Caroline Lamarche, Enfin mort : l’Ère du Verso

Caroline Lamarche, Enfin mort : l’Ère du Verso

Tout reste à écrire. Voilà pourquoi la littérature est, à quiconque s’y risque, un soulèvement à l’arraché. Une entreprise d’Atlas et de Sisyphe à la fois. Un sempiternel retour « d’ahan / [...] vers d’autres nébuleuses », comme il est dit quelque... Lire la suite