Ecrire une critique
Les percées de Pagnier

Les percées de Pagnier

Dans ses poèmes en prose d'Aberrations chromatiques qui rappellent ceux de Faubourg des visionnaires  et Amours , Dominique Pagnier renoue avec ses voyages en une écriture aussi profonde que légère. Tout est de l'ordre de la sensation surtout... Lire la suite

Pierre Granier poète classique et spatialiste

Pierre Granier poète classique et spatialiste

Par le spatialisme Pierre Garnier a mis du silence dans les mots afin que l'espace les fasse parler autrement. Par exemple, quatre triangles formés à partir du mot picard "ob" (épervier)  miment son vol. Marianne Simon-Oikawa pour cet album... Lire la suite

La poésie française, un rayonnement universel

La poésie française, un rayonnement universel

Dans son Anthologie de la poésie française paru en 1961, Georges Pompidou livre quelques réflexions personnelles pour expliquer sa démarche. Il note qu’un poème ou simplement un vers provoque chez le lecteur une sorte de choc, le tire hors de lui... Lire la suite

Ce cher Jean Mogin !

Ce cher Jean Mogin !

Le poète est ici portraituré chez lui à Montjustin , à La Ferrage, le 4.mai 1985, par son amie la photographe Nicole Hellyn . Un an plus tard seulement, le 7 avril, il s'éteignait à Bruxelles où, en désespoir de cause, il était parti se faire... Lire la suite

Au rendez-vous des crapules : Jehan Van Langhenhoven

Au rendez-vous des crapules : Jehan Van Langhenhoven

Jehan Van Langhenhoven illustre combien dans l'Histoire des révolutions – qu'elle soit Française ou Surréaliste – les mots, en croyant percuter les grands mystères de l'être et de la société, se disloquent en harangues braillardes où tout bien fondé... Lire la suite

Joël Vernet et celui qui n'est pas parti

Joël Vernet et celui qui n'est pas parti

Le père de Joël Vernet disparu lorsqu'il était enfant tient lieu d'ange gardien.  Son livre prouve qu'hors lui la poésie du monde est sans pourquoi. Et le poète de préciser : En partant, mon père, sans le savoir, m'a transmis toute sa force, son génie... Lire la suite

Laurent Albarracin, le laveur d'eau

Laurent Albarracin, le laveur d'eau

Dans ce que Pierre Vinclair, nomme en sa Préface l'allégeance amusée aux choses , Laurent Albarracin ne se veut pas un dormeur du val. Il avance dans des sonnets parfois drôles dans leur facture et sentimentaux juste ce qu'il faut. L'art de la... Lire la suite

Un mot tout jeune encore !

Un mot tout jeune encore !

Dans une encore récente chronique, celle-là billet d’humeur en bonne et due forme, j’évoquais Les disparus du Larousse . Je veux aujourd’hui donner la parole et rendre grâce au poète Lucienne Desnoues qui, elle – page 11 de l’avant-propos de son... Lire la suite

Fuir son âme selon Anne Sexton

Fuir son âme selon Anne Sexton

Pour Anne Sexton la poésie est l’art du langage par excellence. Mais pas n'importe lequel : celui qui forclôt le sujet. En effet les mots du poème ne disent pas la vérité du sujet, ils l’écrivent plutôt en le jouant.  Et la poétesse (dont c'est ici... Lire la suite

Philippe Fumery et la maison des êtres

Philippe Fumery et la maison des êtres

Le vrai travail du poète est principalement de révéler les maisons des êtres comme Bachelard l'a pressenti. Philippe Fumery ne s'en prive pas, mais plutôt que de taper l'incruste ou jouer les intrusifs il montre ce qui se passe dès que le regard se... Lire la suite