Fernand Léger, la modernité et l’humanité

Fernand Léger, la modernité et l’humanité

Il a tout abordé, avec entrain, sûreté et curiosité, que ce soit la peinture, le dessin, l’illustration, la sculpture, la tapisserie, la céramique, le vitrail, l’art mural et l’art sacré, trouvant au plus près de lui dans le quotidien comme dans... Lire la suite

Hantaï, enfin !

Hantaï, enfin !

Qui aurait pu imaginer voir Hantaï à la Fondation Louis Vuitton  ? Personne, tant il fut oublié depuis la rétrospective de 2013 au Centre Georges Pompidou. Trop surréaliste, trop décalé, trop… mal connu, surtout, tant son œuvre est riche et ne peut se... Lire la suite

Eugène Martel sur le départ

Eugène Martel sur le départ

Sans bien sûr ne pouvoir, en aucune façon, en connaître véritablement ni la densité ni l'ampleur, l'on peut cependant assez supposer/soupeser combien pathétique et intimement douloureux a dû être, en 44, le déracinement d’Eugène Martel au crépuscule... Lire la suite

L’art en 5 Studiolo : avec Bacon, Dubuffet, Soutter, etc.

L’art en 5 Studiolo : avec Bacon, Dubuffet, Soutter, etc.

L’art en poche ? Et pourquoi pas puisque la littérature applique depuis longtemps la réduction des tailles et volumes . Tout en conservant la qualité. Ainsi nous voilà inspirés. Cinq nouveaux inscrits dans la collection Studiolo qui ouvrent les... Lire la suite

Combinazione, fraudes, magouilles et compagnie

Combinazione, fraudes, magouilles et compagnie

Voilà que ma récente lecture de Bernar Venet : entre opportunisme & suivisme  tisonne en moi des braises toujours rougeoyantes et y réactive finalement sans peine la flamme anti foutage de gueule en matière d'art qui me fit écrire et publier, ici et... Lire la suite

Quand aimer se peint

Quand aimer se peint

Élan, étreinte, effusion, extase, égarement, la gamme infinie de la beauté, de l’attraction et du désir se déploie sans limites de couleurs et de mouvements et se joue sur la palette des siècles. Quand les peintres avec emphase, sérénité et passion... Lire la suite

Asinus asinum fricat !

Asinus asinum fricat !

Il est bien loin et révolu le temps où, de retour de l'école, l'enfant Fiorio fut effrayé par l'improbable étrange rencontre, nez à nez presque, avec un couple de masques débouchant tout à coup d'un vague chemin de terre à la nuit tombante !... Lire la suite

Giotto-Fiorio :  le réel ? Materia prima !

Giotto-Fiorio : le réel ? Materia prima !

C 'est en 1855 que Courbet fonde l'emploi du réalisme dans l'histoire de l'art, avec un contenu précis, qu'il explicite et qui est sa propre théorie : On me traite de réaliste, eh bien, soyons réalistes ! Parler alors du réalisme de Giotto , ce... Lire la suite

Pollock, ce drôle de père

Pollock, ce drôle de père

Que j’aime ce petit monde où l’on échange par l’esprit sans parfois même se voir, juste dans l’élan du cœur, portés par cette connivence des âmes, nous voilà complices. Ainsi, je rentrai de ma virée "biennalesque" de Venise, en juillet 2015 , avec... Lire la suite

Charles Camoin, les couleurs libérées

Charles Camoin, les couleurs libérées

La couleur surtout et peut-être plus encore que le dessin, est une libération . Ces mots sont de Matisse qui est alors avec Albert Marquet et Henri Manguin un des amis les plus proches de Camoin. Le lien est évident et s’impose de lui-même car Camoin... Lire la suite

Boris Taslitzky, une œuvre en résistance

Boris Taslitzky, une œuvre en résistance

J’aime la nature et les hommes qui sont d’elle. Je fais le portrait d’un arbre comme celui de mon semblable . Des termes simples et profonds, déjà tout prend du sens. D’autres vont confirmer les reliefs, accuser ce regard d’humanité que le peintre... Lire la suite

Sous le soleil exactement : Emmanuelle Jude

Sous le soleil exactement : Emmanuelle Jude

Avec une douce sensualité, Emmanuelle Jude semble maltraiter – à bon escient – ses personnages héros mais pas trop de scènes quotidiennes. Elle leur laisse au besoin l'occasion de tirer de petits plans sur la comète. Nous sommes presque dans un monde... Lire la suite

Frida Kahlo, un art de passions et de douleurs

Frida Kahlo, un art de passions et de douleurs

Pour sa réouverture, le Museo de Arte de la capitale du petit état mexicain de Tlaxcala avait présenté une série d’œuvres de jeunesse peu connues et exécutées entre 1925 et 1927 par Frida Kahlo. Déjà le style propre de l’artiste se fait jour, avec une... Lire la suite

Jean-Philippe Toussaint : l'urgence et l'attente

Jean-Philippe Toussaint : l'urgence et l'attente

Jean-Philippe Toussaint place l'incertitude de Monet vieillissant au cœur de son texte. Elle participe à une thématique qui fascine l'auteur depuis ses premiers romans et essais. L’urgence et la patience  comme La mélancolie de Zidane  montraient déjà... Lire la suite

La galerie des impressionnistes

La galerie des impressionnistes

Ils sont tous là, célèbres, connus dans le monde entier, maîtres incontestés de ces noces à la fois réitérées et fugitives de l’air et de la neige, de la vibration des arbres et des herbes, des reflets du soleil et de l’eau, des gestes et des regards,... Lire la suite

Dans le sillage d'une pensée de Lanza del Vasto

Dans le sillage d'une pensée de Lanza del Vasto

Combien en ai-je croisé et entendu s’exclamer de soi-disant amoureux amateurs d’art venant, tout heureux, d’acquérir une œuvre, ici ou là, à vil prix auprès de quelque particulier ignorant ou malheureusement en galère : Tu te rends compte, à ce prix... Lire la suite

André Velter et Ernest Pignon Ernest : embarquements pour Cythère

André Velter et Ernest Pignon Ernest : embarquements pour Cythère

Attribuées à un certain Guillaume de La Mercie, ces variations libertines, aussitôt revendiquées par quatre poètes en quête de sensations inédites. Sous de tels avatars se cache André Velter. Orphée change à son bon vouloir de statut : Sexus... Lire la suite

Martel et l'or du temps intérieur

Martel et l'or du temps intérieur

                          La laveuse de vaisselle , huile sur toile, 102x182 cm, avant 1914 C’est après avoir fortement admiré hier ce Martel en guère plus de temps qu'un clin d’œil à même la pénombre d’un coquet appartement qui, parce que propice,... Lire la suite

Chez les Manet, demander Julie

Chez les Manet, demander Julie

Oui, Édouard ça suffit. On le connaît. On l’aime. On le célèbre à toute occasion. Il est le père de l’Impressionnisme. OK, alors regardons ailleurs. Car l’ailleurs est source de découvertes, de plaisirs, de délices. Au hasard, la fille de Berthe... Lire la suite

Eugène Martel  au café des sœurs Athanase

Eugène Martel au café des sœurs Athanase

Chaque fois que mon regard se pose sur Le café des sœurs Athanase d’Eugène Martel , que je le redécouvre encore une fois ou bien que, comme de temps à autre, ce tableau me vient de lui-même spontanément à l’esprit, c’est à l’une des facettes de la... Lire la suite