Les belles endormies : Florence Dussuyer

Les belles endormies : Florence Dussuyer

                    Si le sommeil est un état qui dit-on affecte les sens, Florence Dussuyer le présente à la vue tel un objet. Ou si l’on préfère elle en fait quelque chose du temps avec sa durée propre et son statut de réalité. Et ce... Lire la suite

L’érotisme particulier de Cendres Lavy

L’érotisme particulier de Cendres Lavy

Cendres Lavy articule son travail entre l’art et la philosophie. Le premier met en acte la seconde en cassant l’idéologie masculine dominante qui recouvre la majeure partie de l’art. Cendres Lavy la déplace et l’inverse. Sans renoncer au sacré de... Lire la suite

Herbert Huncke le coupable

Herbert Huncke le coupable

Herbert Huncke apparient au deuxième cercle des écrivains de la Beat-Generation. Il n’a jamais eu la reconnaissance de Burroughs et des messianiques beat. Il est pourtant aussi subversif, errant, allumé qu’eux : mais peut-être plus dans sa vie (et la... Lire la suite

D'une certain féminin de l'être : Anaïs Genot

D'une certain féminin de l'être : Anaïs Genot

Les lapines, chatttes ou oursonnes d’Anaïs Genot sont parfois des solitaires. Elles ne sont pas faites pour les narcisses ascètes ni pour les déviants sexuels sous blancs mentaux. Certes dans ces trois livres l’artiste est plus délurée que dans ses... Lire la suite

Ramuntcho Matta : à corps et à cri

Ramuntcho Matta : à corps et à cri

Avec Ramuntcho Matta (fils du peintre chilien) la langue comme la photographie (et ce qu’elles dévoilent) risquent la peine capitale. Les syllabes en émoi, les corps diversement harnachés finissent   par y ramener des épouses toute neuves   pour  ... Lire la suite

Marie-Laure Dagoit : Bagatelle pour un massage

Marie-Laure Dagoit : Bagatelle pour un massage

Ouvert au trouble, le ventre de l’homme ouvert au ciel  la question est moins : d'où vient ce qui s'écrit ? que la suivante : que fait le fait d'écrire   libère et fasse jouir ? Soudain  le fruit rose du mâle s’offre sur son bosquet à des rus dont... Lire la suite

Les mystères de Julie Salin

Les mystères de Julie Salin

Il existe un « flow » dans l’écriture de Julie Salin. Mais il est contrôlé et ne déborde jamais. Au contraire ; pour preuve   «L’étrange sentiment » où rien n’est dit. Ou presque. Afin de préserver le mystère, l’ambiguïté. Si dans certains des textes... Lire la suite

Laura Vazquez : tout ce que les images ne peuvent pas montrer

Laura Vazquez : tout ce que les images ne peuvent pas montrer

Pour Laura Vazquez l’écriture est la visiteuse en abîme, la marque d’une ouverture secrète, d’un passage étranger. A travers elle l’auteure pénètre le corps comme il est pénétré. Elle le montre au plus profond comme à même les lèvres, le plus loin... Lire la suite

Monstres vont - Patrick Jannin

Monstres vont - Patrick Jannin

Patrick Jannin est un polymorphe lucide. Il se définit - entre autres – de la manière suivante :   « Je n'ai pas fait dans le détail / J'ai fait dans l'angoisse plus rarement dans le bonheur / Mais je n'ai pas fait l'Everest ». Pourtant il y a dans... Lire la suite

Les corps empéchés de John Willie

Les corps empéchés de John Willie

 John Willie provoque des noces du plaisir et du masochisme. C'est vieux comme le monde. Mais encore faut-il renouveler les images exterminatrices de pensées et de passions - du moins certaines d'entres elles… La part du feu chez John Wilie est cachée... Lire la suite

Made in USA : Nicolas Mauriac

Made in USA : Nicolas Mauriac

Les textes fulgurants de Nicolas Mauriac proposent des voyages dans l’obscur. Ici à Los Angeles auprès d’un flic nommé Robert Mac Coy. Un Los Angeles nocturne : à Hollywood, pas très loin de son célèbre Boulevard - mais en retrait «  avec hurlements... Lire la suite

Un barbare à Frisco : Jack Micheline

Un barbare à Frisco : Jack Micheline

                          Le credo de Jack Micheline fut la riposte au monde qui s’effritait devant lui, à l’existence qu’il gaspillait de gré ou de force. Celui qui prit le nom de sa mère et le prénom de London pour se faire... Lire la suite

Les mains lasses de Jackson Pollock

Les mains lasses de Jackson Pollock

  Il est des artistes plus ailés que les autres même s’ils finissent écrasés par leur vol en des altitudes insensées. Avec un « rameau » et sans bouger la tête Pollock fut de ceux là. Il se déplaça sur ses toiles jusqu’à épuiser les possibilités par... Lire la suite

Tom le plaisantin ou un barbare en Asie

Tom le plaisantin ou un barbare en Asie

  Tom de Pékin se garde bien - ici tout au moins - d'élever la voix par ses dessins. "A prendre le Sumo" est farci de réserves. Sous forme d'"austérité" qu'il ne cultive pas toujours l'artiste propose l'implicite plus que l'explicite. Le corps gay... Lire la suite

Gregory Corso : quand le "flow" devient bombe

Gregory Corso : quand le "flow" devient bombe

                      Corso annonçait sans le savoir le rap, Wu Tang Clan et Eminem. Avec Burroughs, Kerouac, Ginsberg il fut un des « trois mousquetaires » (comme on le sait ils furent quatre) de la Beat Generation. Enfant abandonné de... Lire la suite

Marc Léonard le rêveur insomniaque

Marc Léonard le rêveur insomniaque

                    Au carrefour des oublis et de la mémoire (si infidèle) Marc Léonard réinvente les visages et le monde. Il trouve pour cela des solutions où tout ne concorde pas forcément. Parfois une horloge morose se remet en marche mais... Lire la suite

Marc Léonard le rêveur insomniaque

Marc Léonard le rêveur insomniaque

                    Au carrefour des oublis et de la mémoire (si infidèle) Marc Léonard réinvente les visages et le monde. Il trouve pour cela des solutions où tout ne concorde pas forcément. Parfois une horloge morose se remet en marche mais... Lire la suite

Le cours insensé de la race humaine : Aurélie Denis et Irina Rotaru

Le cours insensé de la race humaine : Aurélie Denis et Irina Rotaru

Aurélie Denis et Irina Rotaru font vibrer le dessin par leurs prodiges iconoclastes et doux. Exit les eaux tranquilles et les verts pâturages de l’amour romantique. Les îles de la Sonde des artistes se marient avec la beauté d’ondulations et... Lire la suite

Leslie Winer : la poésie hors de ses gonds

Leslie Winer : la poésie hors de ses gonds

                      L’écriture de Leslie Winer - égérie qui brûla la vie par les deux bouts auprès de Basquiat et Burroughs avant de rentrer dans le rang - ressemble  à un poisson sans mère ou à une mer sans poisson. S’il en demeure un il... Lire la suite

Morts par contumace - Jacques Rigaut

Morts par contumace - Jacques Rigaut

                          Jacques Rigaut a fait de la transparence un mixte de mensonge et de mystère. Elle est donc le contraire d’une évidence. Et l’auteur de préciser :  « Cette nudité ne laisse rien voir ». Au lecteur de se... Lire la suite