Ecrire une critique
Volker Braun, le questionnement incessant

Volker Braun, le questionnement incessant

Finalement, on parviendrait à trouver un bon côté à la politique absurde portée par l’idéologie soviétique, aussi bien en Pologne qu’en République fédérale d’Allemagne, car elle inspira aux poètes une langue extraordinaire imprégnée d’utopie et... Lire la suite

Vers un nouveau langage avec Henri Michaux

Vers un nouveau langage avec Henri Michaux

Les éditions Fata Morgana republient un des ouvrages des réalisations graphiques de Henri Michaus publié en 1984 : Par des traits . Comme dans l'autre livre de l'auteur sur le même sujet (Saisir ) celui-ci rassemble pages de textes, de dessins... Lire la suite

Christine Célarier : Histoire d'eau

Christine Célarier : Histoire d'eau

Le livre de Christine Célarier est une histoire de chimères. Enfin presque. Peu à peu elles se dissipent. Mais ne sont-elles pas remplacées par d'autres ? Rien n'est sûr pourtant. Il suffit non de passer le pont mais de plonger en ses eaux profondes... Lire la suite

Seamus Heaney  & la langue

Seamus Heaney & la langue

Quatrième écrivain irlandais nobélisé en 1995 – après Yeats (1923), Shaw (1925) et Beckett (1969), Seamus Heaney porte en lui toute la douleur irlandaise qui perdure dans la dramatique situation de la province du Nord toujours rattachée à... Lire la suite

Écrire après Auschwitz ?

Écrire après Auschwitz ?

Colette Lambrichs n’a pu se résoudre à couler une retraite méritée sous prétexte que des banquiers frileux et un propriétaire maladroit aient laissé la trésorerie des Éditions de la Différence s’enfoncer toujours plus dans le rouge carmin jusqu’à ce... Lire la suite

Michel Bourçon : de sa fenètre

Michel Bourçon : de sa fenètre

Dans le jeu d’oppositions que propose chaque page de son livre,  Michel Bourçon crée l'équation "regarder = imaginer". Mais regarder c'est alors imaginer le beau loin de toute abstraction. Le poète se laisse aller à la contemplation méditative et... Lire la suite

Jacques Cauda : cent domiciles fixes

Jacques Cauda : cent domiciles fixes

Le Trou dont il est question ici n’est pas celui qui donna à Jacques Becker la notoriété mais celui que tout hétérosexuel (ou binaire) honore ou au moins vénère et attends de ses vœux vénénoeuds . Le poète n’est pas raciste dans ses questions de... Lire la suite

Aldo Qureshi : à rebrousse poils

Aldo Qureshi : à rebrousse poils

Aldo Quresch n’y va jamais par le dos de la cuillère. L’éthique ici n’est même pas un toc. Et c’est rafraîchissant en nos temps où le moindre écart est une carabistouille (comme dit notre président) condamnable. Le poète est un « méchant homme » qui... Lire la suite

Stéphane Sangral : heures de nuit

Stéphane Sangral : heures de nuit

Dans ce livre la nuit fait masse. Mais Stéphane Sangral -  choisissant l’anonymat  du moi - permet de décliner l’existence sous des formes qui n’ont plus rien d’apathiques. Là où la nuit tombe – et Michaux le savait déjà – elle « remue ». le poète en... Lire la suite

Jacques Réda : physique encore

Jacques Réda : physique encore

Les cinq tomes de La physique amusante me font tomber de sommeil. C’est sans doute de ma part une déformation psychique : la chimie  de tels livres possède dans mon mental un impact narcoleptique et c'est donc une de ses limites. Jacques Réda fait... Lire la suite