Avec Tous les diamants du ciel, Claro met en lumière Pont-Saint-Esprit, la CIA et la drogue !

Vous connaissez L'Echelle de Jacob, le film culte dAdrian Lyne, avec Tim Robbins ? Vous devriez... Désormais, il y a un autre monument culturel : le livre de Claro. Le film évoque les dérives de la CIA quand la guerre du Vietnam semble perdue. Appelée à la rescousse par le Pentagone, l'Agence enlèvera les plus grands chimistes des cartels de la drogue. Mission : mettre au point une substance qui permette de galvaniser les troupes. Résultat : un test fait sur une section de GI qui s'empresse de décimer une autre section. Tant la drogue les transforme en bêtes féroces, sans même plus savoir qui est qui Un film culte, donc, un film vérité. Un échec commercial qui évita à l'Agence de démentir. Or, cette drogue exista. Tout comme l'expérience que la CIA mena le 15 août 1951 dans un petit village français, Pont-Saint-Esprit.

L'instauration de la guerre froide avait imposé que tous les coups étaient permis. Ainsi la CIA n'hésitait plus. Déjà quelle n'était pas connue pour ses principes moraux. Carte blanche pour tester sur les civils. Après les malheureux américains, les Français participèrent, eux aussi. Cette fois c'est le LSD qui est à 'honneur. Que na-t-on pas dit sur cette drogue. Vision, démence, folie. C'est le jeune Antoine qui va le découvrir à ses dépends. Jeune enfant de coeur reconverti dans l'apprentissage de la boulangerie, il surveillera la cuisson des premières fournées. Mais Antoine est un rêveur. Et il s'endort souvent devant le four. Tout comme ce 15 août 1951 quand son patron le surprend une nouvelle fois. Sauvant de justesse la quatrième fournée. Histoire que tout le monde puisse en profiter. Plus de deux cents malades. On en parle encore...

Claro excelle dans la digression et l'invention de personnages déjantés. Nous voilà plongés dans une errance à plusieurs volets. Et toujours cette langue étirée sur des longueurs qui ne sont jamais monotones. Langueurs poétiques toutes de folies narrées. Scandale de l'esprit humain dévoilé pour ne pas s'être dévoyé. L'histoire se nourrit de ses histoires dans une ronde infernale. Car Antoine quittera son village après le drame. Il retrouvera à Paris une certaine Lucy, elle aussi cobaye involontaire. On est en 1969, elle tient un sex-shop. Ils se rencontrent. Charmés mais point amants, ces deux âmes perdues vont tenter de se reconstruire. Tandis que veille, tapis dans l'ombre, le fantôme du LSD, en sommeil. Mais jamais réellement terrassé. Donc toujours dangereux.

Annabelle Hautecontre

Claro, Tous les diamants du ciel,  Actes Sud,  "Domaine français", août 2012, 248 p. 20,00

Ses dernières publications commentées :
Cosmoz
Madman Bovary

Sur le même thème

Aucun commentaire pour ce contenu.