Quelques contrariétés...

Quelqu’un vous a contrarié ces derniers temps ? Vous pouvez tout me raconter… 
Quand le grand chirurgien cardiaque, le Paganini del cuore pose la question au narrateur, il n’est pas vraiment en état de répondre. Il vient d’être foudroyé par une crise cardiaque sur un terrain de tennis et en effet, les ennuis ne manquent pas. Son fils Raphaël vient de lui briser le cœur en publiant un livre dont lui – et quelques autres célébrités de Saint-Germain-des-Prés – ne sort pas grandi. Il est dévasté par son portrait, celui d’un dandy un peu lâche, un peu vain.

Allongé sur son lit, en attente de l’opération qui lui sauvera peut-être la vie, il dresse la liste des dix choses qu’il aurait dû réussir et fera s’il survit. Écrire un livre qui durera plus longtemps qu’une voiture ou un chien ; Me prouver à moi-même, au moins une fois que je suis courageux ; demander à ceux que j’ai aimés avec négligence de me pardonner...

Sous les sunlights opératoires, il revoit, sa mère qui lisait Zola dans ses derniers instants.  À son réveil, la morphine qui soulage son supplice irréel le plonge dans un état second, il se souvient de  Violante qu’il a tant aimée et a ravagé sa vie, se voit jouer au tennis avec Proust, qui ne connait pas Modiano.
Bernard, un ami de retour du Kurdistan lui rend visite… 

Dans ce livre très personnel, Jean-Paul Enthoven, au bord de l’abîme parvient à faire rire avec sa description du grand ponte qu’il surnomme Tom Hanks, fasciné par les scènes assez crues de son dernier roman, Blanche ou encore la truculente description du grand acteur qui est opéré en même temps que lui.  

Plus grave, il se souvient dans des pages magnifiques du paradis perdu de l’Algérie de son enfance, de la violence de son père qui a failli tuer un jeune berger arabe. Un père qui aurait pu inspirer l’Étranger, puisque dans cet outremer, un colon n’est jamais condamné à mort pour avoir tué un Arabe.

Les raisons du cœur est le roman sensible et touchant d’un auteur qui a vu la mort de près. Différent, plus sombre, plus profond que ses précédents. Il est celui d’un homme qui a vécu quelque-chose de décisif dont il a retiré l’écho littéraire.

Brigit Bontour

Jean-Paul Enthoven, Les raisons du cœur, Grasset, octobre 2021, 200 p.-, 19 €

Sur le même thème

Aucun commentaire pour ce contenu.