Suivre ce groupe
Charles Baudelaire
Charles Baudelaire (1821-1867), poète auteur des Fleurs du Mal, traducteur d'Edgar Poe et critique. 

Charles Baudelaire : Biographie

il y a 52 mois Suivre (1) · Utile  (1) · Commenter

Chronologie synthétique de la vie et l'œuvre de Charles Baudelaire (1821-1867). Considéré aujourd’hui comme l’un des plus grands poètes français, Charles Baudelaire était quasi inconnu de ses contemporains, jusqu’au procès des Fleurs du Mal, son œuvre maîtresse longtemps censurée. "Le dernier des romantiques et le premier des modernes" échappe aux classifications : il relève à la fois du parnassianisme, du romantisme et du symbolisme. Fin critique, dandy usé par l’alcool, les excès et les problèmes d’argent, il disparaît prématurément à 47 ans.

 


 

1821 – Naissance à Paris le 9 avril de Charles-Pierre Baudelaire, fils de Joseph-François Baudelaire, né en 1759, et de Caroline Archenbaut-Dufaÿs, née en 1793.

 

1827 – Décès de son père le 10 février.

 

1828 – Remariage de sa mère le 8 novembre avec Jacques Aupick, chef de bataillon. Le futur poète ne s’entendra jamais avec cet homme étroit d’esprit. Sentiment d’abandon.

 

1832 – Les Aupick s’installent à Lyon. Baudelaire est pensionnaire au collège royal de Lyon.

 

1836 – Retour à Paris. Baudelaire entre le 1er mars au Collège Louis-le-Grand.

 

1837 – Deuxième prix de vers latins au concours général, il est en seconde.

 

1839 – Renvoyé du collège pour n’avoir pas voulu dénoncer un camarade. Le 12 août, il obtient son baccalauréat qu'il a passé à Saint-Louis.

 

1840 – S’inscrit à l’école de droit, mais préfère mener une vie de dandy au Quartier Latin. Son rêve : devenir poète. Rencontres avec Gustave le Vavasseur et Ernest Prarond, mais aussi Édouard Ourliac, Gérard de Nerval et Honoré de Balzac. Il créé avec des amis un groupe baptisé « École normande » où ils écrivent des poèmes et chansons. Liaison avec Sarah, une prostituée surnommée Louchette.

 

1841 – Aupick obtient du conseil de famille que Baudelaire soit éloigné de Paris : il s’embarque en juin, sur le Paquebot des Mers du Sud, direction les Indes. Il s'arrêtera finalement à l'île Maurice. Sept mois après, Baudelaire met fin à cet exil.

 

1842 – Majeur, Baudelaire peut prendre possession le 9 avril de l'héritage paternel. Il dépense sans compter. Il fait la connaissance de l’actrice mulâtresse Jeanne Duval au théâtre de la Porte Saint-Antoine, se lie d'amitié avec Felix Tournachon Nadar, rencontreThéophile Gautier et de Théodore de Banville.

 

1843 – Installation à l'hôtel Pimodan (aujourd'hui Hôtel de Lauzun), dans l'île de Saint Louis, au 17 quai d'Anjou. C'est là que se réunit le Club des haschischins auquel il participe. Il y rencontre Apollonie Sabatier, future « Présidente ».

 

1844 – Pour avoir dilapidé une très grosse partie de son héritage, Baudelaire est mis sous tutelle par le conseil de famille. Il ne recevra qu'une rente mensuelle délivrée par Narcisse Désiré Ancelle, notaire à Neuilly, désigné comme conseil judiciaire de ses biens à partir du 21 septembre.

 

1845 – Pour vivre, Baudelaire se lance dans la critique d'art et le journalisme. Il publie en avril le Salon de 1845 sous le nom de Baudelaire-Dufäys. Tentative de suicide d’un coup de couteau le 30 juin.

 

1846 – Publie Salon de 1846, rencontre Charles Asselineau (qui deviendra l’un de ses plus fidèles amis) qui lui fait découvrir l’œuvre d’Edgar Allan Poe.

 

1847 – Il rencontre l’actrice Marie Daubrun.

 

1848 – Baudelaire participe aux journées révolutionnaires de février et va même jusqu'à monter sur les barricades. Il collabore au journal révolutionnaire le. Il publie le 15 juillet sa première traduction d'Edgar Poe.

 

1849 – Mort d'Edgar Allan Poe le 7 octobre. Baudelaire l'avait rencontré quelques mois auparavant.

 

1850 – Il loge avec Jeanne à Neuilly.

 

1851 – Publication en revues de plusieurs poèmes des futures Fleurs du mal. Il envisage de les regrouper en recueil.

 

1852 – Baudelaire commence à adresser anonymement des poèmes à Mme Sabatier.

 

1855 – Publication de dix-huit poèmes des futures Fleurs du mal. Amitié avec Jules Barbey d’Aurevilly.

 

1856 – Publication de sa traduction des Histoires extraordinaires d'Edgar Poe chez l’éditeur Michel Lévy. Séparation d’avec Jeanne Duval, « obstacle » à son bonheur. Il s’installe avec Marie Daubrun.

 

1857 – Mort du Général Aupick. En juin, Publication le 25 juin des Fleurs du mal chez Poulet-Malassis et De Broise. Le 20 août, le procureur Pinard demande la condamnation du recueil de poèmes au cours du procès devant la 6e chambre criminelle. Malgré l'appui de Sainte-Beuve et de Barbey d'Aurevilly, Baudelaire et son éditeur sont condamnés. Six poèmes devront également être retirés du recueil. Le 30 août, la « Présidente » se donne à lui.

 

1858 – Baudelaire retourne habiter chez Jeanne Duval.

 

1959 Plusieurs séjours à Honfleur auprès de sa mère avec laquelle il s’est ré » concilié. Jeanne Duval tombe gravement malade.

 

1860 – Publication des Paradis artificiels. Dégradation de son état de santé.

 

1861 – Le 24 mai, Baudelaire cède à ses éditeurs le droit de reproduction exclusif de ses œuvres littéraires parues ou à paraître, ainsi que de ses traductions d’Edgar Allan Poe. L'édition de 1861 des Fleurs du Mal est la seconde et la dernière édition publiée de son vivant. Baudelaire ajoute 32 poèmes et procède à des corrections et des réagencements. Les poèmes interdits n’y figurent pas.

 

1862 – Baudelaire est candidat au fauteuil de Scribe à l'Académie française. Il est parrainé par Sainte-Beuve et Vigny, mais finalement se désistera. Par la suite il renoncera à se présenter au fauteuil de Lacordaire.

 

1864 – Couvert de dettes, usé par la drogue et la maladie, Baudelaire quitte Paris le 24 avril et s’installe à Bruxelles, à l'Hôtel du Grand Miroir. Tournée de conférences en Belgique où il espère négocier la vente de ses œuvres. Très vite ce pays lui devient insupportable. Il multiplie les notes destinées à un pamphlet au titre provisoire de Pauvre Belgique. Atteint par la syphilis (depuis 1840 et ses liaisons avec des prostituées ?), il a de plus en plus recours à la drogue. Il prend également des notes pour une autobiographie (Mon cœur mis à nu). Parution des premiers poèmes du Spleen de Paris dans Le Figaro.

 

1865 – Nombreux malaises. Il se soigne à l’opium et à la quinine.

 

1866 – En février, Auguste Poulet-Malassis, réfugié en Belgique après une condamnation à de la prison pour dettes, publie sous le titre Les Épaves vingt-trois poèmes de Baudelaire, dont les six pièces condamnées. Il sera condamné le 6 mai 1868 par le tribunal correctionnel de Lille. Chute du poète le 15 mars dans l'église Saint-Loup de Namur avec perte de connaissance. Il est hospitalisé à Bruxelles, victime à la fois d'hémiplégie et d'aphasie. Sa mère est près de lui. En juillet, elle le ramène à Paris en chemin de fer. Il est admis dans une maison de santé près de l’étoile où ses amis lui rendent visite. Auguste Poulet-Malassis, réfugié en Belgique pour dettes, y publie sous le titre Les Épaves, vingt-trois poèmes de Baudelaire, dont les six interdits. Il sera condamné en 1868.

 

1867 – Baudelaire meurt le 31 août vers 11 heures du matin, à quarante-six ans. Il est inhumé le 2 septembre au cimetière Montparnasse.

 

1868 – L’édition posthume des Fleurs du mal comprend 151 poèmes, mais ne reprend pas les poèmes condamnés. Ils seront publiés en 1869, ainsi que ceux du recueil Les Épaves, à Bruxelles dans un Complément aux Fleurs du mal de Charles Baudelaire.

 

1946 - À la demande de la Société des gens de lettres, la loi du 25 septembre met en place une procédure de révision des condamnations pour outrage aux bonnes mœurs commis par la voie du livre. Elle décide la même année de demander la révision pour Les Fleurs du Mal.

 

1949 – Le 31 mai, Charles Baudelaire et ses éditeurs sont réhabilités par la cour de cassation : la censure est levée.

 

Joseph Vebret


> Lire l'analyse des Fleurs du mal

il y a 52 mois Suivre (1) · Utile  (1) · Commenter
Le salon littéraire
à suivre sur le salon littéraire










● LE MEILLEUR DES LIVRES

La sélection d'Annick Geille des meilleurs livres de la période avec des extraits exclusifs.





● LES RENCONTRES DU SALON
Retrouvez les interviews du Salon littéraire. 

 NE LISEZ PAS CES LIVRES !
Et si les écrivains eux-mêmes vous donnaient dix bonnes raisons de ne pas lire leurs livres !

biographies et résumés d'oeuvres
 BIOGRAPHIES D’AUTEURS
Panorama de la littérature de tous temps et de tous pays. Biographies d'auteurs.

 RÉSUMÉS D’ŒUVRES
Résumés et analyses des grandes œuvres de la littérature classique et moderne.

retrouvez nous aussi sur