Pathfinder, tome 1 - La montée des Eaux Troubles

Il y a quelque chose de pourri à Pointe-Sable, petit village côtier du royaume de Varisie : les gobelins, d'ordinaire plutôt calmes et discrets, attaquent les voyageurs, se rassemblent en bandes. Au cours une escarmouche, Valeros le guerrier, Merisiel la voleuse et Seoni la magicienne découvrent d'étranges marques de mutations sur les cadavres des gobelins. De quoi inquiéter les autorités du village qui engagent nos aventuriers pour mener l'enquête…


Pathfinder est l'adaptation en comic book du jeu de rôle homonyme. « Ne pas connaître le jeu de rôle de nos jours, c'est comme être passé à côté du rock'n roll dans les années soixante », disait Pierre Rosenthal, un auteur du (petit) monde du jeu. Aussi je vous invite à découvrir rapidement ce qu'est le jeu de rôle via le site de la fédération française. Et si vous avez déjà connu les joies de lancer quelques dés aux formes bizarres jusqu'au bout de la nuit, vous pouvez poursuivre votre lecture.


Dans la préface, les auteurs nous racontent l'origine de cet album. Les personnages principaux existaient déjà dans le livre de règle du jeu, mais ce n'était que des dessins destinés à illustrer des règles. Sauf que le design de ces personnages a intrigué les lecteurs, qui ont donc cherché à en savoir un peu plus sur ces étrangers héros. Et donc le comic book de sortir pour assouvir le désir des amateurs de jeux.


J'ai beaucoup aimer retrouver l'ambiance qui règne autours des tables de jeu de rôle. Les stéréotypes abondent dans cette histoire, mais je dirais que c'est évidemment fait exprès, le but étant de délibérément jouer de ces stéréotypes. Il y a donc bien dans le groupe d'aventuriers un guerrier, un magicien, un nain et un voleur, comme au bon vieux temps de Donjons & Dragons (D&D). Jim Zub le scénariste s'y entend pour capter l'essence d'une bonne partie de jeu, que ce soit lorsque les personnages combattent des gobelins, l'arrivée à l'auberge, ou bien l'embauche des personnages et le début de l'aventure. Ce comic book m'a fait l'effet d'une bonne vieille paire de pantoufles qu'on a oubliées et qu'on retrouve par mégarde : au début on se demande si elles vont encore nous aller, et puis une fois dedans on se demande pourquoi on les avait délaissées tant on est bien dedans.


Le seul petit bémol, ce premier tome ne compile que les deux premiers épisodes d'une saga qui en comporte six. Si bien qu'une fois l'univers et les personnages présentés, on referme l'album avec le sentiment que l'histoire a tout juste eu le temps de démarrer, que nous ne sommes pas vraiment entrés dans le vif du sujet. Heureusement, le tome deux est déjà prévu pour septembre prochain.


Un mot sur les dessins d'Andrew Huerta. Son style me rappelle beaucoup Joe Madureira et sa puissance graphique. Sauf que le coup de crayon d'Huerta est plus brouillon, un peu plus brut. L'édition en grand format choisie par Glénat augmente d'ailleurs cette impression de puissance sauvage générale. En parlant de sauvagerie, Huerta aime les gerbes de sang et la violence. Un choix heureux même si d'un autre côté on perd les jolies enluminures en bord de page de la version originale.


Ce premier tome de Pathfinder est une bonne surprise, dans les limites du genre. Si j'étais un peu sceptique à l'idée de lire une adaptation d'un univers de jeu de rôle, j'ai retrouvé pas mal de bonnes sensations. Si vous avez comme moi pratiqué D&D, ou bien si vous êtes adeptes de jeux en ligne type World of Warcraft, voire un amateur d'heroic fantasy, Pathfinder devrait vous parler et vous plaire. Les lecteurs néophytes y découvriront une introduction en douceur à ces univers fantastiques et ludiques.



Jim Zub (scénario) et Andrew Huerta (dessins)

Pathfinder, tome 1 - La montée des Eaux Troubles

Cet album compile les épisodes 01 à 02 de la série Pathfinder : Dark Waters publiée aux USA par Dynamite Entertainment.

Édité en France par Glénat (17 juin 2015)

Collection Grafica

64 pages

14,95 euros

ISBN : 9782344008645

Aucun commentaire pour ce contenu.