Louis Savary : sauve qui peut la poésie

Louis Savary : sauve qui peut la poésie

Sous les derniers tercets et quatrains se révèle le goût indéracinable de Louis Savary pour la poésie aphoristique. La décision d'écrire ne se quitte pas. Néanmoins, au fil du temps, cette passion prend un sens particulier et désabusé.. Elle participe... Lire la suite

Savary tueur à gags

Savary tueur à gags

Craignant de pécher par orgueil Louis Savary se traite sans complaisance : « J'ai eu beaucoup de mal à éliminer en moi le singe savant » écrit-il à tord. Car ce singe en lui a toujours cultivé « le chant du signe ». Et aujourd’hui plus que jamais.... Lire la suite

Porcs épiques

Porcs épiques

                    Marin ou non, chacun vit dans un porc. Cela n’a rien épique mais ne manque pas de piquant. Le poète Louis Savary (fils de boucher) et Simon Baudhuin (végétalien toujours très vert) le prouvent jusque par la couleur de leur superbe... Lire la suite

Alphabets « plastiques » cryptés : Ferlinghetti et Savary

Alphabets « plastiques » cryptés : Ferlinghetti et Savary

Sortant l’art du simple registre de l’exquis, de la subtilité empreinte plus d’afféterie que de pertinence, Ferlinghetti et Savary nous ramènent à travers ce montage de leurs textes choisis vers quelque chose de plus essentiel puisqu’il ne s’agit plus... Lire la suite

Le cracheur de mots, entretien avec Louis Savary

Le cracheur de mots, entretien avec Louis Savary

Les livres de Savary sont du temps par le mouvement qu’ils induisent en leur effet de répétition ou plutôt de reprise. Leur schéma repose toujours sur le même principe : 100 pages déclinées en versets d’une longueur presque invariable. D’un livre à... Lire la suite