Valérie Tong Cuong, L’Atelier des miracles : Seconde chance

Ils n’avaient rien demandé à la vie, surtout pas qu’elle se joue d’eux. Qui aurait pu prévoir que Mariette s’emballerait au point de pousser l’un de ses élèves dans l’escalier. Ou que l’appartement de Milly prendrait feu une nouvelle fois ? Qu’un voyou règlerait son compte à Monsieur Mike et le laisserait au seuil de la mort ?

 

La seconde chance existe, ce n’est pas une promesse imaginaire. L’atelier des miracles offre un nouveau départ. Comme si le Bon Dieu était passé par là et avait effacé d’un coup sec les ennuis qui pourrissent l’existence. Mariette, Milly et Monsieur Mike n’y croyaient pas une seconde. Le Bon Dieu s’est présenté, il s’appelait Jean Hart. Mais la rétribution est parfois plus vivre que le don de soi, rien n’est gratuit ici-bas même pas l’amour.

 

Un roman sur les relations improbables qui se transforment en formidable amitié et donnent la force de se relever.

 

Très joli message d’espoir de Valérie Tong Cuong, comme une bouffée de fraicheur dans une rentrée assez terne.

 

Stéphanie des Horts

 

Valérie Tong Cuong, L’Atelier des miracles, JC Lattes, janvier 2013, 264 pages, 17 € 

Sur le même thème

Aucun commentaire pour ce contenu.