Franz Kafka : "Se" penser

Franz Kafka : "Se" penser

Quoique n'étant pas destinés à la publication, on se souvient de ce que Kafka avait demandé à son ami Max Brod : Tout ce qui se trouve dans ce que je laisse derrière moi […] en fait de journaux, manuscrits, lettres, dessins, etc., est à brûler sans... Lire la suite

La luxuriante détresse de Marcel Proust 

La luxuriante détresse de Marcel Proust 

À l’occasion du centième anniversaire de la mort de Proust, la Pléiade propose à tirage limité, le texte de La Recherche , intégral et nu (notes et "Esquisses" resteront l’apanage de l’édition en quatre volumes), en deux tomes. Bref cette édition se... Lire la suite

Proust Philosophe 

Proust Philosophe 

La relation de Proust avec la philosophie et l'art, à l'intersection de deux siècles, puis dans la Recherche passe par trois personnages Vinteuil (le (compositeur double de l'ami Reynaldo Hayn), Bergotte l'écrivain qui meurt devant le petit pan de mur... Lire la suite

À la recherche du temps perdu

À la recherche du temps perdu

Qu’aurions-nous de mieux à faire, perdus dans cette galère mondialisée, que de consacrer nos derniers instants de liberté à jouir de notre folie libertaire, justement, en nous coupant volontairement du monde digital pour recouvrer le temps lent, long,... Lire la suite

Philip Roth : ma vie est un roman

Philip Roth : ma vie est un roman

Il faudrait que tout change, pour que rien ne change – Se vogliamo che tutto rimanga come è, bisogna che tutto cambi , écrit Giuseppe Tomasi di Lampedusa – ainsi tout serait vrai si tout est faux, et vice-versa et déjà la tête tourne et Philip Roth se... Lire la suite

Louise Labé : tout en une ?

Louise Labé : tout en une ?

Louise Labé est très souvent citée pour ne pas être curieux : quels sont donc ces vers incandescents qui ont traversé les siècles, si sublimes en leur simplicité ? Il s’avère que l’ensemble de ses écrits fut publié une seule fois, à Lyon, en… 1555.... Lire la suite

L’Humain : entre nuit & brouillard, seulement ?

L’Humain : entre nuit & brouillard, seulement ?

Écrire ou ne pas écrire après la Shoah ? Adorno (qui interdit tout poème posthume classifié de barbare) vs Jorge Semprun (qui prédit qu’il restera des livres) : querelle de bac à sable tant semble illusoire le concept d’un arrêt de la création... Lire la suite

Feydeau entre vaudeville et "absurdie"

Feydeau entre vaudeville et "absurdie"

Dramaturge volontairement "sans" langue – puisqu'il la remit à ses personnages – Feydeau donna la dimension comique  comme unité de mesure du monde  bourgeois. En fonction de cela, la langue et la thématique de ses pièces peuvent paraître au ras du... Lire la suite

Re-connaître l'impensable

Re-connaître l'impensable

Dans les textes majeurs réunis ici – dont L'Univers concentrationnaire de David Rousset, L'Espèce humaine de Robert Antelme, De la mort à la vie  – Nuit et brouillard   de Jean Cayrol, Auschwitz et après : Aucun de nous ne reviendra  – Une... Lire la suite

Dante et la "Différance"

Dante et la "Différance"

Ce qui fait La Divine Comédie est la conscience douloureuse et jouissive de la "différance" (Derrida) qui transpire en une telle démarche. Le défi que Dante a relevé  est de savoir donner forme à la pression informe de cette "différance".   À savoir... Lire la suite

Été 2021 : relire Casanova

Été 2021 : relire Casanova

Personne mieux que Casanova ne sut restituer les fêtes et féeries galantes comme la sensualité des femmes dont les seins rondelets gardaient une perfection marmoréenne jusque dans la pâmoison. À l’inverse d’un Don Juan avide de la simple prise, il... Lire la suite

Shakespeare et le feu souterrain des poèmes

Shakespeare et le feu souterrain des poèmes

Après avoir publié il y a près de cinquante ans les Sonnets" de Shakespeare , la Bibliothèque de la Pléiade en offre une nouvelle version dans la cadre de la publication de ses œuvres complètes. Se retrouvent donc ici, en une édition bilingue, les... Lire la suite

La Fontaine : 400 ans & toujours d'actualité

La Fontaine : 400 ans & toujours d'actualité

S’il est bien une raison de se procurer au plus vite cet extraordinaire album imprimé spécialement dans la Pléiade, c’est pour retrouver plus de 400 gravures et dessins de Grandville qui accompagnèrent les éditions de 1837 et 1840 des célébrissimes... Lire la suite

L'obscène et le merveilleux :  romans & poèmes de Jean Genet

L'obscène et le merveilleux : romans & poèmes de Jean Genet

Dans  son Rembrandt , Jean Genet précisait : Pendant encore un peu de temps si toute forme humaine assez belle  et mâle, conserva un peu de pouvoir sur moi, c’était, pourrait-on dire, par réverbération Partant de cette puissance de reflet de celui... Lire la suite

Flaubert : l’intégrale dans la Pléiade

Flaubert : l’intégrale dans la Pléiade

Dix tomes ! Il aura fallut dix tomes et quelques décennies d’un travail méticuleux pour offrir aux lecteurs l’univers flaubertien dans sa globalité : cinq tomes consacrés à la Correspondance et cinq à l’œuvre littéraire, dont voici les deux derniers... Lire la suite

De qui Genet est-il le nom ?

De qui Genet est-il le nom ?

Le XXe siècle aura connu trois écrivains qui ne s’embarrassaient point des convenances, creusaient leur style sans tenir compte des avis, et offraient à lire une littérature enfin libre, scélérate, grossière mais tout autant sublime, géniale,... Lire la suite

La folie Nabokov & la langue française

La folie Nabokov & la langue française

Il en est désormais chez Gallimard comme en politique : l’art du grand écart, intronisé par Emmanuel Macron dans les termes du en même temps . Ainsi nous avons le pire du pire avec des livres imprimés en écriture inclusive arborant l’infâme point... Lire la suite

Cheng'en le Cervantès chinois

Cheng'en le Cervantès chinois

La Pérégrination vers l’Ouest reste le plus célèbre roman-fleuve chinois, dont le personnage central est un Singe pèlerin. L'histoire tel que Cheng'en la raconte devient une transposition burlesque de la pérégrination vers l’Inde d'un moine nommé... Lire la suite

Les Horizons de Victor Segalen

Les Horizons de Victor Segalen

Victor Segalen exécrait les romans de son époque. Et ce pour une raison majeure : Il possède ledit personnage haïssable : l'Auteur à tout faire, obstiné, innopportun plat, vil qui flatte son lecteur. Si bien que pour lui le roman n'est qu'une larve. ... Lire la suite

Le "néoparler" de Georges Orwell

Le "néoparler" de Georges Orwell

Avec Mil neuf cent quatre-vingt-quatre, Georges Orwell est devenu un écrivain incontournable lu dans le monde entier. Ce qui n'empêche pas l'auteur d'être autant adulé pour ses visions que honni par ceux qui le taxent d'esprit dérangé obnubilé par... Lire la suite