Le Grand Sud, un parfum d'aventures signé A.D.G.

grand sud    A.D.G. (pour Alain Dreux Gallou, pseudonyme d’Alain Fournier) fut à l’instar de Frédéric H. Fajardie un des grands auteurs du roman noir des années 1970. Et comme Fajardie avec Les Foulards rouges et Le Voleur de vent, il s’est essayé avec brio au roman d’aventures historique avec Le Grand Sud, fresque épique retraçant le parcours d’une poignée de forçats déportés au bagne de l’île de Nou, face à Nouméa, en Nouvelle-Calédonie. Tous les ingrédients du bovarysme sont là : l’histoire de la Nouvelle-Calédonie française et du bagne, l’exotisme, l’aventure, l’amour, l’amitié, l’érotisme. Chacun des personnages de ce roman choral est campé avec justesse et crédibilité. Le cocktail final en est à la fois équilibré et détonant !


Quand Lobeau, vrai-faux dandy russe et véritable faux-monnayeur, Lizidore, jeune paysan tourangeau et braconnier, et Le Clairon, militaire pour le moins indiscipliné, débarquent après six mois de mer sur l’île de Nou, ils font connaissance avec les réjouissances du bagne et ses usages, de la hiérarchie établie au sein même de la chiourme aux punitions, du classique fouet à la crapaudine délicatement tortionnaire… Leur rivalité avec les forçats Massé et Buisson-la-Teigne, l’acharnement du gardien-chef Mattéi, la soif de liberté les poussent à tenter une évasion rocambolesque vers l’Australie, risquant les cannibales, les typhons, le naufrage… Voilà le début de l’aventure de ces antihéros magnifiques que nous suivons sur une quinzaine d’années.


Premier roman d’aventures signé A.D.G., Le Grand Sud en est, aussi et hélas, le dernier. Ce roman en appelle pourtant d’autres, ce que la vie et la maladie ne rendront pas possible. A.D.G. se joue avec délices des niveaux de langages, jonglant habilement avec le sabir administratif et l’argot des fortif’, sautant allègrement du jargon militaire au discours vindicatif et militant des communards déportés. Tout le roman est porté par le flot de l’Histoire et les vagues des histoires, retraçant quinze ans de la grande et de la petite histoire de la présence française en Nouvelle-Calédonie.


Philippe Rubempré

A.D.G., Le Grand Sud, J.C. Lattès, 1987, 545 pages, prix selon bouquiniste.

Sur le même thème

Aucun commentaire pour ce contenu.