Ecrire une critique
Geneviève Cata et Sandrine Davin les passeuses de rêves

Geneviève Cata et Sandrine Davin les passeuses de rêves

Les deux poétesses unies grace aux médias sociaux se sont réunies sans jamais se rencontrer. Elles se sont assemblées dans une création s'abord fortuite mais surtout commune pour recréer une cosmogonie faite de rappels, d'amour et d'éveils pendant un... Lire la suite

Rodica Draghincescu, la dernière pythie

Rodica Draghincescu, la dernière pythie

Ouvrir un livre de Rodica Draghincescu est toujours une aventure palpitante, la découverte d’un monde parallèle construit sur les sons et les images, les reflets et le jeu de ses mots qui portent en eux tant d’autres choses. Ainsi la poésie n’est... Lire la suite

Claire Genoux et l'amour

Claire Genoux et l'amour

Ces nouveaux  poèmes comme les fragments d’un grand roman disparu   recomposent les drames brisés avec des bruits sourds de l’abandon, du couple dissout, d’une enfance qui s’en va .Ces corps tombent en duo de coups et des étreintes, en bruit d’être... Lire la suite

Jules Vilpado et les fagots cités

Jules Vilpado et les fagots cités

Vipaldo sauve la souveraineté de la poésie. Son domaine est le bon là où tout est de bois Il développe le déroulé de labyrinthes de buches afin de ce qui n'est pas jamais. Mais il risque d'oser des parts de tours de reins. C’est sa poésie à coup de... Lire la suite

La magie des lignes de Laurence Skivée

La magie des lignes de Laurence Skivée

Laurence Skivée atteint  l'essence de la clarté par ce dépouillement majeur là où l'art semble se dérober mais résiste pourtant de manière obsessionnelle. En se sens sous l'apparente banalité se cache ce qu'il y a de plus fantastique puisque l'image... Lire la suite

Les rappels de Carmen Pennarum

Les rappels de Carmen Pennarum

Les rappels du passé et ses sillages soulignent une sorte de précarité existentielle en équilibre / sur une ombre, de celle qui renvoie la lumière en précipice. Ce qui n'empêche pas Carmen Pennarum d'avancer. Elle n'est de celles qui abdiquent... Lire la suite

Célebration de Voelin

Célebration de Voelin

C'est de l’Y et de son isthme que se créent un bord presque abys­sal de la parole et de son vide là où l'auteur avance et détruit : Je saigne – et le sel vient sur ma langue / tel est ce voyage dans les plis de tes robes / sans le crâne des morts /... Lire la suite

Annie Le Brun à l’ombre de la nuit

Annie Le Brun à l’ombre de la nuit

Annie Le Brun est certainement l’une des dernières voix libres de la littérature, on comprend alors pourquoi les médias généralistes ont tendance à l’oublier ; et les néo-féministes à la haïr : elle parle vrai ! Elle exprime sa créativité selon son... Lire la suite

Jean Azarel et les abysses

Jean Azarel et les abysses

Nous avons commencé la descente aux enfers. Elle se fait par paliers, et ce n’est pas plus mal pour constater l’étendue des dégâts, écrit Jean Azarel. Mais s'en soucie-t-on vraiment ? Rien de moins sûr. Même si nous revêtons des armures. Mais elles ne... Lire la suite

Léa Nagy, là, seule

Léa Nagy, là, seule

Lea Nagy possède la poésie dans le sang. Après avoir publié Le chaos en spectacle , les Éditions du Cygne permettent de mieux le comprendre en publiant le premier recueil de la poétesse hongroise lorsqu'elle n'avait que 17 ans. Celle qui s'impose... Lire la suite