Ecrire une critique
L'aisance et ses lieux selon Dominique Gilbert

L'aisance et ses lieux selon Dominique Gilbert

N’en doutons pas : il existe bien des mystères en des lieux où parfois se découvrent les corps et les âmes. L'auteur, son fin limier et lui-même, son acolyte (s'équipant pour se protéger de la marée quasi chaussée) caressent, partagent et filent –... Lire la suite

Véronique Bergen enfers et paradis

Véronique Bergen enfers et paradis

Revenue de l’enfer avec une musique des sens et des danses (bondage compris) Véronique Bergen rappelle le souffle des morts juifs qui nous questionnaient sur l’après ; cet après qu’ils ne connaîtraient jamais, l’auteure le connaiT. Femme des nuits... Lire la suite

Partir, faute de mieux ?

Partir, faute de mieux ?

Que faire d’autre un dimanche ? questionne, narquois, Thomas Crown après avoir raté sa seconde sortie miraculeuse du bunker, perdant mille dollars dans un pari stupide pour tuer l'ennui. On meurt en bonne santé de trop manger, tropisme occidental de... Lire la suite

Pouchet et le jeu d'une dame

Pouchet et le jeu d'une dame

Refu­sant de pra­ti­quer les usages prag­ma­tiques ou orne­men­taux du lan­gage et se fen­dant des allures mys­tiques sopo­ri­fiques et lyriques sans for­cé­ment appuyer sur des  obs­cé­ni­tés phy­siques, il estime sans doute de pen­ser mal et impie.... Lire la suite

Sollers : œuvre dernière

Sollers : œuvre dernière

La Deuxième vie  reste pour Sollers une vision a priori romanesque écrite ou dictée puis révisée par Georfi Galabov et Sophie Zhang. Cette fiction particulière est une suite d'évocations de type réflexion (sur la télévision et le cinéma) mais aussi... Lire la suite

Le cœur de l’architecte

Le cœur de l’architecte

Pour moi, en architecture, il y a toujours eu deux Franck : le premier,  le plus grand, le père de l’architecture moderne, Franck Lloyd Wright (qui n’a pas imaginé que  la fameuse maison sur la rivière, mais bien d’autres merveilles, surtout en bois... Lire la suite

Robinsons en vrac

Robinsons en vrac

La suite ! la suite ! chantaient les enfants Malaussène. Vieille rengaine. Quand on aime on ne compte pas. Jules Verne aussi. Bercé dans sa jeunesse par les Robinsons (le Crusoé de Defoe et le suisse de Wyss) il succombe à la tentation d’y ajouter... Lire la suite

Jean-Michel Béquié : jouer la montre

Jean-Michel Béquié : jouer la montre

Travail d’émotion  mais aussi d’ascèse, le récit prouve (sans didactisme) que certains maux existentiels ne guérissent pas sous l'effet de la parole (placebo) mais de l’image. Celle-ci permet de. trouver autre chose. Pour autant  la parole ne s'épuise... Lire la suite

Emma Doude van Troostwijk : Dies irae

Emma Doude van Troostwijk : Dies irae

Tout se résume ici en cette phrase de la narratrice : Il ne faudrait pas dire nature morte. Il faudrait dire vie silencieuse.  Et l'auteure, metteure en scène de préciser son but : Je voulais raconter ça, l’histoire d’une famille de pasteurs qui perd... Lire la suite

L’instinct de survie au-delà des étoiles

L’instinct de survie au-delà des étoiles

Boulem Sansal a toujours été pour moi mon Bagdad café  (1988). Un objet culturel tant vanté, célébré, que l’on rechigne à s’y confronter. Soit que la coupe est pleine : trop de compliments tuent le compliment. Soit que l’on se dit que l’on verra plus... Lire la suite