Les prix littéraires 2018

Les prix littéraires 2018

Le Prix Wepler-Fondation La Poste 2018 a été décerné lundi 12 novembre 2018 à : Nathalie Léger pour La Robe blanche (éditions P.O.L.) La mention spéciale du jury est allée à : Bertrand Schefer pour Série noire ( éditions P.O.L.) - - - - - ... Lire la suite

Soulages en ballade au Creusot

Soulages en ballade au Creusot

Soulages hors les murs, pourrait-on dire. Jusqu’au 21 décembre se tient au Creusot une double exposition  : à L’Arc les tableaux, au Pavillon de l’industrie les photographies prises par le même photographe pendant vingt ans. Une manière double de... Lire la suite

Toutes les femmes sauf une

Toutes les femmes sauf une

La naissance d’un enfant, plus beau jour de l’existence  d’une femme ? Pas pour Marie, l'héroïne, qui outre les désagréments du moment revoit défiler les moments graves de sa vie, à l’aune des rapports exécrables qu’elle entretient avec sa mère.  Une... Lire la suite

Laëtitia Grand : baisers volés

Laëtitia Grand : baisers volés

Un jeu d'écriture volontairement désuet pour fomenter l'ironie fait le charme des contes et nouvelles de Laëtitia Grand. Comme s'il s'agissait de ne rien faire bouger dans des effets de miroirs. Nulle question de les faire trembler : juste laisser... Lire la suite

Chefs-d’œuvre chez Picasso ?

Chefs-d’œuvre chez Picasso ?

Voilà une approche amusante, tant l’œuvre du maître catalan en compte, des chefs-d’œuvre ! Au point qu’il fallut faire venir du monde entier certains tableaux. Ce qui nous démontre, après l’exposition du musée d’Orsay , la richesse du fonds. Et nous... Lire la suite

Aldo Qureshi : à rebrousse poils

Aldo Qureshi : à rebrousse poils

Aldo Quresch n’y va jamais par le dos de la cuillère. L’éthique ici n’est même pas un toc. Et c’est rafraîchissant en nos temps où le moindre écart est une carabistouille (comme dit notre président) condamnable. Le poète est un « méchant homme » qui... Lire la suite

Stéphane Sangral : heures de nuit

Stéphane Sangral : heures de nuit

Dans ce livre la nuit fait masse. Mais Stéphane Sangral -  choisissant l’anonymat  du moi - permet de décliner l’existence sous des formes qui n’ont plus rien d’apathiques. Là où la nuit tombe – et Michaux le savait déjà – elle « remue ». le poète en... Lire la suite

Jérôme Bertin : dynamique des zones grises

Jérôme Bertin : dynamique des zones grises

Jérôme Bertin dans son journal d'un fou dessine la figure d'un cas soc' qui est aussi cas d'X. Il ne vote pas, et s'il était au pouvoir se comporterait comme "la pire des vermines". Mais au sein de ses "camarades de crasse" il a d'autres chattes à... Lire la suite

Pierre Guyotat. Extrait de : Idiotie – Prix Médicis 2018

Pierre Guyotat. Extrait de : Idiotie – Prix Médicis 2018

EXTRAIT > Je bouge un peu, porte une main vers un interrupteur, le déplacement d’air apporte aux narines une brève pestilence de pourriture animale : le circuit serait-il piégé ? Je retire mes doigts ; la lueur du soir ne touche plus aux murs que... Lire la suite

Douglas Eynon et les "monstres"

Douglas Eynon et les "monstres"

Douglas Eynon créé une approche anthropomorphique des plus ambigües. Avec une belle innocence et une arrogance d’imperator il traverse le monde tel un parfait négrier des formes parées de ses prébendes si bien qu'il se fait passer avec humour pour un... Lire la suite

Jean-Jacques Lequeu, l’architecte dessinateur

Jean-Jacques Lequeu, l’architecte dessinateur

En complément de l’exposition , à Paris, au Petit-Palais (jusqu'en mars 2019), consacrée à Jean-Jacques Lequeu (1757-1826), cette enquête de Philippe Duboÿ. Historien de l’art, il tente d’élucider la nature de ce drôle d’architecte. Un homme qui a... Lire la suite

Jacques Réda : physique encore

Jacques Réda : physique encore

Les cinq tomes de La physique amusante me font tomber de sommeil. C’est sans doute de ma part une déformation psychique : la chimie  de tels livres possède dans mon mental un impact narcoleptique et c'est donc une de ses limites. Jacques Réda fait... Lire la suite

Stephanie Pfriender Stylander : aubes et crépuscules

Stephanie Pfriender Stylander : aubes et crépuscules

  En dépit de leurs errances, les égeries de Stephanie Pfriender Stylander (dont Kate Moss) ne sont pas de celles qui se traînent aux pieds de leur Dieu en mirage en dévotion. De telles "pécheresses" n'ont pas à être sauvée. Il y a autour d'elles... Lire la suite

Avoir les cartes en main

Avoir les cartes en main

Comme pour beaucoup d’autres inventions, il faut aller du côté de la Chine pour trouver l’origine des cartes à jouer. Selon certaines sources, elles apparaissent sous la dynastie Tang, au XIIe siècle. Qui dit carte dit effectivement papier, né en... Lire la suite

Quand Lou écrivait à Guillaume Apollinaire

Quand Lou écrivait à Guillaume Apollinaire

Dès la seconde lettre, on est emporté par la force évocatrice de l’écriture érotique ; d’ailleurs l’éditeur ne s’est pas trompé, nous livrant à côté le fac-similé de cette lettre torride à l’écriture ronde, petite mais correctement lisible, qui nous... Lire la suite

Georges Ambrosino, Georges Bataille : comment sauver la planète ?

Georges Ambrosino, Georges Bataille : comment sauver la planète ?

La correspondance de Bataille et d’Ambrosino découvre l’évolution postérieure à la guerre de leur société secrète et avant-gardiste à partir d’une complicité renouée qui continue jusqu’en 1947. Après les choses se gâte mais tout n’est pas perdu. Pour... Lire la suite

Le cubisme ou la naissance de l’art moderne

Le cubisme ou la naissance de l’art moderne

On l’a vu au musée d’Orsay dernièrement, Picasso referme définitivement l’idée de la représentation telle qu’on l’entendait encore à cette époque en 1906, et il s’embarque avec Braque dans la genèse d’un mouvement qui sera le plus décisif de... Lire la suite

Robinson Crusoé illustré dans la Pléaide

Robinson Crusoé illustré dans la Pléaide

Ce tirage spécial est illustré. Il est non numéroté : un hors-série de la Pléiade, en quelque sorte. Rareté apparue à la veille des Fêtes. Une belle idée de cadeau… Présent particulier pour tout amoureux des Lettres. Hé oui, de son vivant, Defoe n’a... Lire la suite

William Bouguereau, de la critique à la défense

William Bouguereau, de la critique à la défense

« C’est la perfection dans la banalité ». Ces quelques mots de Zola sont violents, voulus, pesés et pensés n’en doutons pas. Toutes les critiques de l’écrivain se rejoignent. A ses yeux, Bouguereau est « un peintre enchanteur qui dessine des créatures... Lire la suite

Serge Filippini, J’aimerai André Breton : L’essentiel est le vraisemblable

Serge Filippini, J’aimerai André Breton : L’essentiel est le vraisemblable

Pour s’attaquer à une figure telle que celle de Breton, « pape du surréalisme », il faut avoir une bonne connaissance du personnage et de ses œuvres, car tout pourrait très vite sonner faux. Dans son roman J’aimerai André Breton , Serge Filippini se... Lire la suite