"Chaussette", conte tendre sur les choses qui marquent nos vies

Merlin, le petit narrateur de ce récit très tendre, a une mamie comme voisine. C'est Josette, prononcé "Chaussette" pour lui, qui vit avec  Dagobert, son chien corgi. Les deux inséparables traversent la ville chaque matin et suivent un parcours immuable, qui passe par le parc pour un peu de lecture, par le boucher à l'ouverture de sa boutique, par la maison de la presse... Mais un jour, Merlin, sans vraiment le comprendre, se rend compte que quelque chose ne va pas, et si Chaussette fait son tour, ce jour-là elle l'intrigue. Alors il la suit, et découvre qu'elle vole des choses ! Il la retrouve chez elle, sous un arbres, en train de faire de tous ces objets un autel sous lequel repose Dagobert...

 

Un conte construit pour aboutir à l'expression populaire "laisser tomber comme une vieille chaussette", et qui fonctionne merveilleusement bien. Comme une parabole de l'importance des petites choses qui marquent la vie, comme toutes ces choses que Chaussette a volées juste pour se souvenir des promenades quotidiennes avec Dagobert.

 

Les dessins d'Anne Montel sont tendres et naïfs, aux belles couleurs, et portent le conte avec douceur et beauté.

 

 

Loïc Di Stefano

 

Loïc Clément (scénario) et Anne Montel (dessin), Chaussette, Delcourt, avril 2017,  32 pages, 10,95 eur

 

 

Sur le même thème

Aucun commentaire pour ce contenu.