Glissez mortels, n'appuyez pas !

Glissez mortels, n'appuyez pas !

Souvent attribuée à tort à La Fontaine, Glissez mortels, n’appuyez pas ! est une expression que l’on doit, paraît-il, à un quasi illustre inconnu dénommé Pierre-Charles Roy et il me plaît de la prendre aujourd’hui pour titre de cette modeste... Lire la suite

Anne Brousseau : la guerre n'est jamais finie

Anne Brousseau : la guerre n'est jamais finie

Les guerres ne sont jamais finies car pèse toujours entre leurs intervalles le poids des traumatismes. Mais à la  difficulté d’adhérer à un tel  monde, le langage donne "sens". Il prouve aussi que les monstres demeurent et qu'ils peuplent le sommeil... Lire la suite

Chez les Manet, demander Julie

Chez les Manet, demander Julie

Oui, Édouard ça suffit. On le connaît. On l’aime. On le célèbre à toute occasion. Il est le père de l’Impressionnisme. OK, alors regardons ailleurs. Car l’ailleurs est source de découvertes, de plaisirs, de délices. Au hasard, la fille de Berthe... Lire la suite

Les percées de Pagnier

Les percées de Pagnier

Dans ses poèmes en prose d'Aberrations chromatiques qui rappellent ceux de Faubourg des visionnaires  et Amours , Dominique Pagnier renoue avec ses voyages en une écriture aussi profonde que légère. Tout est de l'ordre de la sensation surtout... Lire la suite

Pierre Garnier poète classique et spatialiste

Pierre Garnier poète classique et spatialiste

Par le spatialisme Pierre Garnier a mis du silence dans les mots afin que l'espace les fasse parler autrement. Par exemple, quatre triangles formés à partir du mot picard "ob" (épervier)  miment son vol. Marianne Simon-Oikawa pour cet album... Lire la suite

Croire mordicus à la résurrection d'Haïti*

Croire mordicus à la résurrection d'Haïti*

Notre besoin de croire est impossible à rassasier , disait  André Comte-Sponville dans La Sagesse des modernes (Robert Laffont).  Nous  croyons fermement dans les idées, le mot, le livre, tous précurseurs d’action. Nous y croyons d’autant plus... Lire la suite

Recycler les criminels de guerre

Recycler les criminels de guerre

Il n’y a pas que la CIA qui fit son marché chez les nazis au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Les soviétiques urent la même idée. Ce qui conduisit l’historien Ulrich Effenhauser à écrire son premier roman. Un polar bien noir. Sur fond de... Lire la suite

La poésie française, un rayonnement universel

La poésie française, un rayonnement universel

Dans son Anthologie de la poésie française paru en 1961, Georges Pompidou livre quelques réflexions personnelles pour expliquer sa démarche. Il note qu’un poème ou simplement un vers provoque chez le lecteur une sorte de choc, le tire hors de lui... Lire la suite

Ce cher Jean Mogin !

Ce cher Jean Mogin !

Le poète est ici portraituré chez lui à Montjustin , à La Ferrage, le 4.mai 1985, par son amie la photographe Nicole Hellyn . Un an plus tard seulement, le 7 avril, il s'éteignait à Bruxelles où, en désespoir de cause, il était parti se faire... Lire la suite

Les jeux de rôles de Julia Deck

Les jeux de rôles de Julia Deck

À sa manière ce roman devient la métaphore du goût faussaire de posséder et l'impossibilité du partage. L'auteure  fait suivre et subir les formes d'avatars quasi farcesques (mais pas forcément pour tous) des protagonistes. Dans leur château le... Lire la suite

Philippe Forest : la journée particulière De Joyce

Philippe Forest : la journée particulière De Joyce

De lectures en relectures Forest rappelle la lisibilité du Ulysse de Joyce. Dans une histoire qui contient – après tout – toutes les autres et en se réclamant d'Aristote, Joyce y mobilise des tas de références classiques mais s'intéresse surtout –... Lire la suite

Frédéric Schiffter : les inquiétudes du philosophe sans qualité

Frédéric Schiffter : les inquiétudes du philosophe sans qualité

Avec Frédéric Schiffter, Schopenhauer, Cioran, Beckett ont à bien se tenir question pessimisme. De l'inconvénient d'être né tout est dit en fragments plus qu'en aphorismes dont il s'éloigne par risque de calembours bons qui réduisent leur auteur à... Lire la suite

Karine Tuil : comprendre un terroriste avant de décider ?

Karine Tuil : comprendre un terroriste avant de décider ?

Et de deux. Coup sur coup, c’est assez rare pour en parler. D’autant plus que j’ai toujours sur le grill plusieurs ouvrages, selon l’humeur du moment (Le testament de la fille morte , le Venises de Paul Morand et les Feuillets inédits de Proust)... Lire la suite

Au rendez-vous des crapules : Jehan Van Langhenhoven

Au rendez-vous des crapules : Jehan Van Langhenhoven

Jehan Van Langhenhoven illustre combien dans l'Histoire des révolutions – qu'elle soit Française ou Surréaliste – les mots, en croyant percuter les grands mystères de l'être et de la société, se disloquent en harangues braillardes où tout bien fondé... Lire la suite

Entretien avec Sophie Carquain

Entretien avec Sophie Carquain

Pourquoi vous êtes-vous intéressée à ce phénomène des Hikikomoris, courant au Japon mais encore très peu connu en France ? C’est une situation à la limite de la folie : le hikikomori disparaît dans sa chambre. Il peut vivre juste à côté  de ses... Lire la suite

Disparaître sans partir de chez-soi

Disparaître sans partir de chez-soi

Quand Susie, une peintre en décors décroche un nouveau contrat, elle ne peut que s’interroger : le propriétaire de l’immense appartement qui lui demande d’habiller les murs d’une fresque, indique que c’est pour son fils disparu depuis un an. S’il... Lire la suite

Sortie honorable ou déni de vérité ?

Sortie honorable ou déni de vérité ?

Débuté à 18h30, achevé à 22h30, voilà un récit truculent que l’on ne parvient pas à laisser en plan, même quand la faim vous tenaille. Éric Vuillard recouvre ici la verve insolente et l’humour piquant qui avait fait tout le charme de 14 juillet ,... Lire la suite

Joël Vernet et celui qui n'est pas parti

Joël Vernet et celui qui n'est pas parti

Le père de Joël Vernet disparu lorsqu'il était enfant tient lieu d'ange gardien.  Son livre prouve qu'hors lui la poésie du monde est sans pourquoi. Et le poète de préciser : En partant, mon père, sans le savoir, m'a transmis toute sa force, son génie... Lire la suite

Anna Jouy : qui sont les femmes

Anna Jouy : qui sont les femmes

L'auteure explore des démons ou ce qui est pris pour tels. Et dans ce but elle a punaisé sur la table les photos des protagonistes de l’histoire comme une cartomancienne. Hyacinthe-Céline, Maria Agathe, Emma, Thérèse, Berthe, ma mère Marguerite. ... Lire la suite

Eugène Martel  au café des sœurs Athanase

Eugène Martel au café des sœurs Athanase

Chaque fois que mon regard se pose sur Le café des sœurs Athanase d’Eugène Martel , que je le redécouvre encore une fois ou bien que, comme de temps à autre, ce tableau me vient de lui-même spontanément à l’esprit, c’est à l’une des facettes de la... Lire la suite