi Karnauch : « Une pulsion sans mots, qui se met en mots »

Auteur de romans, de nouvelles, de chansons, de proses poétiques et d’une biographie, Rémi Karnauch vit à Paris où il continue d’écrire des textes parfois drôles, parfois sombres ou encore sombrement drôles. Il vient de publier Honoré Laragne aux ... Lire la suite

Stéphanie Chardon, Keny Ozier Lafontaine les galopins

Stéphanie Chardon, Keny Ozier Lafontaine les galopins

                      Stéphanie Chardon et Kenny Ozier  unissent souvent leurs singularités sans cultiver des émois de midinette. Sauf façon Piaf ou biguine. Les énergies plastiques et littéraires sont pleines de rondeurs, spirales et de... Lire la suite

Claude-Henri Rocquet, Je n’ai pas vu passer le temps : Une mosaïque de saisissements

Claude-Henri Rocquet, Je n’ai pas vu passer le temps : Une mosaïque de saisissements

Il est parti depuis peu, si tant est qu’il soit parti. Claude-Henri Rocquet n’est plus, plus de ce monde. Bien sûr, les écrivains meurent, presque par inadvertance, mais leur parole, j’allais dire leur voix, refuse de mourir. Elle persiste dans la... Lire la suite

Laurent Grison : ce qui arrive

Laurent Grison : ce qui arrive

  Laurent Grison rappelle ce qui arrive lorsque les mots nous laissent. Et qu’ils ne permettent plus ce qu’on croit qu’ils peuvent faire. Reste l’approche du silence. Imprévisible et prévisible car là depuis toujours, sous les mots, leur  ... Lire la suite

Gérard Freitag : La bonté des lichens

Gérard Freitag : La bonté des lichens

Gérard Freitag a été garde forestier avant de devenir professeur de lettres. Surtout, il s’est fait éveilleur d’aurores par la poésie – et de la plus belle eau pensive… Plus particulièrement, il nous éveille à celle des lichens, évocateurs d’une « vie... Lire la suite

Enan Burgos : entrées en matière

Enan Burgos : entrées en matière

Enan Burgos offre le corps dans sa nudité. Ceux qui trouvent une telle peinture obscène oublient trop vite que c'est grâce à elle que s'élabore l’incantatoire de l’Imaginaire signe d'une attitude mentale particulière. Elle tourmente jusqu'à... Lire la suite

Aurélie-Ondine Menninger : La réponse à l'ange

Aurélie-Ondine Menninger : La réponse à l'ange

Traductrice dans la langue de Pablo Neruda, Aurélie-Ondine Menninger publie un recueil de poèmes bilingue – histoire d’arpenter en toute liberté un territoire intérieur soustrait à toute géopolitique. Ou   de s’enraciner dans une géopoétique sans... Lire la suite

Amélie Adamo & Anya Belyat-Giunta : peaux fuyantes

Amélie Adamo & Anya Belyat-Giunta : peaux fuyantes

    Amélie Adamo & Anya Belyat-Giunta reprennent la question - récurrente en art et littérature - de l’identité. Elles la déconstruisent en œuvre de salubrité publique par l'humour l'érotisme et dans les cheminements, croisements, frottements... Lire la suite

Frédéric Forte et la poésie sandwich

Frédéric Forte et la poésie sandwich

                    Une tranche de pain (vers comptés sans ponctuation en partie I), en symétrie : une autre tranche (des poèmes visuels, hyper ponctués et avec dessin, partie III). Au centre en « jambon » une masse verbale de deux pages. Tout... Lire la suite

Fable de Polyphème et Galatée

Fable de Polyphème et Galatée

Le Siècle d’or espagnol compte trois grandes plumes : Jean de la Croix (1542-1591), Quevedo (1580-1645) et Gongora (1561-1627), lequel fut trop vite encarté illisible , comme Mallarmé, parce que certains chroniqueurs n’avaient ni l’intelligence, ni... Lire la suite

Le Mystère de Jean l'Oiseleur

Le Mystère de Jean l'Oiseleur

Raymond Radiguet (1903-1923), l'amour fou de Jean Cocteau, vient de mourir en décembre 1923. Très affecté, le poète est au bord du suicide, et se réfugie dès janvier 1924 dans une consommation irrépressible d'opium. Il s'isole par la suite à... Lire la suite