Les Noces macabres de Jean-François Coatmeur

Un jeune couple plein de fougue en région parisienne (Chris et Pascal). Un vieux ronchon à Brest. Un médecin au Mans. Un chirurgien suisse (Alain). Un politicien. Un lourd secret relie tout ce petit monde suite à événement tragique suite à la fête un peu trop arrosée pour fêter le diplôme de quatre jeunes médecins, il y a vingt cinq ans, et au cours de laquelle la fiancée (Nanou) d'un des carabins s'est jetée par la fenêtre... La fille de Nanou, Chris, n'apprendra les détails sordides qu'au décès de sa mère, qui lui confie tout un dossier de l'enquête qu'elle a menée depuis des années pour suivre le parcours des quatre médecins devenus chacun des notables... 

Décidée à venger sa mère, Chris ourdit un plan digne des Diaboliques de Barbey d'Aurelilly, même si en chemin elle doit risquer de perdre son grand amour. La vérité sortira, et sa mère sera vengée — mais vengée de quoi ? —, quels que soient les dommages collatéraux. 

Dans un récit qui rappelle très souvent L'Eté meurtrier, et qui ne convainc jamais vraiment le lecteur, Coatmeur tente d'instaurer une intrigue dont malheureusement les fils sont un peu grossiers et la substance éculée. On l'a connu plus inspiré.

Loïc Di Stefano

Jean-François Coatmeur, Les Noces macabres, Albin Michel, juin 2016, 218 pages, 15 eur 

See also

No comment available for this subject.