Concernant la poésie de Lucienne Desnoues

Concernant la poésie de Lucienne Desnoues

Concernant la poésie de Lucienne Desnoues , je ne veux pas laisser filer aux oubliettes l’excellente présentation qu’en fit en quelques lignes cet autre poète – alors également éditeur –  qu’est Jean-Luc Pouliquen à l’occasion de la parution des... Lire la suite

Alexander Henderson, voir au-delà de l’objectif

Alexander Henderson, voir au-delà de l’objectif

La beauté échappe aux modes passagères disait Robert Doisneau, le photographe qui avait transformé la vie simple en une poésie quotidienne. C’est pour cela que l’exposition de 1951 au MOMA à New-York l’avait rendu célèbre dans le monde entier. Il... Lire la suite

Béguins et chagrins à l’ouest

Béguins et chagrins à l’ouest

Un premier point commun réunit les héros célèbres ou inconnus de ces petits moments qui font à eux tous la grande histoire : leurs existences sont liées à des châteaux et de belles demeures qui se situent en Bretagne, en Normandie, en Anjou. Second... Lire la suite

Giono : le vrai du faux

Giono : le vrai du faux

Entre autres nombreux et plus ou moins lointains souvenirs, Serge Fiorio me racontait qu'un jour des premières années trente et de retour d'une nouvelle merveilleuse balade à pied en compagnie de Giono dans les paysages haut-provençaux des alentours... Lire la suite

Fernand Léger, la modernité et l’humanité

Fernand Léger, la modernité et l’humanité

Il a tout abordé, avec entrain, sûreté et curiosité, que ce soit la peinture, le dessin, l’illustration, la sculpture, la tapisserie, la céramique, le vitrail, l’art mural et l’art sacré, trouvant au plus près de lui dans le quotidien comme dans... Lire la suite

Hantaï, enfin !

Hantaï, enfin !

Qui aurait pu imaginer voir Hantaï à la Fondation Louis Vuitton  ? Personne, tant il fut oublié depuis la rétrospective de 2013 au Centre Georges Pompidou. Trop surréaliste, trop décalé, trop… mal connu, surtout, tant son œuvre est riche et ne peut se... Lire la suite

Eugène Martel sur le départ

Eugène Martel sur le départ

Sans bien sûr ne pouvoir, en aucune façon, en connaître véritablement ni la densité ni l'ampleur, l'on peut cependant assez supposer/soupeser combien pathétique et intimement douloureux a dû être, en 44, le déracinement d’Eugène Martel au crépuscule... Lire la suite

Sur une photo d'Henri Cartier-Bresson

Sur une photo d'Henri Cartier-Bresson

Rien de rien de la caste ou du cercle fermé, bien au contraire : vivant et vivace foyer d'amitié et de poésie au sens large que le Montjustin de " la belle époque " ! En voici une image parmi tant d'autres encore inédites, celle-là datant du début... Lire la suite

Le poème fantôme de Sophie Calle

Le poème fantôme de Sophie Calle

Le livre de Sophie Calle et de son invité, Jean-Paul Demoule, devient un poème écrit et en images troublant. Sophie Calle reste là fidèle à elle-même dans son passage du réel à l'art de manière sérieuse et frivole entre mémoration et création.... Lire la suite

L’armée, une histoire à voir

L’armée, une histoire à voir

Dans une de ces sentences mémorables dont il aimait faire usage, résumant ainsi en quelques mots tout ce qu’elle représente dans un pays, Napoléon disait que l’armée c’est la nation . Pour reprendre une image plus récente et qui en est le complément... Lire la suite

L’art en 5 Studiolo : avec Bacon, Dubuffet, Soutter, etc.

L’art en 5 Studiolo : avec Bacon, Dubuffet, Soutter, etc.

L’art en poche ? Et pourquoi pas puisque la littérature applique depuis longtemps la réduction des tailles et volumes . Tout en conservant la qualité. Ainsi nous voilà inspirés. Cinq nouveaux inscrits dans la collection Studiolo qui ouvrent les... Lire la suite

Pierre Ricou chez lui, tout simplement !

Pierre Ricou chez lui, tout simplement !

C’est une grâce de pouvoir être ancré dans un territoire géographique et culturel qui vous apporte en continu les stimulations nécessaires pour poursuivre le chemin et tenir le cap , écrit Jean-Luc Pouliquen . Ainsi de Pierre Ricou, photographe-poète... Lire la suite

Combinazione, fraudes, magouilles et compagnie

Combinazione, fraudes, magouilles et compagnie

Voilà que ma récente lecture de Bernar Venet : entre opportunisme & suivisme  tisonne en moi des braises toujours rougeoyantes et y réactive finalement sans peine la flamme anti foutage de gueule en matière d'art qui me fit écrire et publier, ici et... Lire la suite

Quand aimer se peint

Quand aimer se peint

Élan, étreinte, effusion, extase, égarement, la gamme infinie de la beauté, de l’attraction et du désir se déploie sans limites de couleurs et de mouvements et se joue sur la palette des siècles. Quand les peintres avec emphase, sérénité et passion... Lire la suite

Bernar Venet : entre opportunisme & suivisme

Bernar Venet : entre opportunisme & suivisme

Toute une vie pour l’art, sous-titre cet essai, j’aurai plutôt tendance à penser toute une vie pour moi , tant l’aspiration première de Bernar Venet tient dans l’une des phrases écrites à sa mère – il a entretenu une importante correspondance avec... Lire la suite

Comment allez-vous, monsieur Rodin ?

Comment allez-vous, monsieur Rodin ?

Nouvelle édition d’un ouvrage culte. Et nouvel ensemble qui se veut le plus fidèle possible de l’original paru en 1911. En sus de la reprise du texte, s’ajoutent les 84 photographies d’origine. Et se terminent par le célèbre Testament artistique de... Lire la suite

Asinus asinum fricat !

Asinus asinum fricat !

Il est bien loin et révolu le temps où, de retour de l'école, l'enfant Fiorio fut effrayé par l'improbable étrange rencontre, nez à nez presque, avec un couple de masques débouchant tout à coup d'un vague chemin de terre à la nuit tombante !... Lire la suite

Les formes inspirées d’Antoni Gaudi

Les formes inspirées d’Antoni Gaudi

Comme dans les rêves dont on se souvient, quand les images en effervescence se relient entre elles à grande vitesse, dans cette étonnante architecture qui invite d’elle-même le regard à en saluer la fluidité, pas de lignes droites qui se recoupent,... Lire la suite

Aristide Maillol, l’absolu des formes

Aristide Maillol, l’absolu des formes

Peinture, dessin, gravure, céramique, tapisserie et même broderie, il est curieux de tout, ouvert à tout et doué en tout. Ces différentes approches d’une esthétique qu’il ne cesse d’épurer et de parfaire sont pour lui comme autant d’étapes à franchir... Lire la suite

Giotto-Fiorio :  le réel ? Materia prima !

Giotto-Fiorio : le réel ? Materia prima !

C 'est en 1855 que Courbet fonde l'emploi du réalisme dans l'histoire de l'art, avec un contenu précis, qu'il explicite et qui est sa propre théorie : On me traite de réaliste, eh bien, soyons réalistes ! Parler alors du réalisme de Giotto , ce... Lire la suite