Bruno Krebs : lignes de fuite

Bruno Krebs : lignes de fuite

Dans Les prairies d’asphodèles,  les dessins de Christine Guinamand font écho aux recueils en deux moments de Bruno Krebs. Elégie et onirisme s’y fondent dans une poésie bucolique et descriptive propre à un lamento que le radicalisme de l’écriture... Lire la suite

Bruno Krebs le burlesque

Bruno Krebs le burlesque

Après L’Ile blanche et Dans les prai­ries d’asphodèle s, Bruno Krebs mène un peu plus loin ses che­mins d’élé­gie et d’oni­risme voire d’orphisme. Avec  une bonne couche d’humour, les pos­sibles lamen­tos se gau­chisent en une poé­sie buco­lique et... Lire la suite

Elastique Styx : Bruno Krebs

Elastique Styx : Bruno Krebs

Avec Bruno Krebs et son nouveau narrateur qui nous entraine de Brighton aux quatre coins du monde la folie rit der­rière son masque, les plombs pètent ou fondent là où un Pont des Sou­pirs déplacé tente de relier le réel à l’imaginaire. Mais rien... Lire la suite

Bruno Krebs : faire bouger le temps

Bruno Krebs : faire bouger le temps

  Bruno Krebs et Cristine Guinamand ne pouvaient que se rencontrer artistiquement. Les deux œuvres se répondent de manière imprévue puisque l'écriture devient physique et la représentation de la nature, chez l'artiste, abstractive. Le texte se... Lire la suite

Bruno Krebs entre kiosques et manèges

Bruno Krebs entre kiosques et manèges

Pressé par le temps Bruno Krebs ose des diagonales poétiques du fou. Il n’attend pas que l’écriture s’engendre au seuil de l’absence. Chaque mot s’engage, se parodie (au besoin) pour trouver là un sens même dans des voies qui n’en ont guère sur une... Lire la suite