Ecrire une critique
La Cavalière : cette héroïne selon Nathalie Quintane

La Cavalière : cette héroïne selon Nathalie Quintane

Le titre du livre fait écho au nom même de l'héroïne :  Nelly Cavallero. Elle fut professeure de philo dans une ville de province au milieu des années 70. D'emblée elle est mal vue : Avec son air de dire "Je fais ce que je veux de mon cul ". On la... Lire la suite

Marguerite Duras : le film et son interdit

Marguerite Duras : le film et son interdit

Marguerite Duras n'a eu cesse de pousser plus  loin le cinéma afin de casser les images  qui feignent de montrer. Il s'agissait pour elle de dénoncer ce mensonge en des sortes de récits évidés de l'objet. Et ce au conditionnel passé – pas au futur... Lire la suite

Marie Darrieussecq rêveuse insomniaque

Marie Darrieussecq rêveuse insomniaque

Marie Darrieussecq a lutté plus de vingt ans de toutes ses forces contre l'insomnie. En vain. les somnifères, les rituels d'endormissement, l'alcool, la drogue sont demeurés inopérants. Il est vrai que question alcool l'auteure a préféré la qualité à... Lire la suite

Santiago H. Amirogena  : les exils sans royaume – ou si peu

Santiago H. Amirogena : les exils sans royaume – ou si peu

Santiago Amirogena défend une identité mouvante dans sa langue entreprise autobiographique. Tandis que Le Ghetto intérieur racontait le silence, de celui qui deviendrait le grand-père de l’auteur et qui émigra à Buenos Aires, Le Premier exil s’ouvre... Lire la suite

Marie de Quatrebarbes : repartir

Marie de Quatrebarbes : repartir

Marie de Quatrebarbes propose d'étranges instants revenants pour épuiser la douleur et ses inexorables reflets. Au croisement de sa mémoire  elle expose le temps en ce qui se voudrait de stellaires écart : Au bord parfois très pentu où je me penche,... Lire la suite

Claude Royet-Journoud et les corps simples

Claude Royet-Journoud et les corps simples

Toute l'œuvre de Claude Royet-Journoud  met le poème et les mots qui le composent dans leur ambiguïté, leur volatilité au centre de toute interrogation. Le texte place donc lectrice ou lecteur dans "la dramaturgie de ce qui vacille" et donc en notre... Lire la suite

Francis Scott Fitzgerald : fin de partie

Francis Scott Fitzgerald : fin de partie

Julie Wolkenstein propose une nouvelle traduction du roman le moins connu de Fitzgerald.  L'auteur évoque  la déchéance d’un jeune couple à  la veille de la Grande Guerre  et au début de la Prohibition.  Le romancier taille une rapière au monde. Tous... Lire la suite

Les jardins pas forcément d'Eden de Christian Prigent 

Les jardins pas forcément d'Eden de Christian Prigent 

Prigent poursuit ici l'épopée Chino. Une nouvelle fois son approche multiplie ce qui est essentiel dans l’œuvre : à savoir l'intrication – figure qui fait foisonner, proliférer les figures , écrit l'auteur. Ici, le jardin qui par essence cerne le... Lire la suite

Jean-Benoît Puech : préparatifs

Jean-Benoît Puech : préparatifs

Jean Benoit Puech propose ici un "document" : à savoir les matériaux autobiographiques bruts dont il s’est souvent inspiré dans les romans qu’il a écrits plus tard.  Il semblerait en conséquence que pourrait s'y démarquer l'imaginaire du réel. Mais ce... Lire la suite

Suzanne Doppelt : épreuve, exorcisme

Suzanne Doppelt : épreuve, exorcisme

Suzanne Doppelt  met le langage en variation continue.  Elle s’inspire ici du film en noir et blanc de Gian Franco Mingozzi, Tarantula, tourné en 1961 dans le Salento, au sud de l’Italie. En sa "fiction", au sein d'une petite ville des Pouilles, se... Lire la suite