Le Design book, notre histoire par les objets

C'est une véritable histoire du siècle que nous propose l'étonnant Design Book. Cinq cents objets du quotidien, la plupart tellement présent qu'on en oublierait qu'un jour ils ont été inventés, et autant de petites histoires de la modernité.

Classé chronologiquement, chaque objet est présenté avec sa date de création et son créateur, et bénéficie d'une petite notice qui explique en quoi il a révolutionné le monde. Des ciseaux de ménage (1663) au ventilateur Dyson (2009), des objets aussi simple et géniaux que tire-bouchon à double levier (1928), la canette à languette détachable (1962), le couteau Opinel (1890), le trombone (1899), tous ces objets ont été inventés pour répondre à un besoin d'une grande simplicité et leur génie fait qu'ils sont toujours actuels, qu'ils sont intemporels. C'est une véritable histoire des progrès du quotidien qui passe par les formes, les matières, les fonctionnalités des objets le plus usuels.



Outre les objets du quotidien (dont un nombre incroyable de chaises, mais aussi des couverts, des meubles, des montres, etc.), certains objets sont là pour leur valeur symbolique, comme le stylo Montblanc Meisterstüch 149 (1924), les fauteuils Chesterfeld (1912), le stylo Bic (1950), l'ordinateur Imac G5 (2004) ou l'Iphone (2007) d'Apple,  autant d'objet qui ont imposé leurs formes et avec elles de nouvelles normes, de nouvelles  règles. 

A feuilleter ce Desing book, un véritable Bible des objets intemporels où se croisent les plus grands créateurs (Le Corbusier, Marcel Bruer, Castiglioni ou Philippe Stark), on comprend que le design n'est pas la science de l'aspect des choses, mais celle par laquelle les choses les plus utiles trouvent leurs plus belles expressions. 

Loïc Di Stefano

Le Design book, 512 pages, 500 illustrations couleur, octobre 2013, 16,95 eur

Sur le même thème

1 commentaire

Intéressant! Le design des objets, comme d'ailleurs celui des marques, est devenu un élément de la culture  générale incontournable ( de nombreuses applis de smartphone sont des quizz sur le sujet), et , en effet nombre de ces objets sont devenus des mythes  ou des symboles qui "parlent" à la planète entière.
Les Porsche/Ferrari sont  devenues d'universels symboles de richesse, la bouteille de Coca cola est illustre l'impérialisme américain, le petit livre rouge  symbolise le maoisme, l'iphone est le symbole de la modernité, l'ipad celui de la  branchitude, etc....  Par contre, autant les inventions du ciseau de ménage , de l'écrase purée, de la conserve métallique, de la télé ou celui des lunettes ont réellement changé le monde, autant l'invention d'un ennième tire-bouchon ultra- design par Stark ou l'invention d'un aspirateur sans sac restent très très anecdotiques.
 
Je trouve que ce qui est intéressant, au delà du plaisir tactile , visuel ou fonctionnel quI fait que ces objets sont attachants et addictifs, c'est leur destin, parfois surprenant : nul ne pouvait prévoir  par exemple, que le polo Lacoste, symbole de luxe et de sport, deviendrait , au grand dam de la marque, un élément de reconnaissance des tribus des quartiers sensibles dans les années 90. ou que la boite de Banania deviendrait symbole du racisme.
Ce catalogue d'objets qui se voit comme un répertoire de la modernité serait donc plutôt  en fait un dictionnaire des symboles et des modes , ce qui le rend en fait beaucoup plus intéressant...
 A découvrir, donc..