Alfred de Musset, le théâtre comme miroir social

Alfred de Musset, le théâtre comme miroir social

« L’homme est un apprenti, la douleur est son maitre et nul ne se connaît tant qu’il n’a pas souffert ». Phrase connue, une des plus célèbres de Musset, tant de fois reprise comme un aphorisme devenu d’usage commun, ou mieux un proverbe, terme qui lui... Lire la suite

Boutheyna Bouslama : femme sans influence

Boutheyna Bouslama : femme sans influence

  Fashonista jusqu’au bout des ongles de pieds Boutheyna Bouslama n’en est pas moins féministe. Dans « Shoes » son obsession pour les chaussures lui servit de narration d’un achat transformé en rituel à fort potentiel émotionnel. Quatre textes... Lire la suite

Vivre & laisser mourir à Monte-Carlo

Vivre & laisser mourir à Monte-Carlo

Selon que vous serez puissant ou misérable… c’est toujours le plus faible que l’on punit quand on a la force de le faire rappelait Jean de La Fontaine dans "Les animaux malades de la peste ", et Peter Terrin s’en amuse en transposant ce principe dans... Lire la suite

Olivier Guez. Extrait de : La disparition de Josef Mengele

Olivier Guez. Extrait de : La disparition de Josef Mengele

EXTRAIT > 22. Toujours élégamment vêtu et d’humeur badine, Gregor jouit d’une bonne réputation au sein de la communauté allemande de Buenos Aire. Considéré comme une pointure intellectuelle, il ponctue ses phrases de citations de Fichte et de... Lire la suite

Véronique Bergen : de la voix au langage

Véronique Bergen : de la voix au langage

Véronique Begen sait que les mots, une langue, peuvent être des portes qui ouvrent vers des possibles. Encore faut-il les trouver. C’est pourquoi son récit réquisitionne par l’écriture la voix : celle d’une mère dont on entend la rythmique à la fois... Lire la suite

Emmanuel Macron : un incontestable personnage de roman selon Philippe Besson

Emmanuel Macron : un incontestable personnage de roman selon Philippe Besson

Que l’on aime ou non les livres de Philippe Besson , que l’on ait voté ou non pour Emmanuel Macron, que l’on adhère ou non à sa vision de l’avenir, on ne peut que tomber d’accord avec le premier quand il définit le second : Un personnage de roman .... Lire la suite

Jamais sans mon "Guide Hazan de l’art contemporain"

Jamais sans mon "Guide Hazan de l’art contemporain"

À l’heure de la Fiac (19-22 octobre 2017) où vous n'en croirez pas vos yeux un compagnon de voyage s'impose. Car déambuler au cœur de cette grande messe du (presque) n’importe quoi exposé sous couvert du label sacré Art contemporain n'est pas chose... Lire la suite

Paul Gauguin, dessinateur inspiré

Paul Gauguin, dessinateur inspiré

Entre 1886 et 1894, Gauguin effectue cinq séjours à Pont-Aven. Au total, trente-quatre mois de présence au cours desquels il révolutionne la peinture. Sa stature, son expérience, son indépendance d’esprit font de lui un maître pour les jeunes artistes... Lire la suite

Matulu, dépolluant culturel

Matulu, dépolluant culturel

De mars 1971 à janvier 1974, un ORNI – Objet Revuistique Non identifié – va revenir mensuellement perturber les radars qui balaient le paysage médiatique hexagonal. À ses commandes, un certain Michel Mourlet, cinéphile mac-mahonien selon la... Lire la suite

Marianna Rothen : indices et doutes

Marianna Rothen : indices et doutes

Dans Shadows in Paradise surgit des scènes de suspens d’un drame plus ou moins familial. Ce travail parle sans jamais de réponse à divers indices. Ne cherchant jamais les effets de chaleur ou de lumière, Marianna Rothen joue avant tout sur le jeu des... Lire la suite

Patrice Jean : L’Homme surnuméraire répond-t-il aux attentes du président Macron ?

Patrice Jean : L’Homme surnuméraire répond-t-il aux attentes du président Macron ?

Quand notre jeune président hors-sol parle des hommes « qui ne sont rien », le romancier Patrice Jean préfère, lui, écrire sur les hommes qui se sentent de trop ; et décrire leur trajectoire dans un livre dense, drôle, percutant, jouissif à force... Lire la suite

L’archipel des Solovski : Prilepine, le nouveau Dostoïevski

L’archipel des Solovski : Prilepine, le nouveau Dostoïevski

Le camp de Solovski fut le premier du genre, crée en 1923, dans les archipels éponymes, en mer Blanche, sous le régime soviétique dont certains salauds s’évertuent encore à nous faire croire que c’était le paradis, que le communisme, franchement,... Lire la suite

Jean Malouel, les riches heures de "celui qui peint bien"

Jean Malouel, les riches heures de "celui qui peint bien"

Dans un de ses ouvrages, l’historien d’art János Végh note que des tableaux des primitifs flamands, malgré la surcharge apparente, se dégage un discours essentiel fait de vérité et de justesse. En dépit de l’abondance des éléments décoratifs et de la... Lire la suite

Léo Barthe dans les lupins de garenne

Léo Barthe dans les lupins de garenne

Lorsqu’il se métamorphose en Léo Barthe, le poète Jacques Abeille devient le radiographe de l’amour selon des fréquences aux modulations érotiques. Les rebelles au bois dormant n’attendent pas cent ans pour s’envoyer en l’air car elles ont mieux à... Lire la suite

Le couple d'à côté : dans l'apocalypse d'un mariage parfait.

Le couple d'à côté : dans l'apocalypse d'un mariage parfait.

Anna et Marco forment un jeune couple WASP  à priori sans histoire. A peine contrarié par l’arrivée de son premier bébé, Cora, une petite fille adorable mais  qui pleure beaucoup, épuisant ses parents, surtout sa mère en proie à une déprime post... Lire la suite

Rubens et Gauguin, portraits croisés d’artistes

Rubens et Gauguin, portraits croisés d’artistes

Au moment où deux grandes expositions s’ouvrent à Paris, l’une sur Rubens , l’autre sur Gauguin , lire ou relire des textes oubliés les concernant au premier rang et qui semblent appartenir déjà à l’histoire est un plaisir à ne pas méconnaître. Des... Lire la suite

Agnès Mathieu-Daudé. Extrait de : L’ombre sur la lune

Agnès Mathieu-Daudé. Extrait de : L’ombre sur la lune

EXTRAIT > Attilio quitta la noce, ses stucs tartinés de dorure et ses brushings piqués de fleurs d’oranger à coller la nausée, tirant derrière lui la mariée sidérée, suivi de près par les hommes qui le suivaient toujours de près. Ils... Lire la suite

Portraits de cour au temps de Rubens

Portraits de cour au temps de Rubens

Presque partout en Europe et au même moment, l’art du portrait s’impose et sert l’affirmation de soi des rois et des grands de leur cour. En Angleterre avec Holbein, en Espagne avec Velázquez, en France avec Clouet, il atteint des sommets. Les... Lire la suite

Bernard Werber, Depuis l'au-delà : Alerte, vivant, rapide

Bernard Werber, Depuis l'au-delà : Alerte, vivant, rapide

Qui m’a tué ?  Telle est la question – fondamentale – que se pose le héros de Bernard Werber dans Depuis l’au- delà . En effet quand Gabriel Wells, un écrivain  se réveille un beau matin, Il n’a plus d’odorat, il ne ressent plus rien, ni le froid,... Lire la suite

Philip Fagan : belles de nuit

Philip Fagan : belles de nuit

Refusant toute théâtralisation outrancière, Philip Fagan sort de la nuit un monde mélancolique vu non par ceux qui en jouissent mais celles dont le travail est de vendre leur corps. Les portraits font penser au titre de Michaux de "Façon... Lire la suite