Michel Onfray et le prétexte Artaud

Michel Onfray et le prétexte Artaud

Rien n'y fait : Artaud demeure esclave de lui-même. Toute sortie de soi semble impossible : Les portes n'existent pas et on ne va jamais que nulle part que là où l'on est , écrit-il dans ses Cahiers du retour à Paris . Pourtant, avant ce constat... Lire la suite

Pétrarque et l’amour fou

Pétrarque et l’amour fou

Et si. Et s’il y avait un autre monument poétique que La Divine Comédie  ? Trop vite énoncé comme le référent total et absolu, le chef-d’œuvre de Dante mérite un pair : Pétraque ; qui, d’ailleurs, écrivit ses poèmes plus d’une vingtaine d’années... Lire la suite

Deux mètres dix de bonheur ?

Deux mètres dix de bonheur ?

Il ne faut jamais mettre la barre trop haut. L’ambition favorise la performance. Le don de la Nature aussi. Mais il ne faut jamais en attendre plus. On ne décroche pas la lune impunément… C’est un peu la morale de cette histoire vraie . Le monde du... Lire la suite

Kafka réhabilité : nouvelles, récits & romans retraduits depuis l’original

Kafka réhabilité : nouvelles, récits & romans retraduits depuis l’original

Pour ceux qui n’ont pas vu l’extraordinaire adaptation du Procès par Krystian Lupa au théâtre de l’Odéon, ces deux tomes viendront en lot de consolation : une nouvelle édition qui adopte un dispositif plus proche de ce que fut l’histoire de la... Lire la suite

Lexique amoureux pour la paix de l’âme

Lexique amoureux pour la paix de l’âme

Des premiers émois sur les bancs de l’école aux aspirations élégantes que l’âge adulte facilite, l’Homme n’a de cesse de courir après l’amour sans connaître ni sa définition exacte ni la place qu’il lui accorde, sans pour autant parvenir à contenir... Lire la suite

La grande idée littéraire d’Anton Beraber

La grande idée littéraire d’Anton Beraber

Chaque décennie révèle son petit génie  : il y eut Marien Defalvard en 2011 – Du temps qu'on existait écrit entre 2007 et 2010 demeura sans suite, une certaine lucidité l’ayant frappé il continua son parcours par la poésie, ayant sans doute tout... Lire la suite

Tatoué ou tatoo ? Au Japon on ne rigole pas avec la tradition

Tatoué ou tatoo ? Au Japon on ne rigole pas avec la tradition

On en croise de plus en plus. On en voit partout. Sur les chevilles. Les poignets. Les avant-bras. Les épaules. Le dos… Les nouvelles générations se portent de plus en plus vers la peinture sur la peau. Ce tatouage qui nous vient de l’Extrême-Orient.... Lire la suite

Pour & contre l’amour : la grande illusion de Lavie

Pour & contre l’amour : la grande illusion de Lavie

Mon ange silésien est contre, je suis pour, est-ce pour autant qu’il durera trois ans et s’éteindra ou que nous agissons l’un et l’autre dans le contraire d’une posture mais bien dans l’approche d’une problématique qui s’appréhende aussi facilement... Lire la suite

Witold Gombrowicz : l'invention du secret

Witold Gombrowicz : l'invention du secret

Witold Gombrowicz , le cachetier, cultivait une certaine odeur de sainteté dans son Journal officiel. Il prouve dans celui-ci sous forme de notes sèches tout sauf un exhibitionnisme même s’il avoue certaines exhibitions effacées ( par une extrême... Lire la suite

Le train d’Erligen de Boualem Sansal attendra

Le train d’Erligen de Boualem Sansal attendra

Tel Godot , le spectre d’un train libérateur plane sur le récit. Ombre malveillante, elle pousse à la confidence. La patriarche d’une riche famille s’épanche par voie épistolière. Tout en sachant que la poste n’est plus d’actualité. Comme ce train qui... Lire la suite

Un empêchement… de tourner en rond

Un empêchement… de tourner en rond

L’art de faire de la politique est un mimésis d’une grande précision, à la manière de ces quantièmes perpétuels pensés et conçus dans les plus reculées des vallées suisses. Chaque mot, posture, intention, regard, rencontre, acte pèse sa plume... Lire la suite

Faut-il sauver le brave soldat Svejk ?

Faut-il sauver le brave soldat Svejk ?

Il arrive un point au-delà duquel la bêtise devient attendrissante, l’extrême stupidité un charme qui rend au benêt – ou au ravi, comme l’on dit en Provence – sa place centrale dans la comédie humaine. Et l’on rejoint la maxime évangélique, heureux... Lire la suite

Laurence Cossé sauve l’humanité

Laurence Cossé sauve l’humanité

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, il était de coutume de dire que celui qui avait sauvé un Juif, ne serait-ce qu’un seul, avait sauvé l’humanité. Une manière de rappeler, comme le fit Michel Warschawski dans Sur la frontière , que s’attaquer... Lire la suite

Clarisse Gorokhoff : derrière le masque

Clarisse Gorokhoff : derrière le masque

Clarisse Gorokhoff nous entraîne loin des horizons sacrés du conformisme au moment où son héroïne – d’abord contrainte et forcée – impose sa façon de voir et de se faire voir. Le tout dans une écriture fluide qui permet de dire combien l’obsession de... Lire la suite

Les mille et un visages de Kierkegaard

Les mille et un visages de Kierkegaard

Accueillir Kierkegaard dans la Pléiade relevait du casse-tête tant l’œuvre est prolifique voire prolixe, le Danois n’hésitant pas, d’ailleurs, à user de pseudonymes pour publier selon les genres auxquels ils s’adonnaient. Ainsi le comité Gallimard a-t... Lire la suite

De la mort sans exagérer : poésie polonaise & prix Nobel

De la mort sans exagérer : poésie polonaise & prix Nobel

Fut un temps pas si lointain où le prix Nobel signifiait encore quelque chose, le temps d’avant la farce du chanteur qui s’est terminée par le scandale sexuel et financier que l’on sait ; il fut donc un temps, en 1996, où la littérature n’avait pas... Lire la suite

Isabelle Adjani et Lambert Wilson lisent Maria Casarès et Camus

Isabelle Adjani et Lambert Wilson lisent Maria Casarès et Camus

Il est des livres dont l’écoute est encore plus passionnante que la lecture : c’est le cas de la Correspondance de Maria Casarès et d’Albert Camus publiée d’abord dans la collection Blanche chez Gallimard en 2017. L’auteur a eu de nombreuses... Lire la suite

Frédéric Bazille, une trop brève lumière

Frédéric Bazille, une trop brève lumière

Que serait devenue sa carrière de peintre, déjà magnifique, si la mort ne l’avait pas fauché, le 28 novembre 1870 ? Lors de la guerre entre la France et la Prusse, à la suite de son engagement volontaire dans un régiment de zouave, deux balles le... Lire la suite

Les banquets de plafond de Léo Fourrier

Les banquets de plafond de Léo Fourrier

Libertin plus qu’insidieusement, ce roman ne se contente pas d’exhiber  le corps en tous ses états turgescents et le corps du désert. Fourrier libère non seulement les pulsions intérieures mais l’artifice dans des espaces où parfois le faux généralisé... Lire la suite

Femme & écrivain : Simone de Beauvoir dans l’œil du cyclone

Femme & écrivain : Simone de Beauvoir dans l’œil du cyclone

La voilà la femme, la vraie, l’authentique comme dirait Hugolin de sa voix chantante à l’accent provençal, voilà Simone de Beauvoir telle qu’en elle-même, non passionaria ni porte-drapeau mais femme libre. Engagée, certes, mais avant tout pour – et... Lire la suite