Isa Sator : Sacrées nanas

Isa Sator : Sacrées nanas

                  Quel ouragan, quel frotti-frotta dans les peintures d'Isa Sator ! Formes et couleurs s'embrasent, cognent. Corps et âmes ignorent la paix. Bien des polissonneries sont de mise. Et   le corps ne prend part qu'au déséquilibre. Son Y... Lire la suite

Sandra Vassetti  : pudiques impudiques (ou le contraire)

Sandra Vassetti : pudiques impudiques (ou le contraire)

  Les femmes de Sandra Vassetti creusent paradoxalement des acmés pour soulever des fantasmes à travers les poses et les couleurs de la féminité révisitée.  Fétiche, elle devient reine qui (souvent) s’habille de nu (et de deux gouttes de... Lire la suite

Jacqueline Devreux l'amour des feintes  

Jacqueline Devreux l'amour des feintes  

                    Jacqueline Devreux sait que l’homme aime la figuration de postures provocatrices féminines. Il aime la femme comme prétexte d’une prolifération  et d’une coïncidence de métaphores qu’il peut nourrir de et par ses... Lire la suite

Marie-Noëlle Pécarrère la passementière érotique

Marie-Noëlle Pécarrère la passementière érotique

  Après une formation de Styliste Haute Couture, de Modéliste et une formation des Industries de l’habillement Marie-Noelle Pécarrère s’est tournée vers le dessin et l’histoire de l’art. Elle a exercé la mosaïque en atelier avant d’opter pour à... Lire la suite

Claudia Brutus : hybridation de la psyché

Claudia Brutus : hybridation de la psyché

Claudia Brutus embarque au sein d’une exploration saisissante et poétique. Née d’un père Haïtien   et d’une mère bulgare l’altérité fait corps avec son identité qu’elle doit confronter aux règles de l’école des Beaux-arts qu’elle intègre lors de son... Lire la suite

Visions de Serge Demarchi  

Visions de Serge Demarchi  

                        Demarchi propose sous l’apparence d’une fidélité à une facture « classique » ce qui ébranle, appelle, éveille. La peinture devient une psyché étrange et une matière vivante. Par des scènes oniriques l’entrée dans l’état... Lire la suite

Enan Burgos : entrées en matière

Enan Burgos : entrées en matière

Enan Burgos offre le corps dans sa nudité. Ceux qui trouvent une telle peinture obscène oublient trop vite que c'est grâce à elle que s'élabore l’incantatoire de l’Imaginaire signe d'une attitude mentale particulière. Elle tourmente jusqu'à... Lire la suite

Marie-Claude Bugeaud : déplacement des lignes

Marie-Claude Bugeaud : déplacement des lignes

    Marie Claude Bugeaud "casse" dans la peinture ce qui fait peinture mais tout en se battant avec elle par effet de trames, de traits. De couleurs aussi pour en modifier le territoire. Refusant l'ostentation,... Lire la suite

Virginie Sinquin : la peinture est un poème

Virginie Sinquin : la peinture est un poème

  Colorées et puissamment architecturées, dessinées « all-over », les peintures de Virginie Sinquin créent des découpes qui les éloignent du naturalisme comme du symbolisme. Au sein de l'éclatement des procédures picturales, des circuits de... Lire la suite

Peggy Viallat : sans complaisance

Peggy Viallat : sans complaisance

La « visagéité » dont parle Beckett prend chez Peggy Viallat un aspect particulier. L’effet de réalité y devient outrancier tant par le choix d’un plan fractal et comme saturé de lumière que par les formes et les couleurs qui   « griment » le visage... Lire la suite

Emportée par la foule - Catherine Mainguy

Emportée par la foule - Catherine Mainguy

                    Visages que visages. Confrontés à ce qui les perturbe. L’espace est devenu quelconque. Femmes et hommes sont anonymes. La ville est encore là. Mais en « off ». Elle disparaît comme s’efface le portrait. Ou tout au moins se... Lire la suite

Nea Borgel : la main est un  cheval qui galope

Nea Borgel : la main est un cheval qui galope

  Le corps n’attend pas la nuit mais la main de Néa Borgel pour se montrer dans ses mécaniques internes et érotiques. Traits et couleurs flottent dans un même souffle. Le corps jaillit dans la faille, dans l’assaut, s’agrippent aux intervalles.... Lire la suite

Jérôme Bosch, un message de portée universelle

Jérôme Bosch, un message de portée universelle

Sur une huile sur panneau, anonyme, datant de 1530 environ, on peut voir sa maison bâtie au cœur de Bois le Duc, ’s-Hertogenbosch en néerlandais. Le peintre, que les habitants d’alors croisaient sur la place du marché, sans se douter de son immense... Lire la suite

Quand littérature rime avec peinture

Quand littérature rime avec peinture

Diderot disait que « les beautés ont dans les arts le même fondement que les vérités dans la philosophie ». Stendhal lui répondait que « La beauté n’est jamais, ce me semble, qu’une promesse de bonheur ». Ce livre, par le double détour des mots et... Lire la suite

« Surprendre la nature » à Barbizon

« Surprendre la nature » à Barbizon

La nature se livre bien à ceux qui se donnent la peine de s’enquérir d’elle mais elle veut être aimée exclusivement ». Ces mots pris dans les « Notes sur l’art » de Jean-François Millet, le célèbre auteur de L’Angélus (1858) et qui est aux côtés des... Lire la suite

Magritte ou la logique contredite

Magritte ou la logique contredite

Il est des lectures qui, de pages en pages, égarent à dessein le lecteur, brouillent les fils de la trame, relancent l’énigme jusqu’au bout pour parfois ne pas la résoudre. Magritte est un merveilleux romancier qui écrit avec des formes et des... Lire la suite

Trois visions du monde extérieur

Trois visions du monde extérieur

« Ce sont des mots tout cela, comparaison n’est pas raison, je le sais » écrivait Flaubert dans une correspondance datée du 27 mars 1853. Comparer n’est pas confronter mais la confrontation permet souvent de trouver des raisons justes aux... Lire la suite

Corinne de Battista et la question du portrait

Corinne de Battista et la question du portrait

    Corinne de Battista déstabilise le portrait  tout en le reprenant à partir de la grande tradition historique. Les silhouettes reconnaissables deviennent d’étranges carcasses poétiques ou cocasses. Le vide prend la place du plein et le... Lire la suite

Les riches heures de Beauvais

Les riches heures de Beauvais

Dans le Livre III des Géorgiques , Virgile évoque le « tempus fugit » qui égalise tôt ou tard toutes les existences humaines. Pour contrer cette victoire du temps, tenter de le retenir, nous voilà renvoyés à un autre poème, les Odes d’Horace cette... Lire la suite

Rembrandt, invitation à la méditation

Rembrandt, invitation à la méditation

La clarté comme la pénombre, la simplicité comme la magnificence, l’ange comme le dignitaire, la collerette immaculée comme la rose blanche, Rembrandt approche et traite tout  avec autant de science que de patience, de vérité que de probité. S’il peut... Lire la suite