Les particules élémentaires : Houellebecq magnifié par une adaptation dynamique et incisive.

Dans le noir, il y a quelques Lumières de LED disséminées tout autour de la scène, anticipation futuriste d’un contrôle omniprésent. Après une profération métaphysique qu’une voix candide larmoie dans le noir, on assiste à une présentation des personnages. Il s’agit des derniers moments de l’odyssée humaine, racontée à travers la misère affective de deux frères aux caractères antinomiques. Quelques marches ourlent le plateau recouvert par une pelouse ; les acteurs gravissent ou descendent cette petite estrade surélevée sur laquelle sont installés des éléments de mobiliers, des instruments de musique ; ces lieux serviront à présenter l’une ou l’autre scène, par exemple en sollicitant la vidéo. Cet entour de la scène est encore utilisé comme coulisses ou se changent les intervenants ou comme premier rang de spectateurs, les comédiens ne participant pas à l’action siégeant là le plus souvent impassibles.

 

L’ensemble est présenté comme un show, empruntant avec acuité aux images noir et blanc des années 1970, aux soirées ados un peu improvisées. Le fait que les personnages s’habillent, se déshabillent, terminant en sous-vêtements blancs, souligne leur fragilité ; leur plasticité procède de la soumission à une époque, à ses circonstances et aléas. L’élaboration musicale de Guillaume Bachelé accompagne avec efficacité le propos ; elle en souligne la poésie la cruauté ; elle est constituée de rifs de guitare et d’accords de basse lancinants et prenants. Bien sûr il y a de la tendresse dans l’œuvre : pour l’humanité, pour ses affections et notamment la principale. Face au néant, ne subsiste que l’amour : même éphémère, la promesse de durer fait date. Les interprètes savent à la fois se détacher de la personnalité qu’ils incarnent et épouser ses métamorphoses avec simplicité et allégresse.

 

Julien Gosselin restitue magistralement le discours juste, implacable et sardonique de Houellebecq. Il en montre l’objectivité, l’acidité, en rend visible la martiale incisivité. Le metteur en scène a parfaitement compris le roman, dont il livre une version fidèle, polarisée par la fameuse loi d’interaction sociale : l’avènement de l’égalité de droit rend plus manifeste la croissance naturelle des inégalités de fait. La transparence et l’évidence de nos sociétés exprime cruellement la foncière inégalité des êtres. Une magnifique et fidèle adaptation du roman majeur de Houellebecq : le metteur en scène a su le lire, le transcrire, en rendre la tension et l’ironie, le mettre en perspective de façon originale. C’est essentiel, porteur, enthousiasmant ; seuls les réfractaires au romancier y trouveront à redire. Le travail du collectif est irréprochable, décisif et incontestablement accompli.

 

Christophe Giolito

 

Les particules élémentaires de Michel Houellebecq, mise en scène Julien Gosselin, Cie ‘Si vous pouviez lécher mon cœur’

Avec Guillaume Bachelé, Joseph Drouet, Denis Eyriey, Antoine Ferron, Noémie Gantier, Alexandre Lecroc, Marine De Missolz, Caroline Mounier, Victoria Quesnel et Tiphaine Raffier

 

Adaptation et scénographie Julien Gosselin ; création musicale Guillaume Bachelé ; vidéo Pierre Martin ; son Julien Feryn ; lumière Nicolas Joubert ; costumes Caroline Tavernier.

A l’Odéon-Théâtre de l'Europe, Ateliers Berthier, 1 rue André Suarès Paris 17e (angle du boulevard Berthier) Métro (ligne 13) et RER C Porte de Clichy,

Du 9 octobre au 14 novembre 2014

Horaires du mardi au samedi à 19h30, dimanche à 15h relâche le lundi

Location 01 44 85 40 40 / www.theatre-odeon.eu

 

Production Si vous pouviez lécher mon cœur coproduction Théâtre du Nord, Théâtre national Lille Tourcoing Région Nord-Pas-de-Calais, Festival d'Avignon, Le Phénix - Scène nationale de Valenciennes, La Rose des vents - Scène nationale Lille Métropole (Villeneuve d'Ascq), Théâtre de Vanves Scène conventionnée pour la danse, Le Mail - Scène Culturelle de Soissons

coréalisation Festival d'Automne à Paris

avec le soutien de la Drac Nord-Pas-de-Calais, de la Région Nord-Pas-de-Calais, de la SACD Beaumarchais, du Conseil général du Pas-de-Calais et de la Ville de Lille avec le Festival d'Automne à Paris

 

Certaines scènes de ce spectacle peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes, il est déconseillé au moins de 16 ans.

Si vous pouviez lécher mon cœur et Julien Gosselin sont associés au Théâtre national de Toulouse Midi-Pyrénées et au Phénix-Scène nationale de Valenciennes.

Créé le 8 juillet 2013 au Festival d'Avignon

 

Tournée 2014 / 2015 :

Le Quartz - Brest, les 18 et 19 novembre 2014 / Théâtre National de Bretagne - Rennes, les 21 et 22 novembre 2014 / Le Phénix - Valenciennes, les 25 et 26 novembre 2014 / La Filature - Mulhouse, les 28 et 29 novembre 2014 / Lieu Unique - Nantes, les 2 et 3 décembre 2014 / L'Espal - Le Mans, les 5 et 6 décembre 2014 / Théâtre d'Evreux (Festival Automne en Normandie), le 9 décembre 2014 / Le Préau - Vire, le 12 décembre 2014 / Centre Dramatique Régional de Tours, du 16 au 19 décembre 2014 / La Criée - Marseille, du 8 au 10 janvier 2015 / Théâtres en Dracénie - Draguignan, le 13 janvier 2015 / CNCDC - Châteauvallon, les 16 et 17 janvier 2015 / La Comédie Saint-Etienne, du 21 au 23 janvier 2015 / La Comédie - Valence, les 27 et 28 janvier 2015 / Château Rouge - Annemasse, le 31 janvier 2015 / Les Célestins - Lyon, du 3 au 7 février 2015 / Théâtre des 2 rives - Rouen, du 11 au 13 février 2015 / La Faïencerie - Creil, le 17 février 2015 / Théâtre de Cornouaille - Quimper, les 26 et 27 février 2015 / La Comédie - Clermont-Ferrand, du 4 au 6 mars 2015 / MC2 - Grenoble, du 10 au 21 mars 2015 / TNT - Toulouse, du 25 au 28 mars 2015 / Le Théâtre - Lorient, les 1 et 2 avril 2015 / CDN - Orléans, du 8 au 10 avril 2015 / TAP - Poitiers, les 13 et 14 avril 2015 / Le Moulin du Roc - Niort, le 17 avril 2015 / Nouveau Théâtre - Besançon, du 20 au 22 avril 2015 / Théâtre de Vidy Lausanne, les 29 et 30 avril, 1er mai 2015 / Espace Malraux - Chambery, les 5 et 6 mai 2015 / Bonlieu - Annecy, les 12 et 13 mai 2015 / Théâtre de l'Archipel - Perpignan, les 19 et 20 mai 2015 / NTA - Angers, les 26 et 27 mai 2015 / L'onde - Vélizy-Villacoublay, le 30 mai 2015 / Théâtre des 13 vents - Montpellier, du 15 au 19 juin 2015

Sur le même thème

Aucun commentaire pour ce contenu.