Pierre Lemaitre, Rosy & John : quatrième volet des aventures de Camille Verhoeven

Une bombe explose à Paris, pulvérisant un échafaudage. Immédiatement la police pense à un attentat terroriste. Il n’en est rien. Le responsable, un jeune homme John Garnier qui a filmé la scène a récupéré des obus datant de la Grande Guerre et affirme qu’il a placé six bombes dans six écoles maternelles.

Celles-ci – exploseront au rythme de une par jour  si sa mère, meurtrière de sa petite amie et emprisonnée n’est pas libérée. Il demande en outre la possibilité de s’enfuir avec elle en Australie avec cinq millions d’euros.


Côté autorité, c’est le branle-bas de combat : deux millions d’enfants sont menacés, des millions d’adultes pourraient être terrorisés si John Garnier qui s’est rendu ne coopère pas.

Avec ce suspens impeccable, Pierre Lemaitre livre le quatrième volet des aventures de Camille Verhoeven, le policier de un mètre quarante cinq, déjà héros de Travail soigné, Alex et sacrifices, trois  de  ses précédents romans qui bien avant Au revoir là-haut, Goncourt 2013 l’avaient fait reconnaître comme un écrivain majeur .


Acharné, pugnace, Verhoeven mettra tout en œuvre pour résoudre  l’énigme avec célérité, et ce malgré la personnalité confuse du suspect.


Ecrit durant le travail de Haut revoir là-haut, Rosy & John reprend les thématiques chères à Lemaitre : la fragilité des démocraties, l’engrenage fatal et absurde de la violence, l’impuissance des hommes face à la folie d’un seul désespéré.

Court, resserré,  plein d’une ironie  au second degré,  profondément humain, le rythme de ce roman de 140 pages est d’une rare efficacité.


Brigit Bontour


Pierre Lemaitre, Rosy et JohnLe Livre de poche, mai 2014, 144 pages, 5,90 €

Sur le même thème

Aucun commentaire pour ce contenu.