Georges-Olivier Châteaureynaud, Aucun été n’est éternel : Le bel été du chevalier Aymon

Georges-Olivier Châteaureynaud, Aucun été n’est éternel : Le bel été du chevalier Aymon

Aymon porte un nom de légende, mais il n’est, lorsque s’ouvre le roman, que le chevalier de sa propre petitesse. Il doit son patronyme, celui d’Aymon de Dordogne dont on chante la geste dans une chanson du XIIIe siècle, à des parents érudits,... Lire la suite

Georges-Olivier Châteaureynaud. Extrait de : Aucun été n’est éternel

Georges-Olivier Châteaureynaud. Extrait de : Aucun été n’est éternel

  EXTRAIT > Athènes Dans son innocence, Aymon n’avait pas soupçonné qu’on puisse être amants par intervalles. Cécile ne faisait que se prêter de temps à autre. Tant que ce n’était qu’à lui il n’en souffrait pas. Elle lui ouvrait quand ça lui chantait... Lire la suite

Georges-Olivier Châteaureynaud. Extrait de : Le Goût de l’ombre

Georges-Olivier Châteaureynaud. Extrait de : Le Goût de l’ombre

EXTRAIT >   Avec le recul, je me dis que j’aurais dû m’en douter. Je ne me sentais pas malade à proprement parler, mais tout de même, ces étourdissements continuels auraient dû m’alerter. Je perdais pied, un peu comme à la mer. Vous avancez dans... Lire la suite