Clarice Lispector dans la troublante intimité des êtres

Clarice Lispector dans la troublante intimité des êtres

Dans le long monologue de La Passion selon G.H. , une rencontre a priori anecdotique déclenche une transformation radicale de la vie de G.H., plasticienne presque anonymisée  vivant à Rio. Le cafard à moitié mort  qu'elle découvre au fond de l’armoire... Lire la suite

Emmanuel Moses : le poète et son modèle

Emmanuel Moses : le poète et son modèle

Pour Moses le poète est agent de la pensée du péril : celui du temps donc de la vie. Il avance – même boiteux  – sous le poids de la limitation de nos savoirs afin d'instaurer une sagesse par la vertu des mots. Tout commence ici sous l'égide de Dona... Lire la suite

Bruno de Stabenrath et l'ami

Bruno de Stabenrath et l'ami

Ce livre pourrait paraître opportuniste tant il vogue sur un fait divers qui passionne les Français. Mais ce qui le justifie reste le style de son auteur. Celui-ci précise son objet et sa fascination en s'adressant à Xavier de Ligonnès lui-même : Je... Lire la suite

Thomas Snégaroff : de Hitler à Roosevelt

Thomas Snégaroff : de Hitler à Roosevelt

Thomas Snégaroff crée une libre biographie d'Ernst Franz Sedgwick Hanfstaengl. Surnommé "Putzi", il naquit en 1887 à Munich où il mourut en 1975. Quoique mesurant deux mètres, son surnom réduisit sa taille puisqu'il signifiait petit bonhomme » ... Lire la suite

Jean Mogin : une note manuscrite.

Jean Mogin : une note manuscrite.

Homme de théâtre, poète d'entre les poètes, fils de Norge et époux adoré de Lucienne Desnoues avec qui il forme à jamais un trio de choix sans doute unique dans l'histoire de la poésie française, Jean Mogin - 1921-1986 - fut également homme de... Lire la suite

Questionnements autour de l’existence

Questionnements autour de l’existence

D’abord situer le cadre. Deux vies sont à la jonction de deux siècles, les XIX et XXe, celles de Luigi Pirandello et Henrik Ibsen, les deux autres s’inscrivant dans le XXe, celles d’Ödön von Horváth et Max Frisch. Puis voici quatre villes, aux noms... Lire la suite

Jan Van Imschoot : ceci n'est pas une soupe

Jan Van Imschoot : ceci n'est pas une soupe

Né à Gand, Jan Van Imschoot est un des peintres belges majeurs et reconnus internationalement. Ces dernières années, il a présenté son travail au Kunstpalast de Düsseldorf , au Museum Dhondt-Dhaenens à Deurle, au National Art Museum of China à Pékin... Lire la suite

Les fantômes de Gabrielle Wittkop

Les fantômes de Gabrielle Wittkop

Il est rare de pouvoir lire un inédit d’un auteur mort en… 2002. Un auteur, et non une auteure – voire une autrice – comme certaines féministes hystériques se complaisent à salir la langue française, pensant ainsi égratigner les hommes qu’elles... Lire la suite

François Noudelmann : Sartre est un autre

François Noudelmann : Sartre est un autre

François Noudelmann possède l'art de la finesse mais aussi de la démonstration. Il le prouve en refaisant une santé à l'œuvre de Sartre et en redorant le blason d'un homme parcouru selon son biographe de tensions. Ici l'auteur de "L'être et le néant"... Lire la suite

Ferdinand Gouzon : L'Enfer

Ferdinand Gouzon : L'Enfer

Ferdinand Gouzon ne cesse de rappeler que la véritable création rapproche d’Illuminations paradoxales et ferventes. Elles renoncent totalement au nihilisme mais sans tomber dans l’idéalisme. Et l'auteur de préciser que chaque œuvre digne de ce nom... Lire la suite

Les roses fauves

Les roses fauves

En Andalousie, une coutume veut que quand une femme va mourir, elle brode un coussin en forme de cœur. Elle y cache des morceaux de papier  sur lesquels elle a écrit ses  inavouables secrets. Quand elle s’en va, sa fille aînée en hérite mais a... Lire la suite

Richard Millet : le tricard vous salue bien

Richard Millet : le tricard vous salue bien

Face à l'état actuel de la langue, sa précarité orthographique, pauvreté lexicale, misère syntaxique, dénuement spirituel , Richard Millet poursuit sa route de quasi tricard des lettres depuis sa publication de Langue fantôme , suivi de l'Éloge... Lire la suite

Drôles de comédies à la française

Drôles de comédies à la française

Avant d’être journaliste, Dimitri a été lobbyiste. Il était curieux, aimait les rencontres et les trouvailles, les jolies filles,  les beaux garçons, Madrid, le théâtre, le cinéma, les surprises qui font qu’on retrouvait à Paris une jeune femme... Lire la suite

La chambre des dupes

La chambre des dupes

Septembre 1741, Louis XV qui vient d’avoir un enfant de Pauline de Mailly ne va pas  très bien. Elle non plus, elle meurt quelques jours plus tard, ce qui le plonge dans une profonde dépression. Il se terre dans sa chambre, ne va plus à la chasse.... Lire la suite

Entre les grands fauves le noir domine

Entre les grands fauves le noir domine

Cannellito a disparu. Pour Martin, garde au parc national des Pyrénées, c’est un drame. Non seulement l’ours était le denier représentant des plantigrades pyrénéens, mais il est sûr qu’il a été abattu par des chasseurs, engeance qu’il déteste plus que... Lire la suite

Les fossoyeurs font bombance sur notre dos

Les fossoyeurs font bombance sur notre dos

Si Mathias Enard cible bien les seuls fossoyeurs dans leurs œuvres, il est facile d’en extraire rapidement un parallèle avec le délitement de notre petit monde prétentieux. C’est là tout le luxe de ce gros roman qui remue, revient sur lui-même,... Lire la suite

Art et littérature, les multiples dialogues

Art et littérature, les multiples dialogues

Ils sont tous là, ces artistes, écrivains, musiciens, éditeurs et marchands qui ont fait de la période considérée un festival de création, de culture, d’intelligence, d’éloquence, d’inventivité, de confrontations, d’expériences, d’élans et de... Lire la suite

Apeirogon

Apeirogon

Deux pères ont à quelques années d’intervalle perdu leurs filles. Rami l’Israélien a vu Smadar, tuée par trois kamikazes palestiniens. La fille de Bassam, Abir  quant à elle, a reçu une balle dans la tête, tirée par un garde-frontière israélien, alors... Lire la suite

Harmonies du soir : Silvia Baron Supervielle

Harmonies du soir : Silvia Baron Supervielle

Silvia Baron Supervielle crée des présences qui n’habitent pas toujours le corps mais le tiennent en vie - entre flux et déplacements,  fruits de l'exil. Dès 1962 l'auteur a quitté l'Argentine pour la France où elle a commencé à écrire en français.... Lire la suite

Innocence ou maturité ?

Innocence ou maturité ?

Ce sera vers la troisième partie, Ecce Femin a, que l’auteur se dévoile, après que Joséphine, son personnage, se sera mise à nu tout au long des chapitres qui précèdent. Ketty Rouf écrit : Le front collé à la vitre, le regard qui se fige sur voitures,... Lire la suite