Karine Tuil : comprendre un terroriste avant de décider ?

Karine Tuil : comprendre un terroriste avant de décider ?

Et de deux. Coup sur coup, c’est assez rare pour en parler. D’autant plus que j’ai toujours sur le grill plusieurs ouvrages, selon l’humeur du moment (Le testament de la fille morte , le Venises de Paul Morand et les Feuillets inédits de Proust)... Lire la suite

L'insouciance... le roman de ce début de siècle

L'insouciance... le roman de ce début de siècle

Parmi les ouvrages favoris des Prix littéraires, Karine Tuil figure en bonne place. Un choix parfaitement justifié tant l’auteur parvient à tenir son lecteur en haleine tout au long des 528 pages de L’Insouciance, faisant de cet ambitieux roman un... Lire la suite

Karine Tuil. Extrait de : L’Insouciance

Karine Tuil. Extrait de : L’Insouciance

EXTRAIT >   Ce n’est pas une décharge de chevrotine, ça ne vous tue pas, peut-être, mais ça déforme, ça détruit, lentement, froidement, comme une substance toxique et irradiante, mutant vers quoi ? Un être supérieur, cuirassé, stoïque, rien ne... Lire la suite

Karine Tuil, "L’insouciance"

Karine Tuil, "L’insouciance"

Dans son dixième roman très attendu, Karine Tuil met en scène trois couples, six destinées qui vont se rejoindre pour le pire sur fond de luttes de pouvoir et de recherche identitaire. François Vély, homme d’affaires dans le domaine des télécoms... Lire la suite

L’insouciance de Karine Tuil : Les nouvelles illusions perdues

L’insouciance de Karine Tuil : Les nouvelles illusions perdues

Ils sont trois héros, trois hommes aussi différents que possible. Il y a Romain Roller, militaire qui rentre d’Afghanistan, traumatisé par la guerre, Osman Diboula, ancien médiateur social devenu conseiller politique à l’Élysée et François Vély, homme... Lire la suite

L'invention de nos vies : la tragédie du non-dit identitaire.

L'invention de nos vies : la tragédie du non-dit identitaire.

Samir Tahar, jeune avocat musulman part s'installer à New York, un peu par hasard, un peu pour fuir la stigmatisation attachée aux jeunes français d'origine musulmane.  Pour trouver un travail, il est devenu Sam. Sam Tahar, un nom qui peut passer pour... Lire la suite

Karine Tuil. Extrait de : L’invention de nos vies

Karine Tuil. Extrait de : L’invention de nos vies

  EXTRAIT > Commencer par sa blessure, commencer par ça – dernier stigmate d’un caporalisme auquel Samir Tahar avait passé sa vie à se soustraire –, une entaille de trois centimètres au niveau du cou dont il avait tenté sans succès de faire... Lire la suite